CONGRES PCC - Une Chine en état de siège

 

En des décennies, la Chine n’avait connu une telle fièvre sécuritaire. Chaque jour, des précautions sont prises pour assurer la tenue du XVIIIème Congrès (十八大), libre d’incidents, et déjouer ainsi les plans de tout protestataire

Au pays noir (Shaanxi, Shanxi, Mongolie), des limiers courent faire fermer les mines (privées) dangereuses. 30 à 40% de la production locale disparaîtra durant un mois, au bonheur des grandes mines d’Etat. A Pékin, les taxis ont bloqué les fenêtres, pour éviter tracts ou jets de balles de pingpong taguées de slogans !

Les acheteurs de jouets volants télécommandés voient leur identité relevée. Dans les trains, les contrôles se multiplient. Sur la rue, les guinguettes à crêpes ont fermé. Les clubs de gym qui diffusaient des chaînes de TV étrangères, ont dû y renoncer. Dans les commerces, finie la vente de couteaux de cuisine. Et la plupart des séminaires et autres rendez-vous internationaux, tels le marathon de Pékin, ont été (plusieurs fois) reportés sine die. Sur internet, inévitablement, la censure fait rage, même si les 530 millions d’usagers en rient, incontrôlables.

Afin de quadriller la capitale, des dizaines de milliers de policiers provinciaux sont montés en renfort, secondés par 1,4 millions de « volontaires ». Et pour bien montrer qu’ici et maintenant, on ne plaisante pas, Cao Haibo, patron de café de 27 ans, ayant tenté de fonder un parti d’opposition et ayant critiqué le PCC sur la toile, en a pris pour huit ans fermes par un tribunal de Kunming.

Eric Meyer (paru dans le Vent de la Chine n°36)


Informations complémentaires

Extrait du Vent de la Chine N°36 (du 5 au 11 novembre 2012)

www.leventdelachine.com

Nouveau : Le Vent de la Chine sur votre iPhone


 
Pékin
Actualité Chine
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine