THIERRY MARIANI - "J’essaye d’être un maximum présent sur le terrain"

portraitDepuis son élection le 17 juin, le député Thierry Mariani a pris la route, à la rencontre des Français de la 11e circonscription, Chine comprise. De passage à Pékin en septembre, il sera à Shanghai demain, mercredi et jeudi. Le point sur un début de mandat, pour le moins nomade.


Depuis son élection le 17 juin, le député Thierry Mariani a pris la route, à la rencontre des Français de la 11e circonscription, Chine comprise.De passage à Pékin en septembre, il sera à Shanghai demain, mercredi et jeudi. Le point sur un début de mandat, pour le moins nomade.

portrait

Portrait du député Thierry Mariani (photo)

Lepetitjournal.com Shanghai : Quid de votre circonscription ?
Thierry Mariani :
Des onze circonscriptions législatives à l’étranger, la dernière est la plus vaste. Elle couvre 11 fuseaux horaires et 49 Etats, dont l’Australie, la Russie, la Chine, Singapour, le Vietnam, la Thaïlande... Une dizaine, à l’instar du Tadjikistan, abrite quelques ressortissants. A l’opposé, une vingtaine compte une très forte présence française. En tête : la Chine, qui est également le pays où le nombre d’expatriés croît le plus rapidement. En outre, elle a ceci de particulier que la communauté ne se concentre pas sur une ou deux grandes villes, mais se répartit sur l’ensemble du territoire.

Comment concilier les intérêts d’une si large communauté ?
Sur l’ensemble de la circonscription, il existe deux points de recoupement : la couverture sociale et la scolarité. Sur ce dernier point, le gouvernement a mis en application dès cet été son engagement de campagne, visant à supprimer la prise en charge des frais de scolarité dans les lycées à l’étranger (PEC). Sa rapidité d’exécution a pris de court de nombreuses familles. Tout l’enjeu consiste désormais à obtenir que les fonds ainsi dégagés - près de 30 millions d’euros - soient reportés sur les bourses. Les Français de l’étranger n’ont pas à être la source de toutes les économies et de toutes les recettes possibles. D’où ma vigilance aussi sur les questions de fiscalité et d’imposition des expatriés.

visiteVisite du Shanghai East Hospital (Photo)

Avez-vous rapidement trouvé vos marques à l’Assemblée ?
En tant que parlementaire rôdé à l’exercice, j’ai d’abord procédé à mon installation. Comme je m’étais engagé à le faire, j’ai rejoint le groupe UMP à l’Assemblée et j’ai logiquement intégré la Commission des affaires étrangères. Ensuite, à l’instar des dix autres députés des Français de l’étranger de première génération, je prends progressivement mes marques, en quête du fonctionnement le plus pertinent. La différence majeure avec mes mandats précédents (quatre, ndlr), c’est la distance. En fin de semaine, je ne prends plus la voiture mais l’avion, direction l’étranger. Tous mes déplacements seront d’ailleurs bientôt consignés sur mon site internet, en cours de refonte (www.thierrymariani.fr).

Entre Paris et votre circonscription, comment s’organise votre quotidien ?
Durant la campagne, je me suis engagé à tenir le rythme de quatre voyages par mois. Mon objectif : être un maximum présent sur le terrain. Sur l’année, je pense me rendre 8 à 10 fois en Chine. Etant donné la superficie du pays, j’optimise mes visites en rencontrant en priorité les associations et le personnel diplomatique. A Pékin, le mois dernier, j’ai par exemple pris contact avec la responsable du programme FLAM (Français Langue Maternelle). Je soutiens également le projet de "e-consulat" qui vise à simplifier les démarches administratives des Français de l’étranger, en limitant notamment leurs déplacements. Cela est d’autant plus pertinent dans un pays aussi vaste que la Chine.

Propos recueillis par Barbara Guicheteau (www.lepetitjournal.com/shanghai.html ) Lundi 29 Octobre 2012

Pékin

LA FRANCE EN CHINE - Revue de Presse Economique, 4ème édition

Pour cette quatrième édition de votre revue de presse économique, jamais de trêve, les entreprises françaises se montrent toujours aussi conquérantes dans l’Empire du Milieu ! Et ceci tous secteurs confondus : YOPLAIT, CAMPANILE, SUEZ Environnement, AXA, GROUPAMA et bien d’autres encore. C’est de saison, préparez-vous à une "pluie d’informations écos"...
Actualité Chine

LA FRANCE EN CHINE - Revue de Presse Economique, 4ème édition

Pour cette quatrième édition de votre revue de presse économique, jamais de trêve, les entreprises françaises se montrent toujours aussi conquérantes dans l’Empire du Milieu ! Et ceci tous secteurs confondus : YOPLAIT, CAMPANILE, SUEZ Environnement, AXA, GROUPAMA et bien d’autres encore. C’est de saison, préparez-vous à une "pluie d’informations écos"...
Une internationale

MALADIE DES OS DE VERRE – Aidez Beth à faire le tour du monde !

Beth est une jeune Australienne de 12 ans atteinte de la maladie des os de verre. Avant l’entrée au lycée, sa mère Katie a souhaité qu’elle puisse vivre la grande aventure de sa vie en partant à la découverte du monde. L'hébergement représente un gros budget lors d'un tel voyage mais vous pouvez les aider grâce au home-sitting en les invitant chez vous !
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Melbourne - Actualité

"SI J'OZAIS" - Kafka chez les kangourous

On a beau être un bonze, on n’échappe pas à quelques mouvements d’humeur de temps à autre. Un exemple au hasard, lointain souvenir de…
Expat
Expat - Emploi

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent « oui »

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 

ALAIN BENTEJAC – "La compétitivité est un enjeu majeur"

Le Comité National des Conseillers du Commerce Extérieur de la France (CNCCEF) est un réseau mondial d’entrepreneurs français ayant une expérience à l’international. Les CCE sont présents dans 140 pays. Alain Bentéjac en est le Président. Il a pour mission principale de conseiller les pouvoirs publics et de promouvoir l’attractivité du secteur privé français.
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine