LANGUE MATERNELLE - De l’importance de conserver sa culture

En vivant dans un pays étranger, il est souvent nécessaire de parler la langue du pays hôte ou encore d’avoir recours à l’anglais.  Pour les expatriés non anglophones, l’anglais utilisé en tant que langue secondaire (English as a Second Language – ESL) facilite la communication et les échanges avec autrui, cependant il est tout aussi important de conserver son identité culturelle, et notamment l’usage de sa langue maternelle.

Ci-après quelques pistes de réflexion sur l’importance de la langue maternelle, notamment dans le domaine de l’éducation des enfants.

La langue maternelle aide à l’apprentissage d’une deuxième langue

Plusieurs études ont démontré que les compétences cognitives et linguistiques acquises lors de l’apprentissage de la première langue (aussi appelée langue maternelle ou L1) sont transférées dans la seconde langue (L2).  Par exemple, les compétences en communication,  lecture et écriture acquises en L1 accélèrent l’apprentissage de la deuxième langue.

Conserver la pratique de la langue maternelle

En vivant à l’étranger, en terme d’éducation, la deuxième langue prend précédence sur la langue maternelle. Par exemple en Chine, ce sera souvent l’anglais ou le mandarin qui sera utilisé pour enseigner les matières d’un curriculum donné. Par conséquent, pour un enfant dont la langue maternelle est autre (français, espagnol, allemand … ) il sera nécessaire de lui donner des cours additionnels en L1 afin de conserver la pratique de la langue maternelle.

Ecole chinoise ()


En conservant la pratique de la langue maternelle, cela signifie que l’enfant ne sera pas aliéné de sa culture d’origine et pourra établir des rapports avec sa famille et ses amis restés au pays. Par ailleurs, pour une famille d’expatriés, le retour au pays est aussi une éventuelle possibilité, et donc il est important que l’enfant n’aie pas de lacunes et de développement cognitif dans sa langue maternelle pour une bonne poursuite de sa vie scolaire.

Comment bien développer l’apprentissage de la langue maternelle

"C'est en forgeant qu'on devient forgeron" - “Practice makes perfect”.
Pour les étudiants en école vraiment bilingue et dont la langue maternelle est l’anglais ou le mandarin (ex. pour la Chine), développer l’apprentissage de la langue L1 est aisé du fait de son usage fréquent en cours. Pour les étudiants dont la langue L1 n’est pas enseignée, il est nécessaire d’inclure en surcroît du curriculum enseigné des cours de langue L1 pour maintenir la pratique et l’usage de leur langue maternelle, et cela de façon régulière (hebdomadaire).  Il est aussi important de donner du sens à cet apprentissage pour que l’enfant adhère à cette démarche.

Par ailleurs, il est aussi important pour les parents de parler la langue L1 à la maison afin de renforcer l’apprentissage de celle-ci.

L’exception à la règle

Nous parlons de la langue 1 comme la langue première, mais il est aussi assez courant qu’un enfant soit confronté simultanément à deux "premières langues", par exemple le français et le chinois, ou encore, les parents peuvent aussi avoir recours à une "langue d’emprunt" souvent l’anglais, pour faciliter les échanges et la communication au sein de la famille. Quel que soit le cas, l’enfant assimilera ses compétences cognitives et linguistiques avec une facilité accrue si ces langues font partie de son quotidien et donc de son éveil.

Qu’en pensez-vous ?

Anne-Marie Roy pour (www.lepetitjournal.com/Shanghai). Jeudi 1er novembre 2012

Pour en savoir plus :

•    Le défi des enfants bilingues – Auteur Barbara Abdelilah-Bauer
•    L’Enfant aux deux langues – Claude Hagège
•    Language, power, and pedagogy. Bilingual children in the crossfire - Cummins, J.

Anne-Marie Roy est Fondatrice et PDG de Mylifestyle60, un réseau social permettant aux expatriés en Asie, une mise en relation avec différentes organisations dans le domaine de l’éducation, la santé, les entreprises, les services juridiques et les associations ; la Chine étant le premier pays de déploiement.

 
Pékin

#FREDINCHINA - Retour au pays, mode et jeu vidéo !

Le rendez-vous social-media indispensable pour connaître et comprendre le premier marché du monde. #FredinChina est la chronique hebdomadaire animée par Fred Raillard, Président, Co-fondateur et Chief Creative Officer avec Farid Mokart de FRED & FARID, premier groupe français indépendant de communication digitale basé à New York, Shanghai et Paris.
Actualité Chine

#FREDINCHINA - Retour au pays, mode et jeu vidéo !

Le rendez-vous social-media indispensable pour connaître et comprendre le premier marché du monde. #FredinChina est la chronique hebdomadaire animée par Fred Raillard, Président, Co-fondateur et Chief Creative Officer avec Farid Mokart de FRED & FARID, premier groupe français indépendant de communication digitale basé à New York, Shanghai et Paris.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Birmanie - Communauté

RÉGIS MICHEL - C’est quoi ce cirque ?

Régis Michel, un voyageur français résolument optimiste ambitionne de donner le sourire à tous les Birmans…. sous le chapiteau d’un cirque,…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine