LE POINT SUR LA LANGUE - Faire le buzz

Lepetitjournal.com a pris l'habitude de vous expliquer régulièrement des expressions brésiliennes. Une nouvelle rubrique lancée en partenariat avec l'Alliance Française de São Paulo se charge désormais d'éclaircir les mystères de la langue française. Cette semaine, décortiquons l'expression “faire le buzz”

“Comment faire le buzz sur Internet ?" Voici un exemple d’emploi de cette expression récemment intégrée à la langue française. Mais, comment définir un buzz ? Il s’agit, comme vous l’avez sans doute deviné, d’une onomatopée empruntée à l’anglais qui reprend le bourdonnement d’un insecte. Une référence aux rumeurs créées autour d’un événement, à la propagation rapide d’un message, objetif majeur du "marketing viral".

Mais quelle différence pourrions-nous identifier par rapport au vieux "bouche à oreille" ? Eh bien, ce sont surtout les moyens de démultiplication du message qui changent : nous passons des conversations entre amis et collègues à des posts sur les blogs, à des "shares"  (partages) et à des "j’aime ça" sur les réseaux sociaux, à des envois par mail. D’après Yvan Amar, spécialiste du Centre national de Documentation Pédagogique, on passe du "bouche à oreille" à "de l’oeil au clavier", puisque Internet et toutes ses possibilités de communication sont le territoire privilégié du "buzz".

Le "bouche à oreille" de l’ère du numérique
Le "buzz" serait donc le "bouche à oreille" de l’ère du numérique, du l’ère du Web 2.0. Dans ce contexte, l’anglicisme serait-il justifié ? Ce n’est pas l’avis des organisateurs et des participants au concours "Franco mots" qui a proposé il y a quelques années la création de traductions françaises pour des anglicismes tels que "buzz", "chat", "talk" ou "newsletter".

Quoi qu’il en soit, l’expression est fréquemment utilisée en France, comme nous pouvons le constater à la lecture de nombreux articles qui expliquent comment mettre en place cet effet tellement recherché par des internautes et des entreprises. Un exemple ? "Les 7 règles pour faire du buzz sur internet", publié par l’hebdomadaire L’Express.

Bref, si cette rubrique vous a plu, n’hésitez pas à la recommander à vos amis et à créer "un buzz", à votre tour !
Lucia Claro, Alliance Française de  São Paulo (www.lepetitjournal.com) jeudi 8 novembre 2012

Relisez les articles sur la langue de Molière de l'Alliance, qui expliquaient les origines des mots:
"Silhouette" et "Béchamel", "Un froid canard", ou encore "Avoir du chic".




Rio de Janeiro

LANGUE - Parlez-vous le portunhol sauvage ?

Le portunhol, nouvel idiome, mélange d’espagnol et de portugais mâtiné de guarani ou d’anglais met son poil à gratter canaille dans les parlers d’Amérique du Sud. Ça réveille !

RECETTE - Le poulet strogonoff

Si l'on doit l'invention de ce plat à un cuisinier russe du 19e siècle (nommé Stroganov ou Stroganoff), sa version brésilienne (appelée Strogonoff de…
Actualité Brésil

LANGUE - Parlez-vous le portunhol sauvage ?

Le portunhol, nouvel idiome, mélange d’espagnol et de portugais mâtiné de guarani ou d’anglais met son poil à gratter canaille dans les parlers d’Amérique du Sud. Ça réveille !
A la une

VIVRE EN FAMILLE - Une association française prix Balzan pour l'humanité

L’association française "Vivre en Famille" a reçu le prix Balzan pour l’humanité, la paix et la fraternité entre les peuples, au Palazzo del Quirinale, en présence de Giorgio Napolitano, président de la République italienne. Une reconnaissance pour cette ONG qui se bat pour les adoptions d’enfants handicapés, mais aussi pour garantir des lieux d’accueil, des écoles et des centres de soins en Afrique.
France/Monde
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Vilard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XIVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.