VARGAS A L'ONU - le chancelier dominicain à la défense d’Haïti

 

Les chanceliers de la République Dominicaine, Miguel Vargas, et d’Haïti, Antoine Rodrigue.

Les chanceliers de la République Dominicaine et de la République d’Haïti, Miguel Vargas Maldonado et Antoine Rodrigue se sont réunis pour aborder des thèmes ayant à voir avec la migration, les échanges commerciaux et la coopération bilatérale entre les deux pays qui partagent l’ile d’Hispaniola/Haïti.

Le ministre dominicain a profité de cette visite pour féliciter le chancelier haïtien après l’annonce fait par celui-ci, a savoir que l’ambassade d’Haïti serait à même, dans l’immédiat, de doter ses ressortissants, vivant en République dominicaine, de toute la documentation nécessaire, comme cartes d’identification, passeports et autres, leur permettant de légaliser leurs séjours.

 

Dans une déclaration commune les chanceliers des deux républiques voisines ont affirme que la Commission Mixte Bilatéral était le mécanisme le plus valable pour gérer la coopération des deux pays.

Une restructuration de cette commission permettrait de mettre en marche les projets approuvés par les experts des deux pays et qui requièrent des décisions politiques du plus haut niveau.

 

Durant cette visite, les délégués ont mis en contexte chacun des projets qui avaient suscités l’intérêt du président d’Haïti Jovenel Moise, lors de sa visite à Santo Domingo. Parmi ces projets on peut citer la mise en valeur des plantations de riz, le reboisement, l’énergie et l’aide aux petites industries.

Sur le plan commercial, les deux ministres ont évoqué la facilitation du transit à la frontière et la promotion du commerce formel en travaillant conjointement contre la contrebande.

 

Nous rappelons que selon le plus grand quotidien haïtien, le Nouvelliste, dans son édition du 5 mai 2017, a fait savoir que le ministre du Commerce d’Haïti lui aurait confié, qu’un comité serait bientôt formé pour évaluer la décision de maintenir ou pas l’interdiction de 23 produits dominicains qui est toujours de mise.... « Jusqu’à présent, la mise en quarantaine par voie terrestre de 23 produits en provenance de la République dominicaine est maintenue », a fait savoir au Nouvelliste le ministre du Commerce et de l’Industrie. Joint par téléphone, jeudi après-midi, Pierre Marie Du Meny a confié au journal que « bientôt on va mettre sur pied un comité pour évaluer cette mise en quarantaine. Le moment venu, on vous fera part des résultats de cette évaluation… »

http://lenouvelliste.com/article/170714/haiti-maintient-linterdiction-sur-les-23-produits-dominicains#sthash.YUlVh8VW.dpuf

Pour revenir à notre reportage, les deux chanceliers, Vargas et Rodrigue,  se sont mis d’accord sur le thème que les peuples dominicain et haïtien sont unis pour les affaires de l'île, mais doivent aussi l’être, avec le même sens de la permanence, pour promouvoir la démocratie, la coexistence pacifique, le dialogue et la coopération au niveau régional.

« Nous ne cherchons pas être des protagonistes et ce n’est pas notre rôle, mais nous voulons simplement faire respecter une politique de bon voisinage et maintenir des efforts conjoints pour obtenir des avantages réels pour les Haïtiens et les Dominicains. »  avait-il proclamé.

 

Le chancelier Vargas Maldonado aux Etats-Unis

Tout de suite après sa rencontré avec le chancelier haïtien, Monsieur Vargas Maldonado a effectué une visite de quatre jours aux Etats-Unis d’Amérique, au cours de laquelle il a tenu des réunions avec des représentants du gouvernement et des personnalités divers.

Le fonctionnaire dominicain a dirigé la cérémonie d'ouverture de la Semaine dominicaine, qui s’est tenu à la Maison de l'ambassadeur dominicain aux Etats-Unis, José Tomás Pérez. Il prononça une allocution à la Chambre de commerce des États-Unis et une autre à l'Université Gorgetown ou il parla de la politique étrangère de la République dominicaine et de ses solides relations historiques avec les États-Unis.

 

Mais le vrai but de sa visite, d’après ce que nous croyons savoir, était de rencontrer le Secrétaire Générale des Nations-Unis au sujet d’Haïti après sa rencontre et ses ententes avec son homologue, le chancelier haïtien.

Le Chancelier dominicain se réunit avec le Secrétaire Général des Nations- Unies

Le chancelier dominicain Miguel Vargas Maldonado et le Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterrez.

 

A New York, Miguel Vargas, a évoqué avec le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterrez, la nécessité pour la communauté internationale d'exprimer sa solidarité à Haïti. Le ministre dominicain avec véhémence a défendu l'attitude du président dominicain, Danilo Medina, qui avait su répondre à la campagne humanitaire menée pour le pays voisin lors du cyclone Matthew.

Vargas a eu l'occasion d'expliquer le processus de régularisation des ressortissants étrangers résidant en République dominicaine, la plupart d'entre eux d'origine haïtienne, qui a un coût financier très élevé pour le gouvernement dominicain. António Guterrez, lors de la réunion qui a duré plus d'une demi-heure, a abordé avec le ministre Vargas, d’autres questions régionales telles que la situation au Venezuela et les solutions possibles à y apportées.

Ce dernier a rappelé que la République dominicaine a toujours été le plus solidaire avec Haïti, étant entendu que le développement de son voisin atténuerait, sans nul doute, la pression sociale que la migration a sur son pays. Guterrez a, quant à lui, remercié au nom des Nations Unies de la solidarité du peuple dominicain vis a vis d’Haïti. Il a rappelé au Ministre dominicain que  la communauté internationale se préoccupait beaucoup de la situation dans laquelle se trouvait le pays le plus pauvre de l'hémisphère occidental.

Le Secrétaire général des Nations Unies, a rappelé que dans quelques mois sera démantelée la mission militaire de l'organisme internationale. Il a en outre précisé que la présence de l'ONU demeurera, mais seulement dans le conseil institutionnel de la police et de la justice.

 

Une image vaut mille mots.

 

Voir notre article:

http://www.lepetitjournal.com/haiti/2015-12-21-06-52-02/actu/264560-enfin-une-victoire-pour-haiti-ban-ki-moon-presente-a-haiti-les-excuses-de-l-onu

 

Il continua en disant que les Nations Unies reconnaissaient le rôle humanitaire que la République dominicaine avait joué en Haïti et l'encourageait à poursuivre cette politique à l'égard d'un pays ayant de si importantes lacunes.

C'est à ce moment que le chancelier dominicain lui a fait savoir avec aplomb que la communauté internationale devrait exprimer cette solidarité envers Haïti, avec des actions concrètes plutôt qu’avec des mots vains. Ce qui a eu l’effet d’une bombe !

Mercredi 10 mai 2017

www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine

 
A la Une
Une internationale
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine