Avec le retour des vacances de la Toussaint demain, commence le 2ème trimestre de l’année scolaire au Lycée Stendhal de Milan. Peu avant les vacances, Conseil d’Ecole et Conseil d’Etablissement se sont réunis. Au nom du principe de représentativité, plusieurs parents d’élèves de l’association des Parents d’Elèves de l’Ecole Française de Milan y ont assisté. Hommage à ces bénévoles qui font aussi l’école !


Près de 200 bénévoles impliqués dans la vie de l’école
L’APEFM - Association des Parents d’Elèves de l’Ecole Française de Milan – soufflera ses 10 bougies l’année prochaine. Animée depuis 1993 exclusivement par des bénévoles, elle remplit un rôle de représentation auprès du lycée français de Milan et des institutions comme par exemple l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger). Sa mission, elle la mène grâce à un comité de 12 membres permanents élus pour un an. Une des spécificités de ce comité est qu’il ne peut pas être composé de membres d’une seule nationalité afin de représenter la diversité d’origine et de préoccupations des familles. La constitution du bureau actuel a été décidée lors de l’Assemblée Générale de bilan et d’approbation des comptes du 27 septembre 2012. Une fois le bureau constitué, l’APE propose des candidats aux élections des instances représentatives du lycée. Ces derniers ont été élus le 12 octobre dernier en vue de participer aux Conseils d’Ecole et aux Conseils de Lycée qui se sont tenus respectivement les 23 et 25 octobre dernier. Nouveauté pour le premier Conseil d’Ecole de l’année, le Directeur, Denis Courel, a dû s’essayer à un nouveau format suite à une circulaire administrative sortie cet été. Ainsi le nombre de représentants des parents d’élèves titulaires et suppléants sont-ils passés de 8 à 15.
A côté, d’autres parents d’élèves participent aux commissions et aux groupes de travail conjoints du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté. D’autres encore sont chargés de missions ponctuelles. Sans oublier bien sûr les délégués de classe – 48 pour le primaire, 43 pour le secondaire. Au total près de 200 parents d’élèves sont engagés pour répondre aux exigences de 500 familles aussi bien expatriées que résidentes. L’APEFM représente ainsi 70% des familles inscrites au Lycée Stendhal de Milan.

Un réseau d’entraide pour les parents d’enfants scolarisés
Les mots ne contentent personne à l’APEFM. Il faut des faits pour satisfaire les familles adhérentes. Aussi, les objectifs que l’APE s’est fixé pour l’année scolaire 2012/2013 est de "travailler dans la continuité des actions mises en place ces dernières années". Pour ne citer que quelques actions : positionnement des délégués comme relais auprès des parents, réalisation d’un opuscule de conseils "le petit guide de la vie quotidienne d’un parent", accueil des enfants "différents", accueil des francophones, gestion du site internet,  politique des langues, notamment en terme d’équivalence avec le système scolaire italien, etc.
En plus de ces dossiers de fonds, l’APEFM propose un grand nombre de services utiles : fournitures de livres, proposition d’ateliers sportifs et ou créatifs durant les vacances, animation de fêtes.
Enfin, elle mène des actions de solidarité auprès des familles grâce à un fond de solidarité. A titre d’exemple, ce fonds a permis en 2011/2012 de soutenir 11 enfants et 3 projets de classe.
Le site internet de l’association est riche d’informations. Il propose aux adhérents des sondages. Mieux les connaître, c’est pouvoir mieux les représenter. Que les parents qui n’ont pas encore adhéré, le fassent sans plus tarder. Un clic suffit. Sur la page d’accueil vous y lirez cette phrase de Saint Exupéry "Etre homme, c'est précisément être responsable.
 C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde...". Aussi si vous souhaitez rejoindre ces bénévoles et vous engager pleinement, faîtes-vous connaître !

Sophie Her (www.lepetitjournal.com/milan) - mercredi 7 novembre 2012

Pour tout renseignement :

www.ape-milan.eu

00 39 346 3945022

 
Une internationale

EXPATRIATION - Pourquoi se reconvertir est important ?

Que vous soyez une femme, un homme, le conjoint suiveur ou le/la salarié(e) qui est expatrié(e), la problématique est totalement identique. Il arrive des moments (une expatriation ou une nième expatriation, un accouchement, un burn-out ou tout autre évènement) qui peuvent être un déclencheur. Ce(s) moment(s) permettent de « sortir la tête du guidon » et nous aident à prendre du recul pour nous apercevoir que nous avons été, jusque-là, en mode…
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Tartelettes aux fruits rouges

Framboises, myrtilles, groseilles, fraises, mûres, les Chefs Le Cordon Bleu vous proposent cette recette de tartelette qui met à l’honneur les fruits rouges. Agrémentées d’une crème pâtissière classique, ces tartelettes sont idéales en dessert ou à l’heure du thé.

MÉMENTO FISCAL

Le "non-résident" n’est en général pas soumis aux prélèvements sociaux. Il est imposé en France uniquement sur ses revenus de source française ou sur une base forfaitaire s’il a conservé dans ce pays une habitation. Toutefois, l’existence de conventions fiscales internationales entre la France et généralement l'État de résidence peut modifier les règles de détermination du domicile fiscal et les modalités d’imposition des revenus. Pour éviter les doubles impositions, la France a conclu avec de nombreux États de telles conventions. Ces textes sont consultables sur le site Internet de l’administration fiscale (www.impots.gouv.fr, rubrique Documentation > International > Les conventions fiscales).
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Pourquoi se reconvertir est important ?

Que vous soyez une femme, un homme, le conjoint suiveur ou le/la salarié(e) qui est expatrié(e), la problématique est totalement identique. Il arrive des moments (une expatriation ou une nième expatriation, un accouchement, un burn-out ou tout autre évènement) qui peuvent être un déclencheur. Ce(s) moment(s) permettent de « sortir la tête du guidon » et nous aident à prendre du recul pour nous apercevoir que nous avons été, jusque-là, en mode automatique. Nous avons suivi un chemin sans même nous poser trop de questions et/ou prendre de vraies décisions quant à la vie que nous souhaitons avoir.

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine
En direct de nos éditions locales