Annie Daburon est consultante en orientation scolaire en région parisienne, et travaille avec de très nombreux enfants d’expatriés francophones.

Le choix des études post bac, on le fait quand ?

Pour les jeunes qui rentreront en France faire leurs études supérieures (c’est le cas de 70% des lycéens expatriés), les vœux doivent être déposés dans le logiciel APB entre janvier et mars 2015. Pour certains cursus ou d’autres pays, c’est parfois bien plus tôt.

Or, la saisie des vœux n’est que la phase ultime d’une démarche de réflexion. Il faut d’abord élaborer un projet pour sa future vie professionnelle, et cela prend du temps si on est un peu perdu face à toutes les possibilités.

A partir de quelle classe doit-on réfléchir à ses études supérieures?

Toutes les études ont montré qu’il faut murir son projet et éviter de travailler dans l’urgence.
Deux possibilités : faire un suivi d’orientation en classe de 1ière (on peut ainsi conforter ses futures études par le choix de la spécialité de la terminale), ou le faire en classe de terminale, pendant le 1° trimestre.

Pourquoi est-ce si important de bien se connaitre ?

Identifier nos motivations profondes facilite évidemment la prise de décision. Quand on connait mieux ce que l’on aime vraiment, il est alors plus facile de cibler les métiers où l’on aura le plus de chances de réussite.
Mais il y a aussi une autre conséquence, peu connue, mais très importante: cela peut augmenter la variété des choix possibles. En effet, c’est souvent parce que l’on craint de ne pas réussir que l’on abandonne tel ou tel choix. Mieux connaître toutes ses potentialités permet d’avoir une plus grande confiance en soi.

Le contact avec le jeune s’effectue-t-il aisément via Skype ? Quelle est votre méthodologie ?

Les discussions sur Skype sont vraiment chaleureuses car les expatriés ont l’habitude d’utiliser ce canal pour rester en contact avec leur famille éloignée. Les jeunes accèdent à mon ordinateur où sont hébergés tous les documents, aussi facilement que s’ils étaient à côté de moi.
La méthodologie, qui a été développée par des professionnels de l’orientation, a été validée auprès de plusieurs centaines d’enfants de tous niveaux.
Lors des rendez-vous, nous alternons tests et entretiens approfondis. Puis j’envoie par mail au jeune et à ses parents tous les résultats des tests, qui sont interfacés à une énorme base de données « métiers », ainsi que les commentaires, les pistes de réflexion, et le travail à faire pour l’entretien suivant. Tout l’intérêt de cette démarche est de présenter des filières et des métiers en parfaite adéquation avec le profil du jeune.

Et le jeune ne stresse plus à l’idée de faire un choix entre des centaines de filières ?

Non au contraire ! Il a identifié ses valeurs et découvert tous les domaines où il pourra s’épanouir. Il sait désormais que ses choix reposeront sur des fondations solides, basées sur ses aspirations profondes. Et cela donne une très grande force pour l’avenir.

Annie Daburon

D’autres informations sur le site : www.annie-daburon.fr
Documentation détaillée par mail: annie.daburon@gmail.com en précisant le pays et la classe de votre enfant.

 

 
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Investissement locatif : comment être efficace dans sa recherche de bien ?

La rentabilité d'un investissement locatif peut varier considérablement d'un bien à l'autre. Mieux vaut laisser l'élément affectif de côté au moment de choisir le bien dans lequel vous allez investir, pour se concentrer sur des critères vraiment déterminants et rentabiliser l'investissement.
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales