VAMPIRES CHINOIS - Ne vous faites pas mordre !

 

Soirées déguisées, ateliers pour enfants, décorations effrayantes, l’esprit d’Halloween est partout en Chine ! Pour fêter dignement le jour le plus effrayant de l’année, nous évoquerons une créature du folklore chinois : le jiang shi, ou le vampire chinois

Manipulateur et ténébreux, le vampire occidental a tout d’un séducteur, employant toutes les ruses pour croquer votre cou délicat… Dans la tradition chinoise, le jiang shi est un chouïa plus ridicule, d’allure peu discrète (ils se repèrent de très loin avec leurs ongles de 3 kilomètres et leur teint couleur vomi), et se déplacent par petits bonds, comme des petits lutins maléfiques.

Origines du jiang shi
Littéralement, jiang shi signifie "cadavre animé", il est l’intermédiaire entre le zombie et le vampire. Selon les croyances taoïstes, le corps humain réunit différentes énergies vitales : le , le et le hun. Un jiang shi est créé suite au décès d'un individu, où le n'arrive pas à quitter la dépouille, ce qui peut arriver pour différentes raisons : la personne est décédée d'une mort violente ou non naturelle (suicide, noyade, assassinat); un événement inhabituel s’est passé lors de la veillée mortuaire (chat sautant sur le cercueil, orage) ; la tombe a été placée dans un endroit parcouru par des énergies néfastes, suivant les principes du feng shui (comme chez nous, quand un lieu est hanté c'est parce qu’il a été construit sur un ancien cimetière indien/un ancien hôpital psychiatrique/un ancien orphelinat maudit etc.)
Le cadavre revient donc à la vie, animé par le seul pò, et sort de son tombeau la nuit pour tuer ou dévorer les êtres vivants dans le but d'absorber leur . (Compris ? Le vampire chinois est aussi philosophe !)

Un innocent bol de riz vous sauvera la vie !

Le mythe de cette créature maléfique pourrait provenir d’une tradition orale de l’ouest du Hunan appelée "marche de cadavres" xingshi. Les maîtres taoïstes transportaient les cadavres dans un convoi de nuit pour qu’ils reçoivent une sépulture dans leur village natal. Ils collaient des talismans sur le front des cadavres, afin de conjurer le mauvais sort. Certains corps se faisaient suspendre par les bras à de longues perches de bambous, faisant croire ainsi, de loin, par le balancement des bambous, à des cadavres bondissants.

Comment se protéger de ces créatures du mal ?
Pas de souci les amis ! Dans les films, les héros collent sur le front de ces vilains vampires un carré de papier jaune (parchemin, post-it, à vous de choisir !) avec une formule magique chinoise. Ces petits talismans, appelés fu immobiliseront les cadavres, pour que vous puissiez vous enfuir à toutes jambes. Lu sur l’encyclopédie du paranormal : "On peut également neutraliser les jiang shi à l’aide d’un miroir […], d’une clochette, d’une épée d’un maître taoiste (un peu plus dur à trouver, pour les véritables "héros"), ou avec du sang de poule. (Le sang de poule, c’est un peu l’eau bénite pour les vampires occidentaux…) On peut aussi répandre du riz ou des haricots dans la pièce, que le jiang shi se sentira obligé de compter un par un". (QUOI ? Une poignée de riz et j’arrive à échapper à une créature dite maléfique?) Le vampire chinois est aussi apparemment incapable de sauter (rigidité cadavérique oblige), donc mettez-lui quelques obstacles, ou semez-le dans un parcours de stade olympique, le vampire chinois, trop fainéant pour vous suivre, vous laissera la vie sauve. Dans certaines légendes, le jiang shi est aussi aveugle (Okay, le vampire chinois est un peu handicapé, on dirait…), retenez votre souffle pour ne pas qu’il vous repère, vous permettra de prendre un peu d’avance.

Affiche du film Mr Vampire, ultra culte & ultra kitch !

Un peu de culture !
Grande source d'inspiration dans la littérature fantastique des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (la dernière, de 1644-1911), ces créatures des ténèbres apparaissent dans des livres tels Ce dont Confucius ne parle pas de Yuan Mei (XVIIIème siècle), et les Notes du salon des petites herbes de Ji Xiafeng (XVIIIème siècle). Dans les années 80, le cinéma hongkongais remet le jiang shi à l'honneur dans de nombreux films d'horreur/comédie. La saga de films Mister Vampire de Ricky Lau a contribué à dépoussiérer le mythe et a définitivement fixé les caractéristiques du jiang shi moderne. L’aspect de ce vampire chinois est aussi utilisé dans les mangas (Shaman King), ainsi que dans des jeux vidéo asiatiques, par exemple Nightwalker du jeu Kingdom Hearts II ainsi que le personnage de Hsien-Ko (Lei-Lei) dans la saga Darkstalkers. Pour les nostalgiques, sachez que l’aspect physique de Chaozu, personnage de Dragon Ball Z, s’inspire des jiang shi… Happy Halloween !

Lucie Bousquet (www.lepetitjournal.com/pekin.html) Mercredi 31 octobre 2012

Pour plus d’informations :

-Un site pour les curieux : http://www.paranormal-encyclopedie.com

-Légendes et mythologies chinoises : http://dieux-chinois.blogspot.hk

-Une petite soif ? Acheter du sang de vampire, de zombie et même de loup-garou : Vampire in Beijing Shop, Unit 109-3, Gulou Dongdajie (near MAO Livehouse), Dongcheng District

Pékin

LE VENT DE LA CHINE - Le TGV chinois cherche sa voie

Avant de disparaître en 2013, le ministère des Chemins de fer, bâtisseur, investisseur et exploitant unique du réseau ferré, avait accumulé 108 milliards de $ de dettes et était perclus de corruption. C’est ce qui justifie la peine capitale avec sursis, assénée le 17/10 à Zhang Shuguang, ex-vice ingénieur-chef, pour avoir empoché en dix ans 7,8 millions de $ de bakchichs, sur des achats d’équipements et l’octroi de contrats. Su Shunhu, son…

SENSATIONS DE CHINE – Intimités

Après deux mois d’absence où j’ai déserté l’Empire du Milieu, je redécouvre certaines habitudes, certaines attitudes des Chinois avec un regard neuf.…
Actualité Chine

LE VENT DE LA CHINE - Le TGV chinois cherche sa voie

Avant de disparaître en 2013, le ministère des Chemins de fer, bâtisseur, investisseur et exploitant unique du réseau ferré, avait accumulé 108 milliards de $ de dettes et était perclus de corruption. C’est ce qui justifie la peine capitale avec sursis, assénée le 17/10 à Zhang Shuguang, ex-vice ingénieur-chef, pour avoir empoché en dix ans 7,8 millions de $ de bakchichs, sur des achats d’équipements et l’octroi de contrats. Su Shunhu, son adjoint, reçoit la perpétuité, pour un montant de près de 4 millions de $
A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmitt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Perth - Actualité Australie

SANTE - La grossesse en expatriation

Les analyses ont confirmé la bonne nouvelle, vous êtes, bel et bien, enceinte. Certains signes vous avaient mis la puce à l'oreille, mais…
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.