URBANISME – Boom de la création architecturale contemporaine à Rio ?

Rio paraît plus merveilleuse par son patrimoine naturel que par son patrimoine architectural. Qui s’intéresse à l’Architecture contemporaine se rend compte que la ville  compte très peu de réalisations récentes. Mais à voir les quatre nouveaux projets de musées, on pourrait croire à une véritable explosion de la création architecturale

Le futur Musée de l’Image et du Son, à Copacabana (Crédit : Diller Scofidio + Renfro Architects)

Le Musée de l’Image et du Son
Les travaux de ce Musée ont débuté en janvier 2010. Le nouveau Musée de l’Image et du Son ou Museu da Imagem e do Som (MIS) est l’oeuvre des architectes nord-américains, Diller Scofidio + Renfro. Il sera situé face à la plage de Copacabana sur la célèbre Avenida Atlântica. Le premier MIS existe depuis 45 ans et est toujours en fonctionnement dans le Centre. Son successeur coûtera 70 millions R$ et sera financé par l’Etat de Rio et la Fondation Roberto Marinho. Le Musée recueille toutes les traces visuelles et auditives de tous les Arts (Théâtre, Cinéma, Danse...). Ses archives sont le témoin de la richesse de la culture carioca et brésilienne. Sur 7.000m², on trouvera des salles d’expositions temporaires et permanentes, un auditorium, une salle de recherche, un restaurant panoramique et un bar sur le toit. Il faudra attendre le second semestre 2012 pour en profiter.


Le futur Musée d’Art de Rio, dans la zone portuaire (Crédits : Paulo Jacobsen, Thiago Bernardes Architectes)

Le Musée d’Art de la ville de Rio

Les travaux de ce musée ont débuté en mars 2010. Le futur Museu de Arte do Rio (MAR, avec un jeu de mot maritime) se situe sur la place Mauá au bout de l’avenue Rio Branco. C’est le premier acte de la revitalisation à venir de la zone portuaire. Il regroupe deux bâtiments existants, dont un palais de style éclectique de 1916 protégé, reliés par une passerelle au deuxième étage. Il accueillera un musée d’Art Moderne, sur le modèle de la Tate Modern à Londres, mais aussi une école de formation aux arts visuels, a escola do olhar. Afin d’assurer la future vitalité du quartier, il ouvrira nuit et jour. Un téléphérique relierait directement le toit du Musée avec la favela du Morro da Conceição. Sa livraison est prévue pour 2012. Les architectes de ce musée sont les cariocas Paulo Jacobsen et Thiago Bernardes.


L’extension du Musée de l’Environnement du Jardin Botanique (Crédits : André Luiz Prado et Bruno Santa Cecília Architectes)

Le Musée de l’Environnement du Jardim Botânico

Les concours d’Architecture ne sont pas obligatoires pour les commandes publiques au Brésil. Pourtant un concours exemplaire organisé par l’Institut des Architectes Brésiliens de Rio a été mis en place pour cette extension. Et les propositions contemporaines ont été riches et nombreuses. La commande de ce bâtiment émane de l’Institut de Recherche du Jardin Botanique qui souhaitait agrandir ses espaces. Les vainqueurs sont les architectes du Minas Gerais, André Luiz Prado et Bruno Santa Cecília. Leur proposition se compose de deux bâtiments : un premier accueillera l’administration et un auditorium et un second abritera un nouvel espace d’exposition permanente. Les bâtiments respectent la norme environnementale LEAD. Les structures sont légères, métalliques, préfabriquées et donc modulables. L’adaptabilité au temps et aux usages est un critère primordiale de l’Architecture durable. Une grande façade s’ouvrira sur l’arboretum. L’Iphan (protection du patrimoine) a validé le projet qui dialogue très bien avec le Jardin et les bâtiments existants classés. Les travaux doivent commencer cette année pour une inauguration en 2012, année où le Jardin Botanique accueillera la Conférence environnementale de l’ONU Rio+20. Est-ce enfin le début d’une conversion de Rio à l’architecture durable ?


Le futur Musée de Demain dans la zone portuaire (Crédits : ©Santiago Calatrava, LLC)

Le Musée de demain
Présenté en juin par l’architecte espagnol lui-même, Santigao Calatrava, à Rio dans les entrepôts du port, le Musée de demain ou Museu do Amanhã est l’opération phare de revitalisation de la zone portuaire. Ce "navire" doit être inauguré en 2012 également. Il comptera 12.500m², deux étages, une cafeteria, une salle d’exposition temporaire et une salle d’exposition permanente. La relation avec la place Mauá et la colline São Bento (dont le couvent sera visible depuis le Musée) a été particulièrement travaillée. Le Pier (quai) est traité avec un grand miroir d’eau qui se jette dans la mer et deux rangées d’arbres de part et d’autre du musée. Il comprendra des panneaux solaires mobiles pour à la fois protéger l’intérieur du soleil et produire de l’énergie. Le projet muséographique est encore flou : "appréhender demain, le futur", unir science et technologie. Cela fait penser à la Cité des Sciences de La Villette à Paris.

Antoine Soulier-Thomazeau (www.lepetitjournal.com – Rio de Janeiro) lundi 26 juillet 2010

Rio de Janeiro

DOCUMENTAIRE - "As Hiper Mulheres", le pouvoir des femmes Kuikuro

Dirigé par Carlos Fausto, Leonardo Sette et Takumã Kuikuro, et sorti dans les salles en 2011, As Hiper Mulheres compte l’histoire d’un vieil homme d’une tribu d’Amazonie craignant la mort de sa femme. Il demande donc à son neveu d’effectuer le "Jamurikumalu"…
Actualité Brésil

DOCUMENTAIRE - "As Hiper Mulheres", le pouvoir des femmes Kuikuro

Dirigé par Carlos Fausto, Leonardo Sette et Takumã Kuikuro, et sorti dans les salles en 2011, As Hiper Mulheres compte l’histoire d’un vieil homme d’une tribu d’Amazonie craignant la mort de sa femme. Il demande donc à son neveu d’effectuer le "Jamurikumalu"…
A la une

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
France/Monde
En direct des Amériques
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriations, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie