ENTRETIEN – Michel Lodolo, Directeur du V.I.E

Créé en 2000, le Volontariat International d’entreprise connaît un succès sans précédent auprès des jeunes de 18 à 28 ans et des entreprises. Il permet de s’expatrier pour une durée maximum de 2 ans, et offre des conditions de travail et de vie favorables. Rencontre avec le directeur du dispositif

(photo : C. Verrier / BSM International Communication)
Lepetitjournal.com : Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaitent effectuer un V.I.E ?

Michel Lodolo : J'en donnerais plusieurs. La première chose à faire est de s'inscrire sur le site civiweb, pour ne rien manquer des offres V.I.E. La seconde, disposer d'un beau CV! Il faut savoir mettre en avant ses compétences et sa maîtrise des langues étrangères. Ensuite, il ne faut pas hésiter à se rendre sur les sites Internet des grandes entreprises, qui proposent également des V.I.E

Enfin, il est conseillé de disposer d'un projet professionnel précis, c'est-à-dire savoir où l'on va pour pouvoir cibler ses recherches. Beaucoup veulent partir dans un pays parce que ce dernier les attire. Or le site civiweb propose de nombreux postes dans des pays moins demandés, comme la Russie, moins accessible par l'exigence de sa langue. Nous avions connu ce problème-là avec la Chine il y a quelques années, mais le mandarin s'est démocratisé. De même, en Allemagne, civiweb propose actuellement 220 postes en V.I.E qui ont du mal à trouver preneurs.


Certains pays sont-ils réticents à accueillir les V.I.E ?

Peu de pays sont réticents à les accueillir. En réalité, c’est la reconnaissance du statut qui pose parfois problème, pour des raisons administratives : il faut parvenir à expliquer aux autorités locales que le V.I.E est à la fois une formation professionnelle Lire la suite de l'entretien sur notre mini-site Expat & Emploi

Propos recueillis par Constance de Guernon (www.lepetitjournal.com) mercredi 7 novembre 2012

Rio de Janeiro

PUBLI-INFO - Voyage à Manaus et en forêt amazonienne avec Panorama Brazil

Au Brésil, il est possible de vivre des expériences que peu de personnes pourront raconter dans leur vie. Voyager en Amazonie, c'est se laisser charmer par des mythes de chamanes et des paysages que seule la plus grande forêt du monde peut offrir. Panorama Brazil vous montre que l’on peut faire tourisme avec du style dans l’Amazonie brésilienne.

LENA ET LA MODE - "Réalité"

Chaque vendredi, retrouvez "Lena et la mode", une série de dessins humoristiques sur le rapport des jeunes brésiliennes à la mode. Ces croquis,…

OLA BRASIL - Je déteste (vidéo)

Alexis Radoux est un jeune français vivant à São Paulo. Photographe, musicien, professeur de français, il s’est découvert une nouvelle passion il y a…
Actualité Brésil

LENA ET LA MODE - "Réalité"

Chaque vendredi, retrouvez "Lena et la mode", une série de dessins humoristiques sur le rapport des jeunes brésiliennes à la mode. Ces croquis, délicieusement ironiques, sont réalisés par Luciano Freitas, un jeune dessinateur carioca. Cette semaine : "Réalité".
A la une
France/Monde
En direct des Amériques
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie