FOOT MASSAGE – C’est le pied !

 

En tout cas, c’est ce que je me suis dit quand, les pieds fourbus d’avoir arpenté le bitume, j’ai pénétré dans un petit cabinet ouaté à la lumière tamisée… Un large fauteuil m’attendait dans lequel j’allais pouvoir m’affaler… Fausse joie ! A peine confortablement assise que la masseuse arrive avec un baquet d’eau chaude et me fait signe de m’assoir… en face, sur le petit banc qui lui était destiné

Fausse joie! (Photo M-E R)

Préliminaires

Je ne comprends pas très bien ce qu’elle va me faire… La voilà qui s’attaque à mes épaules très énergiquement, me triturant les omoplates, bien décidée à me remettre le dos en place… C’est assez douloureux… Bon heureusement, ça ne dure pas longtemps, elle me dit enfin de m’installer dans le fauteuil. Ça y est, je vais pouvoir m’allonger et me faire dorloter… Qui n’a jamais rêvé d’avoir quelqu’un à ses pieds ?! Mais pour le moment, c’est les mains plongées dans le baquet que ma masseuse  me nettoie les pieds, chaque chose en son temps me dis-je... Puis elle les extirpe et les pose délicatement sur la banquette. N’oubliez pas que les pieds sont sacrés en Chine ! Alors, quand elle découvre les miens, dévorés par les moustiques…, c’est un grand moment d’apitoiement…

Avant de commencer le massage, elle entoure délicatement mon deuxième pied d’une serviette. Il ne faudrait quand même pas le laisser dénudé… Quand on voit que les Chinois cachent chastement leurs pieds dans des chaussettes transparentes… on prend conscience de l’intimité de cette partie du corps.

En pleine action... (Photo M-E R)

Qui aime bien châtie bien !
Bon, ça commence plutôt bien, elle me malaxe comme du bon pain, jusqu’aux orteils, ouille, ça chatouille ! Elle m’étire les pieds jusqu’au talon, partie toujours hautement négligée, ce talon d’Achille… Tout va bien, je commence à me détendre dans mon fauteuil, bercée par la musique chinoise…  Mais ça ne va pas durer ! Voilà ma douce masseuse qui commence à appuyer très fort sur les tendons, à me passer les phalanges sur toute la plante des pieds et même à me frapper consciencieusement à coup de poings. Vous avez sûrement vu les Chinois qui se frappent un peu les bras et bien elle fait la même chose mais en plus fort… J’ai l’impression qu’elle joue au jeu de cartes (pique, carreau, as, cœur) de mon enfance, mais sur mes pieds !

Bon, le massage relaxant reprend…pour terminer en beauté. Ma masseuse dont je n’ai pas réussi à retenir le nom sauf "Mademoiselle N°189" arrive avec une serviette brûlante dans laquelle elle enrobe soigneusement mes pieds. Je me dis "ouf ça fait du bien…" Mais ce n’est pas fini, la douche écossaise continue, elle ne va pas me laisser partir comme ça… Elle croise mes pieds à droite, à gauche, en haut, en bas, petit exercice de souplesse pour mes pieds encore plus raides que le reste… "Relax", me dit-elle ! Je n’ai pas vraiment réussi à me relaxer, toujours sur le qui-vive, mais je sens mes pieds régénérés, je me sens toute légère, avec l’envie de recommencer… Après tout, on me l’avait annoncé, c’était un massage thérapeutique…C’est sûr, la semaine prochaine, je teste le massage au lait ou au gingembre…

Marie-Eve Richet (www.lepetitjournal.com/shanghai.html). Vendredi 2 novembre 2012

Informations pratiques : prix : 68 RMB massage des pieds, thé vert inclus

Pékin

FORUM EMPLOI – A vos CV, prêt, partez !

Pour la cinquième année consécutive, entreprises chinoises et françaises et étudiants Chinois francophones se sont donnés rendez-vous au Forum Emploi. Une occasion unique pour ces jeunes diplômés de rencontrer lors d’entretiens des entreprises telles que Carrefour, l’Oréal, Auchan ou Décathlon et peut-être y décrocher un job
Actualité Chine

FORUM EMPLOI – A vos CV, prêt, partez !

Pour la cinquième année consécutive, entreprises chinoises et françaises et étudiants Chinois francophones se sont donnés rendez-vous au Forum Emploi. Une occasion unique pour ces jeunes diplômés de rencontrer lors d’entretiens des entreprises telles que Carrefour, l’Oréal, Auchan ou Décathlon et peut-être y décrocher un job
Une internationale

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Melbourne - Actualité

"SI J'OZAIS" - Kafka chez les kangourous

On a beau être un bonze, on n’échappe pas à quelques mouvements d’humeur de temps à autre. Un exemple au hasard, lointain souvenir de…
Expat
Expat - Emploi

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent "oui"

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine