ESPACE – Une nouvelle étape franchie dans la construction du "Palais Céleste"

La Chine a lancé avec succès, mardi 1er novembre, un second vaisseau inhabité : Shenzhou 8. Ce dernier tentera de s'amarrer au module d'essai Tiangong 1 déjà en orbite dans l’espace. Il s’agit de la première étape cruciale qui conduira, si tout se passe bien, à la construction de la station spatiale qui devrait être opérationnelle en 2020.

L'amarrage doit avoir lieu "dans les deux jours suivant le lancement de Shenzhou 8 à une altitude de 343 km au-dessus de la surface de la Terre", a indiqué l'agence Chine nouvelle. Le lancement de Shenzhou 8 a été effectué en la présence du vice-Premier ministre chinois Zhang Dejiang, des responsables de l'Agence spatiale européenne et de l'agence spatiale allemande DLR ont également assisté au décollage. Shenzhou 8 a en effet embarqué 17 expériences dans le domaine des sciences de la vie et de la microgravité conduites par des chercheurs chinois et allemands. Si la mission Shenzhou 8 est un succès, la Chine lancera l'année prochaine deux autres vaisseaux pour aller rejoindre Tiangong 1, successivement Shenzhou 9 et Shenzhou 10, dont l'un sera habité. Parmi les astronautes qui s'entraînent en vue de cette mission on compte deux femmes. Si elles sont choisies, elles seront les premières Chinoises à être envoyées dans l'espace.

La maîtrise des amarrages entre deux modules est une étape cruciale dans la conquête de l'espace. Nous saurons donc dans quelques jours dans quelle mesure les Chinois se sont bien préparés pour cette événement. La Chine avait procédé à son premier vol spatial habité en 2003 devenant alors le troisième pays dans le monde à envoyer des hommes dans l'espace.

Roman Fruitier (www.lepetitjournal.com/pekin.html), vendredi 4 novembre 2011

À lire également : ESPACE - Les enjeux d'une station spatiale chinoise

Pékin

SENSATIONS DE CHINE – Intimités

Après deux mois d’absence où j’ai déserté l’Empire du Milieu, je redécouvre certaines habitudes, certaines attitudes des Chinois avec un regard neuf.…
Actualité Chine

EPERMARKET - Trois ans aujourd’hui, entretien avec son fondateur

Pour une métropole telle que Shanghai, les achats en ligne semblent être la voie du futur. La société de vente en ligne de nourriture, frais, épicerie et produits d’entretien a ouvert à Shanghai il y a déjà trois ans pour les communautés expatriées. Le succès est au rendez-vous, découvrons pourquoi grâce à une interview de son créateur, Jean Yves Lu
A la une
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.