Vos valises sont prêtes et vous avez votre billet d’avion et votre passeport en poche. Dans quelques heures ou quelques jours, vous débuterez votre nouvelle vie… à l’étranger ! Vous vérifiez une dernière fois que vous n’avez rien oublié. Mais avez-vous pensé à votre assurance santé internationale ?

Si vous hésitez encore à souscrire une assurance santé internationale, lisez la suite de l’article pour comprendre comment elle peut vous aider à passer un séjour plus serein.

1. La Sécurité sociale française a ses limites à l’étranger

Au cours d’une randonnée dans un parc naturel au Canada, vous faîtes une chute et vous vous cassez le poignet. En dehors d’Europe, votre caisse d’Assurance Maladie ne prend pas systématiquement en charge les soins. Si elle les prend en charge, vous devrez tout de même avancer les frais et serez remboursé selon la base de remboursement de la Sécurité sociale en France. Vous risquez donc d’avoir un important montant à votre charge.

2. Tout comme votre carte bancaire

Vous venez de terminer vos études et décidez de profiter de l’occasion pour partir un an en Argentine en tant que PVT-iste. Passionnée par ce pays et sa culture, vous commencez à prendre des cours de tango. Mais n’ayant pas de chaussures adaptées, vous vous foulez une cheville. Vous vous tournez alors vers votre banque dans l’espoir d’être remboursée. En effet, les cartes bancaires incluent parfois une assurance lorsqu’on les utilise pour payer un voyage. Néanmoins, les garanties santé que celles-ci proposent sont limitées à trois mois et sont souvent très basiques, intégrant des franchises et proposant des plafonds peu élevés par rapport à une assurance internationale.

3. Les coûts de santé à l’étranger peuvent vite entamer votre budget

Vous avez accepté un poste à New York. Vous êtes sur un petit nuage depuis votre arrivée. Mais, alors que vous vous promenez dans Central Park un samedi après-midi, vous êtes pris de violents maux de ventre. Diagnostic du médecin des urgences : il faut vous opérer de l’appendicite. D’après le Federal Agency of Healthcare Research and Quality et le International Federation of Health Plans, le coût moyen d’une opération de l’appendice aux États-Unis en 2012 est de 28 000 $...

Une bonne assurance internationale prendra en charge vos soins à 100% des frais réels et sans franchise, et surtout, réglera directement la facture à l’hôpital.

4. Une assurance internationale couvre vos frais de santé, et bien plus encore

Vous venez d’arriver en Chine, et vous découvrez que vos bagages ont été envoyés par erreur au Japon ? Votre enfant cause des dégâts à l’appartement des amis qui vous accueillent ? En choisissant une assurance internationale, vous pourrez également bénéficier de garanties additionnelles comme l’assurance bagages, la responsabilité civile vie privée, l’assistance rapatriement, et bien d’autres encore, vous permettant de faire face à tous les imprévus.

APRIL International Expat est depuis près de 40 ans le spécialiste de la protection sociale des personnes vivant en dehors de leur pays d’origine. Que vous soyez étudiant, stagiaire, PVT-iste, salarié ou retraité, que vous partiez seul ou en famille, APRIL International Expat vous accompagne durant votre expérience internationale avec une gamme complète et modulable de solutions d’assurance, adaptées à chaque profil d’expatrié et à chaque budget.

Retrouvez toutes nos offres sur www.april-international.com et réalisez un devis gratuit en ligne !

Une internationale

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Melbourne - Actualité

"SI J'OZAIS" - Kafka chez les kangourous

On a beau être un bonze, on n’échappe pas à quelques mouvements d’humeur de temps à autre. Un exemple au hasard, lointain souvenir de…
Expat
Expat - Emploi

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.

MALAISE D'UNE EXPAT - "Et moi dans tout ça?"

Rentrée 2005: Anne rencontre John à la cafétéria de La Sorbonne. Le coup de foudre est immédiat. Et réciproque. Elle étudie la sémantique. Il finit son doctorat en communication grâce à un programme d’échange entre la célèbre université parisienne et Columbia University à New York, dont il est originaire. Hiver 2012: Une limousine rutilante se gare en face d’un immeuble bourgeois de l’Upper West Side de New York. Anne et ses deux fils viennent rejoindre John, embauché deux mois plus tôt comme directeur du marketing d’une agence de publicité sur Madison Avenue.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine