PRATIQUE - La sortie du territoire des enfants franco-brésiliens

Qui ne s’est jamais posé la question, lorsqu’il envoyait son enfant en France ou ailleurs, seul ou accompagné d’un seul parent, de savoir avec quel papier officiel, celui-ci devait sortir du Brésil ? Lepetitjournal.com a posé la question au consulat de France à Rio et vous présente les informations nécessaires à connaître avant d’entreprendre un tel voyage

En règle générale, un enfant qui possède la double nationalité ou la nationalité brésilienne doit, pour voyager, être en possession de documents l’autorisant à quitter le territoire brésilien lorsqu’il ne voyage pas avec ses deux parents. Voici donc les formalités à remplir pour faire voyager vos enfants qu’ils soient brésilien, franco-brésilien ou français.

Première question à se poser : de quelle nationalité est votre enfant ?
Le Brésil fait prévaloir le droit du sang et le droit du sol. Lorsque qu’un enfant, de parents français, nait sur le territoire brésilien, il détient automatiquement la nationalité brésilienne quelle que soit la nationalité de ses parents.
A la naissance d’un enfant au Brésil, il faudra donc effectuer les démarches suivantes :
- déclarer l’enfant auprès d’un "cartorio" (souvent affilié à la maternité) qui établira l’acte de naissance. Muni de ce document, il faudra prendre rendez-vous avec la police fédérale afin d’établir son passeport brésilien
- Si l’enfant a aussi la nationalité française, le déclarer au Consulat avec dans les 30 jours qui suivent sa naissance.

Quels documents sont nécessaires pour que l’enfant puisse voyager ?
Pour quitter le territoire brésilien, tout enfant doit détenir son propre passeport. S’il est brésilien, il s’agit d’un passeport brésilien, s’il est franco-brésilien, il doit avoir le passeport français et le passeport brésilien.
La demande pour le passeport brésilien se fait auprès des autorités brésiliennes, la Police fédérale.
La demande pour le passeport français peut se faire après au moment de la déclaration de naissance au consulat évoquée ci-dessus.

Que faut il prévoir si l’enfant voyage seul ou avec un seul parent ?
Le passeport seul ne suffit pas pour qu’un mineur brésilien ou franco brésilien voyage seul, ou accompagné d’un seul parent. Il doit prouver que les deux parents consentent à sa sortie de territoire.
Pour cela, il existe un formulaire d’autorisation de voyage pour enfant ou adolescent qui est disponible sur le site internet du consulat. Ce formulaire est valable DEUX ANS et doit être signé par les deux parents. Il est conseillé d’y joindre une photo de l’enfant. Après avoir rempli le formulaire, les parents doivent authentifier leurs signatures respectives auprès d’un "CARTORIO" (notaire, agent de l’état civil). A noter que dorénavant, la présence des 2 parties n’est plus obligatoire si vos signatures sont enregistrées chez le "Cartorio" ; sont acceptées maintenant les "firma reconhecida por semelhança" ou "por autenticidade". Ce document est OBLIGATOIRE sinon aucune sortie de territoire n’est possible.

Pour les enfants de nationalité française
En principe les enfants mineurs de nationalité française n’ont pas besoin de cette attestation de sortie de territoire signée par les deux parents. Cependant, par mesure de sécurité, le consulat recommande aux parents, de se munir de ce formulaire dûment rempli et signé afin d’éviter toute mauvaise surprise ou excès de zèle d’un agent de la Police fédérale juste avant le départ. Vous trouverez toute l’information détaillée sur le site du consulat en cliquant ici.

Le formulaire est téléchargeable en cliquant ici.

Marion De Lavenne (www.lepetitjournal.com – Brésil) mardi 22 novembre 2011

 
A la Une

RIO 2016 - Comment assister aux Jeux Paralympiques et quels billets acquérir ?

Dans une dizaine de jours se dérouleront les Jeux Paralympiques de Rio, du 7 au 18 septembre. Cependant, la plupart des disciplines et des athlètes français qui y excellent sont moins connus du grand public. C’est ainsi que Lepetitjournal.com, en partenariat avec Les Sportifs de Rio, vous propose un petit guide pour venir à ces Paralympiades, les apprécier et soutenir les Bleus.
Actualité Brésil

OLA BRASIL - 50 faits sur un Français au Brésil (vidéo)

Alexis Radoux est un jeune Français vivant à São Paulo. Photographe, musicien, professeur de français, il est aussi l'auteur de vidéos courtes, sur YouTube, pour amuser à la fois les Brésiliens et les Français du Brésil. En partenariat avec "Ola Brasil", Lepetitjournal.com vous propose régulièrement ses dernières vidéos. Cette semaine : 50 faits sur un Français au Brésil (vidéo en portugais non sous-titrée).
Une internationale

EXPATRIATION - Ces Français installés en Chine pour de bon !

Partir, revenir... ou pas ! Ils sont venus en Chine il y a 8, 10 ans ou plus, pour un semestre, un an, et finalement… ils sont toujours là ! Notre édition de Shanghai a rencontré sept Français pour comprendre ce qui les rentient en Chine.
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

LEPETITJOURNAL.COM - Soyez la voix des Français et francophones dans votre ville

Vous cherchez un défi personnel, professionnel et dans les médias ? Vous voulez être votre propre patron tout en intégrant un réseau en pleine expansion ? Vous possédez de fortes attaches dans la communauté des expatriés et des Francophones de votre ville que vous désirez faire fructifier ? Devenez partenaire du site lepetitjournal.com !

MANAGEMENT - Christian Barqui, président de l'APM : "On n’apprend pas sans émotion"

Créée en 1987 à l’initiative de Pierre Bellon, alors PDG de Sodexo, l’APM, Association pour le Progrès du Management, suscite l’engouement d’un nombre croissant de dirigeants en France et à l’international. L’association compte désormais 353 clubs réunissant une fois par mois de 20 à 25 dirigeants autour d’un expert. Le Président et le Directeur Général de l’APM, reviennent sur les éléments clés qui concourent à ce succès.
Expat - Politique

DIPLOMATIE – Etre consule de France à Istanbul pendant le coup d'Etat militaire

Muriel Domenach a occupé de septembre 2013 à août 2016 le poste de Consule générale de France à Istanbul. Entre suppression des festivités du 14 juillet du fait de menaces terroristes et coup d'Etat militaire, elle raconte comment elle a vécu personnellement les événements, les mesures prises pour rassurer les ressortissants français et revient sur trois années très riches en Turquie

MICHAELLE JEAN - "Nous n’agissons pas seulement pour le français, mais pour le public et les 77 délégations sportives francophones"

La secrétaire générale de la Francophonie était à Rio la semaine dernière afin d’assister à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques, accompagnée du musicien Manu Dibango, Grand Témoin de la Francophonie pour ces Olympiades. Notre édition de Rio a pu s’entretenir avec la Canadienne lors des premières épreuves d’aviron, à la Lagoa de Rio. 
Magazine