VAMPIRES CHINOIS - Ne vous faites pas mordre !

 

Soirées déguisées, ateliers pour enfants, décorations effrayantes, l’esprit d’Halloween est partout en Chine ! Pour fêter dignement le jour le plus effrayant de l’année, nous évoquerons une créature du folklore chinois : le jiang shi, ou le vampire chinois

Manipulateur et ténébreux, le vampire occidental a tout d’un séducteur, employant toutes les ruses pour croquer votre cou délicat… Dans la tradition chinoise, le jiang shi est un chouïa plus ridicule, d’allure peu discrète (ils se repèrent de très loin avec leurs ongles de 3 kilomètres et leur teint couleur vomi), et se déplacent par petits bonds, comme des petits lutins maléfiques.

Origines du jiang shi
Littéralement, jiang shi signifie "cadavre animé", il est l’intermédiaire entre le zombie et le vampire. Selon les croyances taoïstes, le corps humain réunit différentes énergies vitales : le , le et le hun. Un jiang shi est créé suite au décès d'un individu, où le n'arrive pas à quitter la dépouille, ce qui peut arriver pour différentes raisons : la personne est décédée d'une mort violente ou non naturelle (suicide, noyade, assassinat); un événement inhabituel s’est passé lors de la veillée mortuaire (chat sautant sur le cercueil, orage) ; la tombe a été placée dans un endroit parcouru par des énergies néfastes, suivant les principes du feng shui (comme chez nous, quand un lieu est hanté c'est parce qu’il a été construit sur un ancien cimetière indien/un ancien hôpital psychiatrique/un ancien orphelinat maudit etc.)
Le cadavre revient donc à la vie, animé par le seul pò, et sort de son tombeau la nuit pour tuer ou dévorer les êtres vivants dans le but d'absorber leur . (Compris ? Le vampire chinois est aussi philosophe !)

Un innocent bol de riz vous sauvera la vie !

Le mythe de cette créature maléfique pourrait provenir d’une tradition orale de l’ouest du Hunan appelée "marche de cadavres" xingshi. Les maîtres taoïstes transportaient les cadavres dans un convoi de nuit pour qu’ils reçoivent une sépulture dans leur village natal. Ils collaient des talismans sur le front des cadavres, afin de conjurer le mauvais sort. Certains corps se faisaient suspendre par les bras à de longues perches de bambous, faisant croire ainsi, de loin, par le balancement des bambous, à des cadavres bondissants.

Comment se protéger de ces créatures du mal ?
Pas de souci les amis ! Dans les films, les héros collent sur le front de ces vilains vampires un carré de papier jaune (parchemin, post-it, à vous de choisir !) avec une formule magique chinoise. Ces petits talismans, appelés fu immobiliseront les cadavres, pour que vous puissiez vous enfuir à toutes jambes. Lu sur l’encyclopédie du paranormal : "On peut également neutraliser les jiang shi à l’aide d’un miroir […], d’une clochette, d’une épée d’un maître taoiste (un peu plus dur à trouver, pour les véritables "héros"), ou avec du sang de poule. (Le sang de poule, c’est un peu l’eau bénite pour les vampires occidentaux…) On peut aussi répandre du riz ou des haricots dans la pièce, que le jiang shi se sentira obligé de compter un par un". (QUOI ? Une poignée de riz et j’arrive à échapper à une créature dite maléfique?) Le vampire chinois est aussi apparemment incapable de sauter (rigidité cadavérique oblige), donc mettez-lui quelques obstacles, ou semez-le dans un parcours de stade olympique, le vampire chinois, trop fainéant pour vous suivre, vous laissera la vie sauve. Dans certaines légendes, le jiang shi est aussi aveugle (Okay, le vampire chinois est un peu handicapé, on dirait…), retenez votre souffle pour ne pas qu’il vous repère, vous permettra de prendre un peu d’avance.

Affiche du film Mr Vampire, ultra culte & ultra kitch !

Un peu de culture !
Grande source d'inspiration dans la littérature fantastique des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (la dernière, de 1644-1911), ces créatures des ténèbres apparaissent dans des livres tels Ce dont Confucius ne parle pas de Yuan Mei (XVIIIème siècle), et les Notes du salon des petites herbes de Ji Xiafeng (XVIIIème siècle). Dans les années 80, le cinéma hongkongais remet le jiang shi à l'honneur dans de nombreux films d'horreur/comédie. La saga de films Mister Vampire de Ricky Lau a contribué à dépoussiérer le mythe et a définitivement fixé les caractéristiques du jiang shi moderne. L’aspect de ce vampire chinois est aussi utilisé dans les mangas (Shaman King), ainsi que dans des jeux vidéo asiatiques, par exemple Nightwalker du jeu Kingdom Hearts II ainsi que le personnage de Hsien-Ko (Lei-Lei) dans la saga Darkstalkers. Pour les nostalgiques, sachez que l’aspect physique de Chaozu, personnage de Dragon Ball Z, s’inspire des jiang shi… Happy Halloween !

Lucie Bousquet (www.lepetitjournal.com/pekin.html) Mercredi 31 octobre 2012

Pour plus d’informations :

-Un site pour les curieux : http://www.paranormal-encyclopedie.com

-Légendes et mythologies chinoises : http://dieux-chinois.blogspot.hk

-Une petite soif ? Acheter du sang de vampire, de zombie et même de loup-garou : Vampire in Beijing Shop, Unit 109-3, Gulou Dongdajie (near MAO Livehouse), Dongcheng District

Pékin

SOCIETE – Offrir le bon cadeau, c’est pas du gâteau

Hier est sorti le livre de la rédaction, Carnet de Shanghai ! En avant-première, (re)découvrez un des articles qui en fait partie, parce qu'il est vrai que offrir le bon cadeau, en général c’est pas du gâteau ! Toutes les informations pour vous procurer notre livre à venir dans nos pages la semaine prochaine
Actualité Chine

LE VENT DE LA CHINE – La retraite à 65 ans dans 30 ans ?

Un sujet qui angoisse, dans les ministères – car il les concerne tous – est celui des pensions. Comment faire face au vieillissement social, quand le fonds national est ric-rac et des systèmes non intégrés voire disparates doivent soutenir 200 millions de vieux citadins et paysans, cadres et ouvriers publics, et entrepreneurs privés ? Chaque mois, le fonds verse des retraites fort inégalitaires, en moyenne 2000¥ au retraité des villes, et… 70¥ à celui des champs. Pour l’heure, la ressource suffit encore à la tâche : en 2014, d’après Caixin, la revue financière, le fonds a collecté 2,6 trillions de ¥ en cotisations salariales et patronales, et reversé 2,1 trillions
A la une

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 

ENTREPRENEURS & SAC À DOS – Un tour d’Asie de l’entrepreneuriat

http://entrepreneurs-et-sac-a-dos.com/
Marlène et Cyrille sont partis découvrir l’entrepreneuriat sous toutes ses formes au cours d’une traversée de l’Asie. Jeunes et passionnés, ils partent à l’aventure avec leurs économies à la recherche de modèles d’entrepreneuriat social et responsable sous le nom d’ « Entrepreneurs et sac à dos ».
Expat - Politique

THIERRY MARIANI – "Il faut que notre diplomatie serve les intérêts de la France"

Thierry Mariani
Député de la XIème circonscription des Français de l’étranger (Asie Océanie), Thierry Mariani était à Singapour pour célébrer, avec la communauté française, le 50ème anniversaire de la cité Etat. L’occasion d’évoquer avec lui Singapour, les Français de l’étranger, et la nécessité, sur le plan diplomatique de distinguer entre les zones où dominent les enjeux économiques et celles qui restent essentiellement confrontées à des problèmes de sécurité.

TAHAR BEN JELLOUN – Le conteur arabe qui écrit dans la langue de Molière

Tahar Ben Jelloun a rencontré son premier succès populaire en 1985 grâce au roman "L’enfant de sable". Il est couronné deux ans plus tard par le prestigieux prix Goncourt, avec "La nuit sacrée". A l’occasion de la 20e édition de la fête de la francophonie, il est venu à la rencontre de ses lecteurs de Shanghai.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala