Pékin

NATALITE – Une prime pour encourager les naissances en Chine

 

Enfants shanghaïens.

Quelques temps après l’assouplissement de la politique de l’enfant unique, le gouvernement chinois vient d’adopter une nouvelle mesure pour favoriser la natalité.

C’est un vrai retournement de situation. Alors que pendant des décennies, les parents chinois étaient poursuivis s’ils faisaient un second enfant, dorénavant, le gouvernement compte les payer pour qu’ils aient plus de bébés. Ce sont justement les parents qui sont à l’origine de cette nouvelle mesure.      En effet, nombreux sont ceux qui réclament une aide de l’Etat afin d’élever correctement plusieurs enfants.

Cependant, difficile d’imaginer si cette loi sera efficace. Dans les villes chinoises, comme à Shanghaï par exemple, où le coût de la vie est autant élevé qu’à Paris, il y a beaucoup de chances qu’une aide financière ne soit pas suffisante pour que les parents franchissent le pas. D’autant plus que dans un pays communiste comme la Chine, les allocations familiales n’existent pas.

Retour sur une politique sociétale exceptionnelle

Mis à part les révolutions politiques et économiques qui ont métamorphosé le visage de la Chine au 20ème siècle, l’aspect sociétal a toujours été un sujet majeur et fondamental pour le gouvernement chinois. La Chine a toujours eu une vision bien spécifique de la société, avec une perception unique de la famille.

A cause d’un essor démographique trop important, l’Etat a mis en œuvre la politique d’enfant unique à partir de 1987. Aujourd’hui, les premiers enfants uniques ont 30 ans et commencent à impacter la société. Une politique qui s’imposait, certes, à l’époque, comme une évidence au vu de la situation. Mais c’était sans compter sur les conséquences qu’elle allait provoquer.

Comme nous l’explique David Baverez, auteur du livre « Paris Pékin Express » : « Dans un pays où la valeur fondamentale, la colonne vertébrale est la famille, la situation est un fardeau ingérable car l’enfant est tout seul pour gérer deux parents, les quatre grands parents. Seul pour gérer 6 personnes. Cette vague d’enfants uniques arrive au moment où la digitalisation est très rapide en Chine. Ce sont donc des enfants uniques 200% digitalisés. »

Si le gouvernement n’avait pas anticipé de telles répercussions, il se retrouve désormais dans une situation complexe et paradoxale, étant obligé de revoir ses positions sur le sujet.

 

Vincent VILLEMER pour www.lepetitjournal.com/Pékin Mercredi 19 Juillet 2017

 

 

 

 
Pékin

CURRICULUM VITAE – Le modèle chinois

Avant de s’élancer dans des recherches d’emploi en Chine, il est vital d’adapter son CV et de suivre précisément les indications contraires à notre…
Actualité Chine
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine