En apparence, Français et Argentins vivent dans le même monde. Pour avoir la réputation d’être la ville la plus européenne d’Amérique latine, le centre-ville historique de Buenos Aires prend plus souvent des allures haussmanniennes qu´hispaniques. Mais les apparences sont trompeuses. À bien y regarder, ces deux mondes sont culturellement assez différents. Et tant mieux. Un exemple de la vie quotidienne: le pourboire.

"Los Franchutes son unas ratas !"*
"Les Français sont tous des radins !", m’a répondu un jour un serveur. Et le constat est unanime. Guides, taxis, serveurs vous le confirmeront. Le pourboire est difficile à traduire au pays du gaucho. Pourquoi un jugement si radical ? Tout simplement parce que nous sommes habitués au système du "tout compris" pratiqué au pays du Coq Gaulois, et par conséquent, certains n’ont pas le réflexe propina (pourboire), qui conventionnellement devrait se calculer entre 5 et 10% de la somme. Pourtant en Argentine, la propina se donne pour tout, dès lors qu’un service est rendu. Surtout pour les restaurants où l’on vous comptera en plus sur votre ticket le prix de "l’usure des couverts". Et croyez-moi, votre fourchette vaut de l’or (entre 15 et 20 pesos les couverts soit 4€) "Oui mais c’est déjà dans le montant tout ça !", beuglerez-vous, irrités d’être soudoyé de tous les côtés de l’assiette. Oui c’est vrai, c’est énervant mais ici c’est comme ça !

La grande incompréhension entre Porteño et Franchute !
Il faut savoir que dans certains restaurants, les serveurs ne touchent comme salaire que les pourboires laissés par les clients. Il m’est déjà arrivé de voir un étudiant argentin, employé à mi-temps dans un resto, revenir vers des touristes peu informés sur le point de quitter leur table et leur demander très gentiment si quelque chose leur a déplu pendant le service ou dans leur assiette… Avec les Français, les scènes les plus cocasses se vivent à l´addition. En effet, il y a bel et bien un fossé culturel : certains clients "oublient" que le service n’est pas compris; d’autres sont mortifiés à l’idée de ne pas laisser assez et d’autres n´hésitent pas à sortir la calculette. Et de l’autre côté de la table un serveur outré qui déduit que sa prestation est jugée catastrophique, ou que les Français sont de sales radins… On n’est pas sortis de l’auberge.

*Les français sont des gros radins.

Photos et texte de C.B. (www.lepetitjournal.com - Buenos Aires) vendredi 9 novembre 2012

C.B. est auteur de l’Argentine sans détours

Retrouvez également:

ON A TESTÉ POUR VOUS: Passer son permis de conduire en Argentine

ON A TESTÉ POUR VOUS: Prendre le bus comme un vrai Argentin

ON A TESTÉ POUR VOUS: Parler le vrai porteno

ON A TESTÉ POUR VOUS: Prendre des cours de tango

ON A TESTÉ POUR VOUS: A la recherche de l´afiliador, affuteur de couteaux ambulants

ON A TESTÉ POUR VOUS: Regarder la télévision en Argentine

 
Une internationale

CARNAVAL - Tout sur cette fête ébouriffante autour du monde

Nous avons tous en tête les images des cortèges exubérants du carnaval de Rio ou les costumes de la Comedia dell’Arte de Venise, mais savez vous vraiment comment le Carnaval est né et comment il est célébré aujourd’hui à travers le monde ?
Les trophées 2016

PRIX DU PUBLIC - Votez pour votre candidat préféré !

Quel est votre candidat préféré ? Etudiez attentivement les 10 candidatures pré-sélectionnés par la rédaction du site lepetitjournal.com et par la Banque Transatlantique et donnez-nous votre avis ! Pour le prix du Public, c'est vous qui choisissez le lauréat!
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Star Wars fait son entrée chez Telligo !

La grande nouveauté des colonies de vacances Telligo pour l’été 2016 : le thème Star Wars s’invite sur les séjours pour que les jeunes vivent pleinement leur passion pendant les vacances ! Deux séjours à destination des ados et des plus jeunes, et le pouvoir de la Force qui s’étend aussi jusqu’au Royaume-Uni avec notre nouveau séjour thématique linguistique May the Force be with you.
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Les flops du coaching

 J’ai reçu dernièrement un mail de Louis, Chief Marketing Officer à Londres, qui lit souvent mes rubriques dans lepetitjournal.com et qui me demande si le coaching est vraiment fait pour tout le monde. « Cher Nicolas : Je lis régulièrement vos articles avec intérêt et grand plaisir. À chaque fois, vos histoires se finissent bien. Vous est-il déjà arrivé de faire un constat d’échec avec l’un de vos clients, et si oui, pourquoi ? » Ma réponse ne s’est pas fait attendre.

MUSIQUE FRANÇAISE - Les artistes qui s'imposent à l'étranger

 David Guetta, Zaz, Indila... Que ce soit de la pop commerciale, des chansons plus alternatives ou de la variété, la musique française a encore connu une bonne année en 2015. Ces résultats illustrent l’éclectisme et la richesse de la scène musicale francophone qui réussit à s’imposer à l’étranger. 
Expat - Politique

SECURITÉ DES ENTREPRISES À L’ÉTRANGER – Un enjeu majeur

La dixième conférence sur la sécurité des entreprises françaises à l’étranger organisée jeudi célèbre une décennie de coopération étroite entre les entreprises françaises et le Centre de crise, dans un contexte marqué par la multiplication et la diversification des risques et menaces. Des avancées ont été dévoilées, notamment pour les voyageurs d’affaires
Magazine
En direct de nos éditions locales