NYNA VALES - Le glamour à la "frenchy"

Qui est Nyna Valès ? Un charmant duo, composé du musicien poète Yann Savel et de la charismatique chanteuse Nathalie Carudel, dans une ambiance pop et groovy. Rencontre avec le groupe, en tournée en Chine et en Mongolie

Nyna Valès en interview (Photo by Déborah)

Une pincée de poésie, un peu de bossa nova, beaucoup d’énergie et d’imagination, un univers haut en couleurs, une voix cristalline et des textes mélodiques, voici ce qui caractériserait le groupe Nyna Valès. Cette fois, accompagné d’un autre musicien, Rodolphe Blino, le duo se transforme en trio pour notre plus grand plaisir.

Pourquoi avoir choisi la Chine et la Mongolie pour vos concerts ?
Nathalie : Il y a un partenariat de notre région des Pays de la Loire, qui essaye d’envoyer des artistes régulièrement, avec les Alliances Françaises de Chine. La Mongolie nous a été proposée en supplément, c’est la première fois qu’une Alliance Française envoie un groupe là-bas, et aussi un défi personnel.

Yann : C’est aussi la première fois qu’ils envoient ce style de musique et notre première fois en trio !

D’où est né le projet Nyna Valès ?
Nathalie :
Yann composait déjà des chansons depuis longtemps, et avait sorti quelques albums sous le nom de SAVEL. Il cherchait un aspect féminin pour ses chansons, il a fait passer un casting et m’a trouvé ! On a commencé en 2006, sorti un premier album en 2008, L’Atmosphère, puis le second en 2010, Je m’anime.

J’ai bien sûr écouté quelques chansons, comment définiriez-vous votre monde musical ?
Yann : Evolutif. On reprend les classiques de la chanson française, comme Aznavour, Gainsbourg… Notre musique est composée de bossa nova, de jazz, d’électro, de rock, ainsi qu’une influence par rapport aux orchestres des années 60. Nyna Valès est hétéroclite, on aime le funk, la soul, la musique classique…

Nathalie : Oui, ça se ressent de plus en plus ! Il y a un véritable apport de rythmes dansants sur le second album, il est plus coloré, plus ouvert musicalement…

Dans vos chansons, et par vos ateliers, on perçoit un véritable amour de la langue française…
Yann : C’est vrai que notre duo accorde une réelle importance aux textes, aux mots, à la manière de le dire… On a essayé de rendre ça en osmose avec la mélodie…

Nathalie : Nos textes expriment un certain raffinement de la forme, une projection avec son sujet. Cela reste des sujets quotidiens mais exprimés avec un certain détachement, les mots et les sujets se retrouvent sublimés.

Vous faites des concerts, animez des ateliers, des documentaires… Nyna Valès est un duo touche-à-tout…
Nathalie : En 2008, on a commencé à travailler avec les enfants, à faire des activités annexes au groupe. On a créé un bal pour enfants, pour leur faire partager les classiques de la chanson française. C’était aussi un moyen de réunir l’enfant et le parent, le temps d’un bal, réunir les époques, sur des chansons connues des générations d’avant, et reprises en version décalées pour l’adapter aux enfants. On a fait aussi des ateliers de création de chansons avec les enfants, avec la pratique du MAO (Musique Assistée par Ordinateur). Cela permet de faire durer l’instant de création. On leur donne des thèmes, des mots de base et ils créent des chansons avec leurs propres mots. C’est pédagogique, ludique et totalement différent d’un concert qui est éphémère. C’était une expérience réellement émouvante.

Un souvenir insolite à nous raconter lors d’une tournée ?
Yann : Cet été, en mai-juin, on a fait une tournée avec le Bal pour enfants. A chaque fois, on fait un avant-après : On arrive dans la salle, complètement vide, on prend une photo. On décore, on en fait notre petite maison, on prend une photo après. C’est tellement excitant, tu arrives dans un lieu, tu n’as aucune idée de ce qui t’attends, et après ça devient un lieu plein de couleurs… Il y a eu aussi cette fois où on était sur la route pour un concert en France, et c’était la tempête, on est restés 5h dans la tourmente… On est arrivés à 2h du matin, on jouait à 10h du matin… On a tout monté, on s’est déguisés, et là tu as 150 enfants, tous tellement contents, et inconscients de tout ce qu’on avait vécu…

Un groupe chaleureux (Photo by Déborah)

Des futurs projets ?
Nathalie : On projette de faire une caravane musicale, il y a déjà un aperçu sur notre site. Les concerts, c’est une expérience de folie, mais on ne peut jamais ramener tous nos costumes, nos accessoires… C’est là qu’on a eu l’idée de la caravane, pour faire découvrir à tout le monde notre univers, à la fois visuel et sonore !

Yann : On se déplacera ainsi avec notre propre salle de concert !

Merci au groupe Nyna Valès, et à la firme culturelle de l’Alliance Française pour l’organisation de cette interview !

Lucie Bousquet (www.lepetitjournal.com/pekin.html) Mardi 30 octobre 2012

-Nyna Valès en musique : http://cheznyna.free.fr

Nyna Valès sera en tournée en Chine et en Mongolie, retrouvez toutes les dates dans notre agenda culturel et sur le site de l’Alliance Française de Pékin: http://www.afchine.org


Pékin

MA COPINE CHINOISE – Entre rêves et désillusions

Assise à une terrasse au soleil dans le quartier de Xintiandi, j’attends ma copine chinoise. Elle veut me montrer sa nouvelle coiffure. Si j’ai bien compris, elle devrait avoir les cheveux un peu moins longs et des mèches mauves..
Actualité Chine

MESSAGE EPERMARKET – Pour nos lecteurs (Publi-Info)

Epermarket est heureux de renouveler son partenariat avec votre quotidien en ligne préféré ! 2015 marque notre troisième année d’existence en Chine, nous n’en serions pas là sans votre fidélité et nous tenons à vous remercier
A la une

ANTOINE GRASSIN – "Etre le premier contact avec les étudiants"

Antoine Grassin est le directeur général de Campus France, l’organisme public dont les principales missions sont la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger, l’accueil des étudiants étrangers en France et la gestion des boursiers des gouvernements français et étrangers. Ses missions sont d’autant plus importantes dans un contexte de hausse de la mobilité internationale avec 4 millions d’étudiants en mobilité aujourd’hui, dont…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala
Expat
Expat - Emploi

SALON S’EXPATRIER MODE D’EMPLOI – Rencontre avec les candidats au départ

Vendredi 27 mars la Cité Universitaire de Paris accueillait le Salon S’expatrier : mode d’emploi. Plusieurs stands et conférences étaient proposés aux futurs candidats au départ afin de les renseigner et de les accompagner dans leurs démarches administratives. Qui sont-ils et pourquoi souhaitent-ils partir ?

FRANCOPHONIE – Le français, la langue morte des entreprises ?

Yves Montenay yvesmontenay.fr
À l’heure de la mondialisation, l’anglais a un statut hégémonique dans le monde de l’entreprise. Qu’en est-il du français ? Peut-il encore être considéré comme une langue de travail ? Yves Montenay, directeur de l’Institut de culture, économie et géopolitique, et ancien chef d’entreprise, estime que c’est une valeur essentielle à la santé des entreprises francophones.
Expat - Politique

CLAUDINE LEPAGE ET PHILIP CORDERY – “Il y a un vrai risque pour le réseau d’enseignement français à l’étranger”

La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Bénélux, Philip Cordery, ont présenté 50 recommandations visant à contenir les frais de scolarité dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger. Au menu, économies, recherches de partenariats et de nouvelles sources de financement et renforcement du rôle de l’Ambassadeur.

FRANCOPHONIE - Fleur Pellerin lance la 20e édition de la semaine de la langue Française

"La langue française est langue d’accueil " c’est le thème de la 20e édition de la semaine de langue française, lancée par la ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin ce mercredi 11 mars à Paris. Avec les événements de ce début d’année, la langue française devient un outil stratégique d’unification et de tolérance pour les francophones.
Magazine
Francophonie

EXPO UNIVERSELLE 2015 – Les pavillons de la Francophonie

Lors de l'exposition universelle 2015, 145 pays seront représentés. Parmi eux, une trentaine sont membres de l'Organisation Internationale de la Francophonie. On compte également quelques grands absents comme le Canada ou la Grèce. A l'occasion de la semaine de la langue française et en cette Journée Internationale de la Francophonie, lepetitjournal.com vous propose un panorama non exhaustif des pavillons, membres de l’OIF.

JEAN-FRANÇOIS BLAREL - La francophonie: un partenariat gagnant pour tous les participants

Le 20 mars est traditionnellement la date lors de laquelle un peu partout dans le monde on fête la francophonie. Alors qu´au Portugal un certain nombre de changements sont en cours au sein des structures françaises, Lepetitjournal.com a voulu interroger l´ambassadeur de France, M. Jean-François Blarel sur l´importance de cette célébration et sur le poids de la présence française dans le pays.