DJ CHRIS CARRIER – Nuit de Chine

 

Icône underground, le dj parisien Chris Carrier fuit pourtant les médias, délaissant les paillettes pour se consacrer à son art. De nature réservée mais curieuse, ce dj/producteur de renommée internationale a expérimenté toutes sortes de styles musicaux, du hip-hop à la drum’n’bass, en passant par la techno et la house, ainsi que l’électro… En tournée les 19 et 20 octobre à Pékin et Shanghai, ce pionnier de la musique électro a bien voulu nous accorder quelques instants afin de répondre à nos questions. Plongée dans la vie nocturne pékinoise

Le DJ Chris Carrier (Photo by Déborah)

Direction le Lantern ce soir, petit club branché aux sonorités électro-minimalistes, à quelques minutes de Sanlitun, le quartier des fêtards. La responsable marketing annonce que Chris Carrier aura un peu de retard, vu qu’il dort encore à son hôtel. La salle n’est pas tout à fait  pleine, le club est connu dans le milieu underground pékinois, par les amateurs de musique pointue, fuyant les compils qui passent en boucle dans certains bars populaires de Pékin. Arrive enfin Chris Carrier, habillé en jean et pull, amical mais fatigué. Il nous apprend qu’il vient d’arriver à 15h à Pékin, et qu’il repart le lendemain à 7h pour Shanghai. Nous nous écartons dans un coin reculé afin de commencer l’interview.

Connais-tu un peu Pékin ? Que penses-tu de la vie nocturne pékinoise ?

J’étais déjà venu en 2008 pour mixer au Tango (ndlr : boîte de nuit électro à Pékin), je connais peu la vie nocturne pékinoise, mais de ce que j’en ai vu, ça a l’air fun, mais moins fun qu’en Europe, surtout en Espagne, là où on connait véritablement le sens du mot fête !

Connais-tu un peu la scène électro chinoise ? Des Djs à nous recommander ?

Je connais mal, mais la musique électro commence vraiment à se développer ici, il y a de plus en plus de demande de djs, de festivals.

Quelques mots sur la French Touch ? (ndlr : expression désignant la musique électro des années 90)

Avant on avait Daft Punk, Cassius… Maintenant je ne sais plus vraiment où ça en est… Je n’aime plus depuis quelques temps. La scène électro française actuelle ? Je pense à Dj W !LD (autre dj français avec qui Chris Carrier a collaboré en 2003), j’ai du mal avec tous les remixs d’aujourd’hui, je préfère ceux qui créent de bout en bout…

Le Lantern, un club aux sons alternatifs

Trois mots pour qualifier ta musique ?

(Rires) ça va être dur, il y en a tellement… Si c’est par les styles musicaux, je dirais groove, house et techno. En termes d’adjectifs, je parlerais de dark hypnotic…

Le meilleur endroit où tu as mixé ?

Un club à Madrid qui abritait 15.000 personnes, une ambiance de festival, complètement folle… A Madrid, on sait réellement faire la fête ! Les espagnols sont connus pour ça !

Tu as du remarquer qu’on commence à mixer de plus en plus jeune, à acheter des logiciels comme Traktor, des tables de mixage… Que conseillerais-tu à ces apprentis djs ?

De sortir de leurs ordinateurs ! J’avais commencé avec les vinyls et je préfère en utiliser, même si c’est moins pratique. L’ordinateur, ça reste tout de même moins vivant, ça crée une sorte de mur entre toi et la musique, toi et le public…

Parce que je représente tout de même un webzine pour expatriés francophones… Un petit mot pour les Français à Pékin ? La plupart sont venus pour te voir jouer ce soir !

Déjà, merci à tous ceux qui sont venus. Je connais peu Pékin mais j’aime son canard laqué ! (Rires)

Merci beaucoup de nous avoir accordé un peu de temps, et bon mix !

Let's party! (Photo by Déborah)

Simple et discret, Chris Carrier ne fait pas penser à un célèbre dj, qui a joué dans les plus grandes salles, et les endroits les plus divers : Ibiza, Las Vegas, Miami, Londres, Milan, Amsterdam, Paris… Fêtard dans les premières raves techno, dj hétéroclite, producteur, globe-trotteur, et même père de famille, Chris Carrier refuse d’être enchaîné à une catégorie. Vingt minutes plus tard, le dj français commence son set. La foule se déchaîne en le reconnaissant. Derrière lui se déroulent des projections psychédéliques. Il est 2h du matin, la fête commence !

 

 

Lucie Bousquet (www.lepetitjournal.com/pekin.html) Lundi 22 octobre 2012

-Pour écouter les sons de Chris Carrier : http://www.myspace.com/supai1

-Le soundclound de Dj Wild (peut s’écrire avec un i ou un point d’exclamation à la place de la voyelle) : http://soundcloud.com/djwild

-Le Lantern Club, Gongti West Road, 100m north of Workers Stadium West Gate, Sanlitun, Beijing

 
Pékin

SOUVENIRS DE PÉKIN – Idées de cadeaux à ramener dans vos valises

 Vous rentrez bientôt en France et vous n’avez pas encore pensé à ramener quelques souvenirs à vos proches ? Pourtant revenir les mains vides est souvent hors de question, même pour les expatriés de longue date ! lepetitjournal.com/pékin a sélectionné une série de cadeaux simples, et à petits prix à emmener dans vos valises.
Actualité Chine

HARBIN - Les Charmes de Daowai

On a souvent vanté l'architecture russe de Harbin. Il est vrai que la ville fondée le long du chemin de fer de l'Est chinois par la Russie tsariste est tellement marquée par l'héritage culturel de la Sainte Russie que la ville a longtemps été surnommée la Saint-Petersbourg de l'Est. Les églises orthodoxes, transformées en églises catholiques pour certaines ou en musées pour d'autres, subsistent encore nombreuses, et ce malgré le déchaînement de la Révolution Culturelle dans cette région. Pourtant on parle assez peu de Daowai, (la ville du dehors en Chinois, Daoli étant la partie russe, la ville du dedans). Or, on trouve dans cette partie de la ville toute l'authenticité des vieux quartiers ouvriers regroupés en allées, un peu sur le même modèle que les lilongs Shanghaiens
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine