DJ CHRIS CARRIER – Nuit de Chine

 

Icône underground, le dj parisien Chris Carrier fuit pourtant les médias, délaissant les paillettes pour se consacrer à son art. De nature réservée mais curieuse, ce dj/producteur de renommée internationale a expérimenté toutes sortes de styles musicaux, du hip-hop à la drum’n’bass, en passant par la techno et la house, ainsi que l’électro… En tournée les 19 et 20 octobre à Pékin et Shanghai, ce pionnier de la musique électro a bien voulu nous accorder quelques instants afin de répondre à nos questions. Plongée dans la vie nocturne pékinoise

Le DJ Chris Carrier (Photo by Déborah)

Direction le Lantern ce soir, petit club branché aux sonorités électro-minimalistes, à quelques minutes de Sanlitun, le quartier des fêtards. La responsable marketing annonce que Chris Carrier aura un peu de retard, vu qu’il dort encore à son hôtel. La salle n’est pas tout à fait  pleine, le club est connu dans le milieu underground pékinois, par les amateurs de musique pointue, fuyant les compils qui passent en boucle dans certains bars populaires de Pékin. Arrive enfin Chris Carrier, habillé en jean et pull, amical mais fatigué. Il nous apprend qu’il vient d’arriver à 15h à Pékin, et qu’il repart le lendemain à 7h pour Shanghai. Nous nous écartons dans un coin reculé afin de commencer l’interview.

Connais-tu un peu Pékin ? Que penses-tu de la vie nocturne pékinoise ?

J’étais déjà venu en 2008 pour mixer au Tango (ndlr : boîte de nuit électro à Pékin), je connais peu la vie nocturne pékinoise, mais de ce que j’en ai vu, ça a l’air fun, mais moins fun qu’en Europe, surtout en Espagne, là où on connait véritablement le sens du mot fête !

Connais-tu un peu la scène électro chinoise ? Des Djs à nous recommander ?

Je connais mal, mais la musique électro commence vraiment à se développer ici, il y a de plus en plus de demande de djs, de festivals.

Quelques mots sur la French Touch ? (ndlr : expression désignant la musique électro des années 90)

Avant on avait Daft Punk, Cassius… Maintenant je ne sais plus vraiment où ça en est… Je n’aime plus depuis quelques temps. La scène électro française actuelle ? Je pense à Dj W !LD (autre dj français avec qui Chris Carrier a collaboré en 2003), j’ai du mal avec tous les remixs d’aujourd’hui, je préfère ceux qui créent de bout en bout…

Le Lantern, un club aux sons alternatifs

Trois mots pour qualifier ta musique ?

(Rires) ça va être dur, il y en a tellement… Si c’est par les styles musicaux, je dirais groove, house et techno. En termes d’adjectifs, je parlerais de dark hypnotic…

Le meilleur endroit où tu as mixé ?

Un club à Madrid qui abritait 15.000 personnes, une ambiance de festival, complètement folle… A Madrid, on sait réellement faire la fête ! Les espagnols sont connus pour ça !

Tu as du remarquer qu’on commence à mixer de plus en plus jeune, à acheter des logiciels comme Traktor, des tables de mixage… Que conseillerais-tu à ces apprentis djs ?

De sortir de leurs ordinateurs ! J’avais commencé avec les vinyls et je préfère en utiliser, même si c’est moins pratique. L’ordinateur, ça reste tout de même moins vivant, ça crée une sorte de mur entre toi et la musique, toi et le public…

Parce que je représente tout de même un webzine pour expatriés francophones… Un petit mot pour les Français à Pékin ? La plupart sont venus pour te voir jouer ce soir !

Déjà, merci à tous ceux qui sont venus. Je connais peu Pékin mais j’aime son canard laqué ! (Rires)

Merci beaucoup de nous avoir accordé un peu de temps, et bon mix !

Let's party! (Photo by Déborah)

Simple et discret, Chris Carrier ne fait pas penser à un célèbre dj, qui a joué dans les plus grandes salles, et les endroits les plus divers : Ibiza, Las Vegas, Miami, Londres, Milan, Amsterdam, Paris… Fêtard dans les premières raves techno, dj hétéroclite, producteur, globe-trotteur, et même père de famille, Chris Carrier refuse d’être enchaîné à une catégorie. Vingt minutes plus tard, le dj français commence son set. La foule se déchaîne en le reconnaissant. Derrière lui se déroulent des projections psychédéliques. Il est 2h du matin, la fête commence !

 

 

Lucie Bousquet (www.lepetitjournal.com/pekin.html) Lundi 22 octobre 2012

-Pour écouter les sons de Chris Carrier : http://www.myspace.com/supai1

-Le soundclound de Dj Wild (peut s’écrire avec un i ou un point d’exclamation à la place de la voyelle) : http://soundcloud.com/djwild

-Le Lantern Club, Gongti West Road, 100m north of Workers Stadium West Gate, Sanlitun, Beijing

Pékin

SANTÉ - Une expérience chinoise en éprouvette insulaire

L’expérience réalisée aux Comores par le laboratoire chinois Artepharm, avec l’accord de l’Etat local, fait réfléchir. Depuis 2010, elle a transgressé un interdit médical mondial en traitant les 700.000 habitants de l’archipel avec un remède antipaludéen non certifié. Vu le risque d’image encouru en cas de catastrophe, on n’imagine pas que telle action ait pu être lancée par la firme sans la certitude que ce remède marche, ni sans l’aval du…

MOGANSHAN – Escapade automnale

Alors que les températures se font plus fraîches et que le temps du farniente à Zhongshan Park est bel et bien révolu, les alentours de Shanghai…
Actualité Chine

SHANGHAI MODE D’EMPLOI - Le permis de conduire chinois !

Ce qu’on sait des routes à Shanghai, c’est qu’elles sont une suite d’embouteillages permanents; on sait également que les pare-chocs se frôlent souvent, et que pour la plupart d’entre nous, ce ne serait pas forcément un cadeau que de nous laisser au volant d’une voiture dans cette jungle ! Pourtant, quelques irréductibles font quand même le pari de la conduite, quitte à devoir adopter des repères… qu’il faudra s’empresser de perdre en rentrant en France 
A la une

NOEMIE LVOVSKY - "Le cinéma français est plus chanceux que les autres cinémas européens"

Avec Laura Smet et Marina Foïs, Noémie Lvovsky compose le trio drôle et émouvant du film Tiens-toi droite réalisé par Katia Lewkowicz, en salles depuis le 26 novembre. Elle incarne Sam, une mère de famille nombreuse décidée à prendre son indépendance mais rongée par la culpabilité. Quelques jours avant la sortie du long métrage, lepetitjournal.com a rencontré l’actrice et réalisatrice de 49 ans. Ses métiers, le verbe être, son enfance…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Cambodge - Actualité

PSAR CHAS – Et maintenant ?

La municipalité semble vouloir agir rapidement alors qu’un élan de soutien se met en place pour collecter des fonds.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

FRANCOPHONIE – Peut-on oublier la langue de Molière?

Le sommet de la francophonie se tiendra ce week-end à Dakar. A cette occasion, nous vous proposons de relire un article consacré aux difficultés rencontrés dans leur propre langue par les expatriés de longue date. Alors que les chefs d’Etat et de gouvernement concernés s'occuperont des thèmes chers aux pays appartenant à l’Organisation internationale de la francophonie, quelles sont donc les préoccupations linguistiques des Français de l’étranger