Voyage au Bhoutan, au cœur des festivals bouddhistes

Le Royaume du Bhoutan est le seul pays au monde où le bouddhisme est la religion officielle. Longtemps fermé aux étrangers, c’est un pays très préservé. Ainsi, les traditions et coutumes rythment toujours la vie quotidienne des Bhoutanais. Tout au long de ce voyage au Bhoutan, vous découvrez une région parmi les plus spectaculaires du monde himalayen. C’est également l’occasion de découvrir un festival bouddhiste et de plonger au cœur des traditions.

 

Bhoutan, festival bouddhiste

De forteresses perchées en monastères bouddhistes, de villages animés en hameaux isolés, ce voyage permet de découvrir l’ambiance des festivals du Bhoutan, royaume du monde himalayen. Au Bhoutan, les festivals ont toujours occupé une place importante. Pour les habitants c’est l’occasion de renouveler leur foi, de se réunir en famille et de recevoir la bénédiction d’un lama. Les festivals sont colorés, animés, composés de danses, de chants et de représentations des grands mythes religieux. Les danses dans les monastères sont exécutées uniquement par les hommes, qui portent de grands masques soigneusement peints. Les femmes, elles, se retrouvent autour de danses Bhoutanaises traditionnelles.

 

Arrivée au Bhoutan

Vous arrivez au Bhoutan en passant par l’Assam. Avant de rejoindre le district du Bumthang, vous visitez dzongs (voir explications plus bas) et temples bouddhistes, idéal pour une première approche du pays. Vous prenez également le temps d’admirer les paysages qui se succèdent et ne se ressemblent pas : forêt tropicale de teck et bambou, passage de cols, champs de maïs, bananerai et végétation subtropicale, petits villages et monastères perchés.

A Bumthang, vous visitez le dzong, appelé dzong de l’oiseau blanc ; ainsi qu’un très bel exemple d’architecture palatiale au Bhoutan : le Lame gompa.

 

 

Monastères, dzongs et chortens

Vous continuez votre voyage à travers un itinéraire riche en architectures bouddhistes. De Trongsa à Punkaha, en passant par Gangtey, vous visitez de nombreux sites religieux plein d’histoires et de significations. Tous ces lieux sont importants pour les bhoutanais, particulièrement durant la saison des festivals. La population s’y retrouve pour assister aux différentes festivités et notamment aux danses sacrées.

Les dzongs que vous visitez tout au long du voyage sont d’anciennes forteresses monastères, qui faisaient office de bâtiment administratif et monastère pour les moines.

Thimphu, la capitale du Bhoutan

Vers la fin de votre itinéraire, vous arrivez à Thimphu, la capitale du Bhoutan. La visite de cette ville varie un peu des autres étapes, en ce sens que vous y visitez des lieux culturels plutôt que religieux. A l’école de peinture vous vous émerveillez devant l’art traditionnel (peintures et sculptures), alors que le Folk Heritage Museum vous offre un témoignage captivant sur le mode de vie, la culture et les traditions du Bhoutan. Le Memorial chorten est également un site à ne pas manquer à l’heure des prières des moines.

Festival de Paro

Ce voyage au Bhoutan s’achève par la visite de Paro. L’idéal est de s’y rendre à la fin du mois de mars, afin de pouvoir assister à son festival. Les danses traditionnelles, appelées Cham, fascinent par leur originalité, notamment grâce aux costumes et masques portés par les danseurs.

En dehors du festival, vous découvrez l’un des lieux de pèlerinage les plus vénérés dans le monde Himalayen, et dont l’image est largement utilisée pour représenter le Bhoutan : le monastère de Taktsang, également surnommé le Refuge du Tigre. Cette visite est d’ailleurs l’occasion d’une balade très agréable, même si fatigante car la pente est un peu raide.

Voyage au Bhoutan avec Shanti Travel

Afin de pouvoir assister aux festivals du Bhoutan, l’idéal est de partir au printemps ou à l’automne. Attention, en fonction de la période de l’année, les festivals auxquels vous assistez ne sont pas les mêmes.

Si vous souhaitez profiter de ce voyage au Bhoutan dans les meilleures conditions et pour un prix plus attractif, nous vous proposons un départ en groupe organisé du 16 au 30 mars 2013, Festivals du Bhoutan 2013.

Réservez sans plus tarder, car les places sont limitées, et les vols depuis et vers le Bhoutan se remplissent rapidement.

 
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
 Bleu Blanc Box
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

MARDI EXPAT – L’afterwork de l’expatriation à Paris en partenariat avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger)

Mardi 11 juillet prochain aura lieu la prochaine édition de Mardi Expat, l’afterwork de l’expatriation. Organisé par Lepetitjournal.com avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) comme partenaire, cet événement veut rassembler à Paris anciens et futurs expatriés afin d’échanger et de bénéficier de conseils avisés pour préparer sa prochaine expatriation.
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales