PRESIDENTIELLES USA – Les Chinois roulent pour Obama

Le 6 novembre, Barack Obama a devancé le candidat républicain Mitt Romney dans la course à la Maison Blanche. Réactions en Chine.

Ballotté dans les sondages, Barack Obama a fini par remporter, hier mardi (heure locale américaine), la course à la Maison Blanche. Au terme d’un marathon électoral, le 44e président des Etats-Unis rempile donc pour un second mandat de quatre ans, au détriment de son challenger, Mitt… heu, comment déjà ? A Shanghai, force est de constater que si le nom du président fraîchement réélu s’est imprimé dans les esprits, c’est loin d’être le cas de son malheureux adversaire. En effet, nombre de Chinois, anglophones ou non, peinent à nommer le candidat républicain, à l’instar de Zhu Jun, 33 ans, qui avoue "connaître uniquement Barack Obama !". Et d’ajouter : "En tant que Shanghaien, je ne me sens pas concerné par les élections américaines". Son cas n’est pas isolé : un récent sondage AFP-Ipsos* a révélé que 47,7% des Chinois étaient indifférents aux résultats de ce scrutin présidentiel.

Obama à Dongtai Lu (photo BG)

Personnalité "charismatique"
Le même sondage donnait toutefois l’avantage à Obama, considéré à 56,3% comme le candidat le plus à même de maintenir la paix et la sécurité en Asie. A Shanghai, comme ailleurs, le président des Etats-Unis a ses fans. Pour mesurer sa popularité, rien de tel qu’un tour sur Dongtai Lu, où les gadgets à son effigie voisinent avec les statuettes de Mao. Preuve que la notoriété du président américain dépasse largement le cadre du politique. Fort de son prix Nobel de la Paix, il incarne aujourd’hui un monde "plus juste".

Alors, réalité ou fantasme ? La petite trentaine, Chen Xinghao, affiche dans son bureau un portrait du président bardé d’un grand "Hope" (espoir en anglais). Obama ? Une personnalité qu’il estime "sympathique et charismatique". Ce qui ne l’empêche pas de tenir un discours critique sur son action, notamment à l’égard de la Chine, l’autre grande puissance de la zone Pacifique. "La politique américaine nous concerne au plus haut point, avance le jeune Shanghaien. La guerre froide finie, les Etats-Unis cherchent désormais à contenir notre pays".

Obama partout à Shanghai (photo BG)

Ouverture du 18e Congrès du PCC
Sacré 2e puissance économique mondiale en 2010, l’Empire du Milieu constitue de fait l’outsider le plus à même de bousculer l’hégémonie américaine. Hasard des calendriers électoraux : les Etats-Unis ont désigné mardi leur nouveau président, alors que s’ouvre aujourd’hui même à Beijing le XVIIIe Congrès du Parti Communiste, qui verra à terme le renouvellement de l’exécutif chinois.

Une échéance politique que l’on imagine davantage mobiliser l’opinion publique que le scrutin américain. A tort ? "Je ne me sens concerné par aucune élection, que ce soit en Chine ou aux Etats-Unis", déclarait lundi un internaute chinois. Avant d’ajouter : "Romney ou Obama, Xi Jinping ou Xi Jinping…"

Barbara Guicheteau.(www.lepetitjournal.com/shanghai.html) Jeudi 8 novembre 2012

 
Pékin

SHANGHAI DIX ANS APRES - Des changements étonnants !

Cela peut être impensable pour les petits nouveaux mais il y a dix ans, il y avait seulement quatre lignes de métro à Shanghai. Si les anciens repensent avec nostalgie à l’époque où la prise en charge du taxi ne coûtait pas encore 14 kuai, et où les loyers étaient bien moins élevés, la mégalopole a développé des aspects positifs. Entraînant par la même occasion des changements dans la société et les comportements individuels.
Actualité Chine

#FREDINCHINA - Buzz sur le Congrès et Nike rebooté de Chine !

Le rendez-vous social-media indispensable pour connaître et comprendre le premier marché du monde. #FredinChina est la chronique hebdomadaire animée par Fred Raillard, Président, Co-fondateur et Chief Creative Officer avec Farid Mokart de FRED & FARID, premier groupe français indépendant de communication digitale basé à New York, Shanghai et Paris.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.

MICHAELLE JEAN – "«J’aime, je partage», c’est parler comme un francophone"

Le 20 mars, c’est la Journée Internationale de la Francophonie. Pour l’occasion, nous avons rencontré une ardente protectrice de la langue de Molière, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2014. Très déçue de voir que la France a opté pour un slogan en anglais pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, elle nous parle avec enthousiasme de ses projets, notamment numériques, pour développer notre langue dans le monde.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire