OPINION - Un député prévient que la République Dominicaine peut se convertir en une honte continentale.

 Le député de l’opposition Julio Fulcar Encarnación (PRM-Peravia)

 

Le député de l’opposition Julio Fulcar Encarnación, député de Peravia, prévient que l’accord du gouvernement avec la firme brésilienne Odebrecht convertira la République Dominicaine en une honte continentale.

Le député Fulgar soutient que le bureau du procureur de la République a montré une attitude discriminatoire dans les enquêtes, en interrogeant seulement les fonctionnaires de l’ancien gouvernement de l’ex-président Hipolito Mejia, écartant ainsi ceux des gouvernements de Leonel Fernandez et de Danilo Medina.

« Alors que dans d'autres pays concernés par le même scandale, des fonctionnaires  ont déjà été arrêtés et condamnés, y compris des fonctionnaires de haut rang, alors que notre pays a une attitude presque complice à cause de la lenteur et les longs délais pour rassembler les documents qui serviront de preuves. » a fait savoir le législateur du parti PRM.  

Le Procureur de la République Jean Alain Rodriguez  a déclaré que le contenu de l’accord avec la compagnie Odebrecht est confidentiel et stipule que l’article 290 du code dominicain de procédure pénale prévoit ce cas.

Le député a souligné quant a lui, que c’est un acte d’irresponsabilité des autorités judiciaires de signer un accord dont les termes sont cachés et impliquent de même la non poursuite des responsables tout en n’écartant pas la possibilité pour cette compagnie de construction de signer de nouveaux contrat avec l’état dominicain.

Le bureau du Procureur a annoncé que cette entreprise paierait à l’état dominicain, pendant une période de huit ans, le double des pots de vin versés aux fonctionnaires, soit la somme de $ 184 millions de dollars. Le procureur de la République a déclaré la semaine dernière que son bureau avait déjà reçu un premier versement de $ 30 millions de dollars et que l’accord avait été signé. Il n’a cependant pas  précisé si l'accord devait ou non être approuvée par un juge ou si un accord de nature civile devait pas  être signé entre l'État dominicain et l'entreprise de construction, accord qui devrait qui devait être approuvé par le tribunal pénal selon le Code criminel Dominicain.

 Selon un sondage effectué par Gallup-Hoy:  90% croit que les fonctionnaires des gouvernements de Danilo Medina, Leonel Fernandez et Hipólito Mejia ont recu des pots de vin de la Odebrecht et

91%  ont appuyé la grande marche contra l’impunité et la corruption motivé par le cas Odebrecht du 22 janvier 2017 à Santo Domingo.

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=AQ716qQC-jY

 Voir la marche contre la corruption

 Un sondage Gallup-Hoy a révélé que 91% des dominicains approuvaient cette marche contre l’impunité. Elle a été  organisée par la société civile dominicaine  pour protester contre la corruption , après que la société de construction Odebrech ait avoué avoir payè $ 92 millions de dollars aux fonctionnaires entre 2001 et 2014.

95% des jeunes de 18 à 24 ans se sont prononcés en faveur de la marche, il en est de même que 95% des paysans tandis que seulement 7% des citoyens n’approuve pas.

Le conglomérat brésilien connu sous le nom d’Odebrecht, spécialisée dans l'ingénierie et la construction, a été fondée en 1944 par l'ingénieur Norberto Odebrecht Pernambuco. Au fil des ans il est devenu le leader de la construction en Amérique latine, avec une présence dans 27 pays.

Cependant sous l'administration de son petit fils Marcelo Odebrecht, un scandale de corruption à nul autre pareil vit le jour et est considéré comme le plus grand scandale de corruption de la région. L’héritier Odebrech a été reconnu coupable d’avoir distribué des pots de vin aux responsables politiques de plusieurs pays afin d’obtenir au détriment des autres compagnies, des œuvres de construction importantes.

Le Brésil, dans ses efforts pour atteindre une plus grande transparence mit en branle l’opération l‘ « Autolavado- Lava-Jato » considérée comme la plus importante opération anti-corruption en cours dans les Amériques. Cette recherche a reçu ce nom en raison de la mise en œuvre d'un réseau de  blanchiment de la mafia utilisé pour le détournement des fonds. Trente personnes avaient été arrêtées, y compris l'ancien directeur de Petrobras, grande compagnie pétrolière brésilienne,  Paulo Roberto Costa .

En Février 2016, le publiciste et stratège politique, Joao Santana, a été arrêté, accusé d'avoir reçu de l'argent de la compagnie pétrolière Petrobras. Son arrestation survint à son retour de la République Dominicaine, où il conseillait la campagne de réélection du président Danilo Medina. Santana, considéré comme un «génie» du marketing politique et de la gestion de la campagne, a été la clé dans le choix de 6 présidents d'Amérique latine, par le biais de sociétés de conseil dans ces pays qui ont été fondé sous le nom de «polis».

Il a été révélé que Joao Santana aurait vraisemblablement reçu des millions de dollars de Odebrecht pour financer les campagnes électorales. En outre, les documents envoyés par les autorités suisses, indiquent que certaines transactions peuvent avoir été faites à partir d'un compte de Joao et de sa femme d’une banque offshore, basée à Panama. Cette arrestation du publiciste « créateur de présidents », éclabousse des dirigeants de la République dominicaine à l'Angola.

La République dominicaine est le deuxième pays dans la région pour le montant, a avoir reçu des pots de vin de l’ordre de 92 millions de dollars. Cette société a des travaux en cours d'exécution comme les routes de Piedra Blanca et de Cruce de Ocoa, la route Miches-Sabana de la Mar, et le projet thermoélectrique de Punta Catalina, dont le contrat, attribué le 9 Décembre 2013, indique un montant de 2 milliards 40 millions 747,405 dollars ( revu a la baisse à US 1 milliard 945 000 000 $,). Ce montant dépasse de US 1 milliard 140 millions $ du prix de 900 millions $ US initialement proposée par la société chinoise Gezhouba Group Company Limited, selon plusieurs rapports.

 

Centrale electrique au charbon de Punta catalina en construction

Cette centrale au charbon est un projet qui ne tient pas compte que la République Dominicaine, de par son statut d'État insulaire, est l'un des pays les plus vulnérables aux changements climatiques. Bien qu'il soit beaucoup d'argent dans le pays, ils ont seulement été mené plusieurs interviews, mais n'a pas officialisé les frais ou la détention, limitée à l'homme d'affaires pointant Ange Rondon comme le présumé responsable de l'US recevoir 92 $ millions en pots de vin. Celui-ci  n'a pas été soumis à la justice et n'a donc pas divulgué la liste des personnes soudoyés.

Voir notre article :

http://www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine/economie/260152-usine-electrique-au-charbon-la-valse-des-millions-entre-le-gouvernement-dominicain-et-des-banquiers-europeens

 

 

Avec José Rafael Sosa (lepetitjournal.com/republiquedominicaine) Lundi 6 mars 2017

www.acento.com.do

Sources combinées

www.lepetitjournal.com/republique-dominicaine

 
A la Une
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine