THIERRY MARIANI - "J’essaye d’être un maximum présent sur le terrain"

portraitDepuis son élection le 17 juin, le député Thierry Mariani a pris la route, à la rencontre des Français de la 11e circonscription, Chine comprise. De passage à Pékin en septembre, il sera à Shanghai demain, mercredi et jeudi. Le point sur un début de mandat, pour le moins nomade.


Depuis son élection le 17 juin, le député Thierry Mariani a pris la route, à la rencontre des Français de la 11e circonscription, Chine comprise.De passage à Pékin en septembre, il sera à Shanghai demain, mercredi et jeudi. Le point sur un début de mandat, pour le moins nomade.

portrait

Portrait du député Thierry Mariani (photo)

Lepetitjournal.com Shanghai : Quid de votre circonscription ?
Thierry Mariani :
Des onze circonscriptions législatives à l’étranger, la dernière est la plus vaste. Elle couvre 11 fuseaux horaires et 49 Etats, dont l’Australie, la Russie, la Chine, Singapour, le Vietnam, la Thaïlande... Une dizaine, à l’instar du Tadjikistan, abrite quelques ressortissants. A l’opposé, une vingtaine compte une très forte présence française. En tête : la Chine, qui est également le pays où le nombre d’expatriés croît le plus rapidement. En outre, elle a ceci de particulier que la communauté ne se concentre pas sur une ou deux grandes villes, mais se répartit sur l’ensemble du territoire.

Comment concilier les intérêts d’une si large communauté ?
Sur l’ensemble de la circonscription, il existe deux points de recoupement : la couverture sociale et la scolarité. Sur ce dernier point, le gouvernement a mis en application dès cet été son engagement de campagne, visant à supprimer la prise en charge des frais de scolarité dans les lycées à l’étranger (PEC). Sa rapidité d’exécution a pris de court de nombreuses familles. Tout l’enjeu consiste désormais à obtenir que les fonds ainsi dégagés - près de 30 millions d’euros - soient reportés sur les bourses. Les Français de l’étranger n’ont pas à être la source de toutes les économies et de toutes les recettes possibles. D’où ma vigilance aussi sur les questions de fiscalité et d’imposition des expatriés.

visiteVisite du Shanghai East Hospital (Photo)

Avez-vous rapidement trouvé vos marques à l’Assemblée ?
En tant que parlementaire rôdé à l’exercice, j’ai d’abord procédé à mon installation. Comme je m’étais engagé à le faire, j’ai rejoint le groupe UMP à l’Assemblée et j’ai logiquement intégré la Commission des affaires étrangères. Ensuite, à l’instar des dix autres députés des Français de l’étranger de première génération, je prends progressivement mes marques, en quête du fonctionnement le plus pertinent. La différence majeure avec mes mandats précédents (quatre, ndlr), c’est la distance. En fin de semaine, je ne prends plus la voiture mais l’avion, direction l’étranger. Tous mes déplacements seront d’ailleurs bientôt consignés sur mon site internet, en cours de refonte (www.thierrymariani.fr).

Entre Paris et votre circonscription, comment s’organise votre quotidien ?
Durant la campagne, je me suis engagé à tenir le rythme de quatre voyages par mois. Mon objectif : être un maximum présent sur le terrain. Sur l’année, je pense me rendre 8 à 10 fois en Chine. Etant donné la superficie du pays, j’optimise mes visites en rencontrant en priorité les associations et le personnel diplomatique. A Pékin, le mois dernier, j’ai par exemple pris contact avec la responsable du programme FLAM (Français Langue Maternelle). Je soutiens également le projet de "e-consulat" qui vise à simplifier les démarches administratives des Français de l’étranger, en limitant notamment leurs déplacements. Cela est d’autant plus pertinent dans un pays aussi vaste que la Chine.

Propos recueillis par Barbara Guicheteau (www.lepetitjournal.com/shanghai.html ) Lundi 29 Octobre 2012

Pékin

CHRISTINE LEANG – Le défi de la quête d’identité

Christine LEANG
Christine Leang est de plus en plus connue dans la communauté française de Shanghai. La publication de son livre "Embarquement pour la Chine" durant l’été 2013 l’a propulsée sur le devant de la scène et cela continue ! Lepetitjournal.com/shanghai a rencontré cette personnalité au parcours singulier qui fait réfléchir sur la difficulté d’être soi lorsque l’on a grandi entre deux cultures

TERRORISME – La Chine menacée ?

Le terrorisme fait malheureusement partie de l’actualité mondiale, tout particulièrement depuis les attentats commis à Paris il y a de cela deux…

YOGA – Lequel est fait pour vous ?

Depuis quelques années, le yoga est devenu une pratique courante un peu partout dans le monde, et particulièrement en Asie et en Chine. Mais parmi…
Actualité Chine

LE VENT DE LA CHINE – Didi et Kuaidi Dache ne sont plus qu'une !

Le 14 février 2015 vit la naissance du premier groupe mondial de réservation de taxis sur smartphone par la fusion de Didi Dache (44% du marché chinois), et Kuaidi Dache (56%). Avec deux millions de chauffeurs à travers le pays, le nouvel ensemble vaut six milliards de $ et est dirigé par Liu Qing (CEO de Didi)
A la une
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Que sont devenus les anciens lauréats ?

A quelques semaines de la 3ème cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, qui se déroulera sous les dorures du Quai d’Orsay le 17 mars prochain, lepetitjournal.com vous propose de revenir sur le parcours des lauréats 2014 depuis la remise de leur trophée. DJ, entrepreneur, chercheur, judoka… Ces Français de l’étranger avaient été choisis par le jury pour leur parcours atypique et leur engagement. Un an après l’euphorie de la remise de trophées, ils font le bilan. 
Expat
Expat - Emploi

EMPLOI EN ANGLETERRE - Tout savoir pour trouver sans stresser

En arrivant à Londres, vous êtes nombreux à rechercher un travail sans savoir vraiment par où commencer ni ce sur quoi il faut être vigilant. Le système au Royaume Uni étant parfois différent du notre, il est important de connaître quelques points importants pour réussir son insertion professionnelle de l’autre côté de la Manche. Voici quelques informations qui pourront vous aider. 
Expat - Politique

LOI MACRON – Qu’en pensent les députés des Français de l’étranger ?

Redoutant d'être mis en minorité à l'Assemblée, Manuel Valls a choisi hier de passer en force en utilisant l'arme du 49-3 pour faire adopter la Loi Macron. Trois députés des Français de l’étranger se sont illustrés dans les débats, souvent à contre-courant par rapport à leur camp. Voici leurs réactions 
Magazine
Francophonie