Avec le retour des vacances de la Toussaint demain, commence le 2ème trimestre de l’année scolaire au Lycée Stendhal de Milan. Peu avant les vacances, Conseil d’Ecole et Conseil d’Etablissement se sont réunis. Au nom du principe de représentativité, plusieurs parents d’élèves de l’association des Parents d’Elèves de l’Ecole Française de Milan y ont assisté. Hommage à ces bénévoles qui font aussi l’école !


Près de 200 bénévoles impliqués dans la vie de l’école
L’APEFM - Association des Parents d’Elèves de l’Ecole Française de Milan – soufflera ses 10 bougies l’année prochaine. Animée depuis 1993 exclusivement par des bénévoles, elle remplit un rôle de représentation auprès du lycée français de Milan et des institutions comme par exemple l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger). Sa mission, elle la mène grâce à un comité de 12 membres permanents élus pour un an. Une des spécificités de ce comité est qu’il ne peut pas être composé de membres d’une seule nationalité afin de représenter la diversité d’origine et de préoccupations des familles. La constitution du bureau actuel a été décidée lors de l’Assemblée Générale de bilan et d’approbation des comptes du 27 septembre 2012. Une fois le bureau constitué, l’APE propose des candidats aux élections des instances représentatives du lycée. Ces derniers ont été élus le 12 octobre dernier en vue de participer aux Conseils d’Ecole et aux Conseils de Lycée qui se sont tenus respectivement les 23 et 25 octobre dernier. Nouveauté pour le premier Conseil d’Ecole de l’année, le Directeur, Denis Courel, a dû s’essayer à un nouveau format suite à une circulaire administrative sortie cet été. Ainsi le nombre de représentants des parents d’élèves titulaires et suppléants sont-ils passés de 8 à 15.
A côté, d’autres parents d’élèves participent aux commissions et aux groupes de travail conjoints du comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté. D’autres encore sont chargés de missions ponctuelles. Sans oublier bien sûr les délégués de classe – 48 pour le primaire, 43 pour le secondaire. Au total près de 200 parents d’élèves sont engagés pour répondre aux exigences de 500 familles aussi bien expatriées que résidentes. L’APEFM représente ainsi 70% des familles inscrites au Lycée Stendhal de Milan.

Un réseau d’entraide pour les parents d’enfants scolarisés
Les mots ne contentent personne à l’APEFM. Il faut des faits pour satisfaire les familles adhérentes. Aussi, les objectifs que l’APE s’est fixé pour l’année scolaire 2012/2013 est de "travailler dans la continuité des actions mises en place ces dernières années". Pour ne citer que quelques actions : positionnement des délégués comme relais auprès des parents, réalisation d’un opuscule de conseils "le petit guide de la vie quotidienne d’un parent", accueil des enfants "différents", accueil des francophones, gestion du site internet,  politique des langues, notamment en terme d’équivalence avec le système scolaire italien, etc.
En plus de ces dossiers de fonds, l’APEFM propose un grand nombre de services utiles : fournitures de livres, proposition d’ateliers sportifs et ou créatifs durant les vacances, animation de fêtes.
Enfin, elle mène des actions de solidarité auprès des familles grâce à un fond de solidarité. A titre d’exemple, ce fonds a permis en 2011/2012 de soutenir 11 enfants et 3 projets de classe.
Le site internet de l’association est riche d’informations. Il propose aux adhérents des sondages. Mieux les connaître, c’est pouvoir mieux les représenter. Que les parents qui n’ont pas encore adhéré, le fassent sans plus tarder. Un clic suffit. Sur la page d’accueil vous y lirez cette phrase de Saint Exupéry "Etre homme, c'est précisément être responsable.
 C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde...". Aussi si vous souhaitez rejoindre ces bénévoles et vous engager pleinement, faîtes-vous connaître !

Sophie Her (www.lepetitjournal.com/milan) - mercredi 7 novembre 2012

Pour tout renseignement :

www.ape-milan.eu

00 39 346 3945022

Une internationale

FRANCK MESNEL- L’effet papillon, du rugby à Eden Park

Franck Mesnel Eden Park
Comment un nœud de papillon rose, né de la fantaisie des joueurs de rugby du Racing, soucieux de s’illustrer dans les règles, mais avec élégance et impertinence, est-il devenu presque 30 ans plus tard le symbole d’une marque de "casual luxe" haut de gamme ? Franck Mesnel revient sur l’histoire vraie de la construction de la marque "Eden Park", au moment même où il vivait les plus grands moments de sa carrière de joueur de rugby, en équipe de…
Actu internationale
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

MALAISE D'UNE EXPAT - "Et moi dans tout ça?"

Rentrée 2005: Anne rencontre John à la cafétéria de La Sorbonne. Le coup de foudre est immédiat. Et réciproque. Elle étudie la sémantique. Il finit son doctorat en communication grâce à un programme d’échange entre la célèbre université parisienne et Columbia University à New York, dont il est originaire. Hiver 2012: Une limousine rutilante se gare en face d’un immeuble bourgeois de l’Upper West Side de New York. Anne et ses deux fils viennent rejoindre John, embauché deux mois plus tôt comme directeur du marketing d’une agence de publicité sur Madison Avenue.

PORTRAIT D’EXPAT - Arrivés avec 5 valises et quelques économies

Il en faut du culot pour tout plaquer et partir à l'étranger. C'est pourtant ce qu'on fait Line et Samuel, la bonne trentaine et deux enfants. Un jour ils sont venus s’installer à Saigon, se donnant deux ans pour trouver leur projet de vie ou rentrer. Aujourd’hui, ne leur parlez plus de retourner vivre en France !
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine