L’une des premières questions posées à tout nouvel arrivant å Sydney est la suivante: “As tu trouvé une maison ?” Comme si l’unique préoccupation des nouveaux Sydneysiders résidait dans la recherche de maison. Nous ne sommes pas très loin de la réalité

La chasse est ouverte pourrait-on dire et les périodes de janvier et d’août sont de loin les plus difficiles pour trouver un logement décent. Et quand je dis décent, les critères sont basiques. Il ne s’agit certes pas de trouver la maison de ses rêves, celle-ci existe certainement à Sydney mais doit approcher la dizaine de millions de dollars et elle ne sera jamais à louer. Non je parle d’un petit nid douillet pour poser sa famille, propre, avec un peu d’espace qui nous rappelle que le pays est si grand. Mais pourquoi les terrains à Sydney (surtout dans les Eastern Suburbs) sont-ils si petits ?

Ensuite se pose la seconde question : pourquoi les agents immobiliers ne nous rappellent-ils jamais ? La réponse est assez simple : parce qu’ils n’ont pas grand chose à proposer, le marché locatif étant très limité et surtout parce qu’ils ne considèrent pas dans leurs attributions de s’occuper de leurs clients. La devise c’est “débrouille toi tout seul”. On est loin des agents immobiliers qui dans certaines villes d’Asie, vous font visiter dans leur voiture personnelle dix maisons dans la journée, et qui en plus, vous invitent à déjeuner! A Sydney, le locataire, même expatrié avec un bon pouvoir d’achat, est considéré sympathiquement comme un client comme un autre c’est à dire qu’on ne fera rien de plus que lui montrer les lieux aux heures fixées par l’agent immobilier (pas de rendez vous personnalisé bien sûr).

La visite est courte et sommaire. Assez longue toutefois pour se rendre compte le plus souvent que la maison est en carton pâte ou que le chauffage (important!) ne fonctionne que dans une pièce. L’agent n’est pas la pour “vendre” la maison et ça se voit !

Une fois le nid trouvé ...
Si, par chance et au bout de quelques visites, vous trouvez votre nouveau nid potentiel, reste le dernier obstacle à franchir: l’”application” (l’acte de candidature) et la signature du contrat. L’application permet à l’agent de réunir suffisamment d’informations pour vérifier que vous êtes aptes à louer le château du propriétaire. Attention aux personnes que vous nommez comme référants dans votre demande ; elles doivent rentrer dans les critères des agents immobiliers; il vaut mieux qu’elles soient déjà propriétaires et installées en Australie depuis un certain temps. Le résident permanent propriétaire vous assurera donc un grand avantage sur d’autres candidats.

Un fois votre candidature acceptée, l’agent vous fera signer un contrat de bail standard mais que je vous recommande de bien lire. En effet, très souvent, le contrat permet au propriétaire de vous mettre dehors dès la fin du bail c’est à dire souvent un an plus tard alors que vous avez à peine ouvert votre dernier carton. Le propriétaire voudra la plupart du temps soit vendre sa maison, soit aura tellement augmenté le loyer qu’il vous sera difficile de rester. La devise ici c’est que le locataire a très peu de droits sauf à les négocier avant la signature du contrat.

Dernière question épineuse : comment récupérer son “bond” (la caution) à la fin du bail. De nombreux agents feront tout ce qui est en leur pouvoir pour garder une partie de la caution sous prétexte que vous avez endommagé la propriété. Donc soyez très vigilants à l’inventaire qui est fait à l'entrée et à la sortie du bail.

Un institution appelée Fair Trading peut vous aider dans vos démarches et répondre à vos questions si vous avez des problèmes avec votre propriétaire ou votre agent. N'hésitez pas à la contacter.

Flore Gregorini (www.lepetitjournal.com/sydney.html) jeudi 9 août 2012 (article précédemment publié le mardi 21 septembre 2010)

En savoir plus

www.fairtrading.nsw.gov.au pour toutes les règles qui concernent les locations de maisons et d’appartements dans le NSW.
www.domain.com.au pour l’essentiel des logements à louer.


 
Une internationale

Idée cadeau Saint Valentin : offrez (lui) la Bleu Blanc Box

La Saint Valentin approche à grands pas et comme chaque année, on a envie de faire plaisir à l’être aimé… Idée cadeau romantique : offrez-vous, offrez-lui une Box! La Bleu Blanc Box, coffret cadeau rempli de surprises “Made in France”, s’invite ce mois-ci dans le coeur de tous les amoureux de la France sous la thématique de l’Amour…et ravit tous les expatriés en manque de produits bien de chez nous.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Rejoignez la meilleure école de commerce post-bac en France !

Implantée à Lille et Paris, l’IÉSEG forme depuis plus de 50 ans ses étudiants aux diverses disciplines du management en leur inculquant les valeurs d’accomplissement, responsabilité, intégrité, solidarité et engagement. L’IÉSEG se place dans le cercle très fermé des écoles de commerce mondiales ayant la triple accréditation EQUIS, AACSB et AMBA.

Combien l’immobilier à Paris rapporte t-il vraiment ?

Certains professionnels de l’immobilier n’hésitent pas à annoncer des taux de rentabilité étonnamment élevés, autour de 7% ! Pourtant, ces taux uniquement destinés à attirer le chaland ne représentent que très rarement la réalité du marché parisien. Voici tout ce qu’il faut savoir, exemple à l’appui, pour comprendre ce que la mise en location de votre appartement parisien peut vraiment vous rapporter.
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine
En direct de nos éditions locales