ENTRETIEN – Michel Lodolo, Directeur du V.I.E

Créé en 2000, le Volontariat International d’entreprise connaît un succès sans précédent auprès des jeunes de 18 à 28 ans et des entreprises. Il permet de s’expatrier pour une durée maximum de 2 ans, et offre des conditions de travail et de vie favorables. Rencontre avec le directeur du dispositif

(photo : C. Verrier / BSM International Communication)
Lepetitjournal.com : Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent effectuer un V.I.E ?

Michel Lodolo : J'en donnerais plusieurs. La première chose à faire est de s'inscrire sur le site civiweb, pour ne rien manquer des offres V.I.E. La seconde, disposer d'un beau CV! Il faut savoir mettre en avant ses compétences et sa maîtrise des langues étrangères. Ensuite, il ne faut pas hésiter à se rendre sur les sites Internet des grandes entreprises, qui proposent également des V.I.E

Enfin, il est conseillé de disposer d'un projet professionnel précis, c'est-à-dire savoir où l'on va pour pouvoir cibler ses recherches. Beaucoup veulent partir dans un pays parce que ce dernier les attire. Or le site civiweb propose de nombreux postes dans des pays moins demandés, comme la Russie, moins accessible par l'exigence de sa langue. Nous avions connu ce problème-là avec la Chine il y a quelques années, mais le mandarin s'est démocratisé. De même, en Allemagne, civiweb propose actuellement 220 postes en V.I.E qui ont du mal à trouver preneurs.


Certains pays sont-ils réticents à accueillir les V.I.E ?

Peu de pays sont réticents à les accueillir. En réalité, c’est la reconnaissance du statut qui pose parfois problème, pour des raisons administratives : il faut parvenir à expliquer aux autorités locales que le V.I.E est à la fois une formation professionnelle Lire la suite de l'entretien sur notre mini-site Expat & Emploi

Propos recueillis par Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) mercredi 7 novembre 2012

Rio de Janeiro

RELIGION - Comment pratiquer l’islam à Rio ?

Si les religions chrétiennes sont omniprésentes au Brésil et à Rio, les autres confessions ne sont pas inexistantes pour autant. On compte entre un et deux millions de musulmans dans le pays dont 6.000 familles à Rio. Kamélia, conjointe d’expatrié franco-algérienne, donne au Petitjournal.com toutes les indications pour pouvoir pratiquer l’islam dans la "Cidade Maravilhosa".
Actualité Brésil
A la une
France/Monde
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?

PARTIR A L'ÉTRANGER - Le PVT, la formule qui cartonne chez les jeunes !

En 2013, près de 40.000 jeunes Français sont partis à l’étranger dans le cadre du Programme Vacances-Travail (PVT), également appelé Working Holiday Visa (WHV). Si ce programme les a séduits, c’est parce qu’il permet d’envisager toutes sortes de projets (voyage, travail, bénévolat, cours de langue…) dans des pays et régions où il n'est habituellement pas facile de partir travailler.
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.