La législation concernant l'utilisation des téléphones en voiture était jusqu'à présent floue et comportait quelques paradoxes. Le Road & Maritimes services de Nouvelle-Galles-du-Sud vient de statuer avec effet au 1er novembre

Flickr LaserGuided

Les automobilistes n'avaient pas le droit d'utiliser leur téléphone portable pour passer des appels ou envoyer des sms (avec l'appareil en main) mais pouvaient très bien se servir du téléphone pour choisir leur musique dans le répertoire du téléphone. A partir du 1er novembre, les conducteurs n'auront plus le droit de tenir leur portable dans leur main tout simplement.

Clarifications
Selon cette nouvelle mouture de la loi sur la sécurité au volant, qui a pour but de clarifier les incohérences, un automobiliste aura la permission de passer ou de recevoir un appel en conduisant si et seulement si le téléphone est fixé sur un kit "mains-libres". Le seul moment où vous pourrez toucher à votre téléphone depuis l'intérieur de votre véhicule sera pour le passer à un de vos passagers.

En résumé

Avec un téléphone fixé sur un support = possibilité d'appeler, de recevoir un appel, de choisir une chanson ou d'utiliser la fonction GPS. Plus question de manipulation si le téléphone repose sur vos genoux, sur le tableau de bord, même en mode haut-parleur.

Sont totalement interdit : jouer, rédiger et envoyer des textos, tweeter, surfer sur le web, même si le téléphone est sur un support.

Selon Mme Pendergast, directrice du Road & Maritime Services pour la sécurité routière, il était important de lever toute ambiguïté. C'est chose faite puisqu'en fin de compte son message est clair : "Ne touchez pas à votre téléphone en conduisant."

Les pénalités encourues sont la perte de 3 points et une amende forfaitaire de $298 ($397 si vous êtes dans une zone scolaire). A noter que l'usage du bluetooth ou d'écouteurs pour converser est autorisé.

Un autre changement du code de la route survient également avec mise en vigueur aussi au 1er novembre et cela concerne cette fois-ci les ronds-points : il sera demandé aux automobilistes, à l'approche d'un rond-point, de signaler suffisamment à l'avance leur intention de tourner. La règle actuelle demande aux conducteurs de signaler leur intention de tourner seulement à l'entrée du rond-point.

Agnès Chupin (www.lepetitjournal.com/sydney.html) jeudi 25 octobre 2012

 
Une internationale

BERNARD PIVOT – "La fermeture des Instituts Français à l’étranger est un drame"

Le journaliste et écrivain Bernard Pivot était invité des Rencontres littéraires, organisées par l’Alliance Française à Paris. Celui qui a commencé à voyager à travers les livres lorsqu’il était enfant en dévorant son dictionnaire du Petit Larousse, en dit plus sur sa vision de la langue française et l’intérêt de promouvoir la francophonie à travers le monde.
Actu internationale
Actualités de nos partenaires
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Découvrez enfin pour quoi vous êtes fait !

 Vos diplômes, vos expériences et vos titres professionnels ne vous ont pas permis d’identifier votre zone d’excellence. Au cours de votre parcours, vous avez été performant, parfois moins. Vous avez aimé ce que vous faites, parfois moins. Mais aucune évidence n’a surgi. Aujourd’hui, une question tourne en boucle dans votre tête : "Pour quoi suis-je fait ?". Comment le découvrir ?

COACHING - Expatrié, quelle erreur !

Samedi 1er août. Les rayons du soleil plongent à travers les larges baies vitrées de JFK, le principal aéroport de New York. Manu, assis par terre, le visage enfoui entre ses mains, se demande, « mais comment en suis-je arrivé là ? » Après deux années passées à New York, il rentre à Paris, rapatrié par sa compagnie. Un échec qu’il a encore du mal à assumer même si, au final, il ne s’est jamais senti aussi seul et misérable qu’aux États-Unis, un pays dont la mentalité qu’il juge avant tout égoïste, hypocrite et cruelle, est à l’opposé de ses principes de vie.
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine
En direct de nos éditions locales