VIE PROFESSIONNELLE - « Conjoint d'expatrié votre carrière continue !»

 

Peut-on accompagner son conjoint en expatriation sans pour autant renoncer à s’épanouir sur le plan professionnel ? Dans son livre Conjoint d'expatrié, votre carrière continue !, Stéphanie Talleux répond clairement oui. Une réponse qui n’évacue pas les difficultés, ni les ajustements ou les nécessaires compromis, mais ouvre des pistes concrètes pour concilier mobilité et carrière

Rencontre ce matin, à Paris, avec Stéphanie Talleux. L’occasion de renouer le fil d’une amitié commencée à Singapour, lorsque Stéphanie était rédactrice en chef de la Gazette de l’Association Francaise de Singapour. Entretemps, elle a vécu à Hong Kong, où elle a travaillé dans la communication et le journalisme. Elle est ensuite revenue à Paris, a développé une activité de conseil en expatriation et en gestion des carrières nomades et a écrit un livre. Un livre nourri de la pâte de son expérience et des multiples interviews réalisées, notamment à Singapour, tant auprès des expatriés que des experts de la mobilité - conseils, coachs, psychologues, médecins, DRH.

Changer de logiciel

"Oui, l’expatriation est pleine de chausse-trappes auxquelles le conjoint n’est pas forcément préparé. Oui, le "choc culturel" est parfois davantage à rechercher dans la confrontation avec la communauté des expatriés sur place, qu’avec la population locale. Non, l’expatriation n’a pas vocation à être le fossoyeur des ambitions professionnelles du conjoint. Oui à nouveau, l’expatriation est le terrain de multiples expériences qui sont génératrices de nouvelles compétences et peuvent à ce titre être valorisées ». Mais Stéphanie Talleux insiste :"le conjoint d'expatrié doit changer de logiciel pour faire de cette étape à l’étranger un tremplin vers le succès professionnel. Il faut qu’il se positionne moins comme conjoint et davantage comme un expatrié à part entière".

Poser un regard objectif sur son parcours

Dans son livre, Stéphanie passe successivement en revue les nouveaux défis du couple expatrié, les risques de rupture de carrière en expatriation, même pour les personnes les plus aguerries, et les clefs de réussite d’une carrière nomade. "Il est important d’apprendre à poser un regard objectif sur son parcours, suggère-t-elle. Or ce regard est souvent très sévère. Au cours de ses déplacements, le conjoint perd progressivement le fil rouge de sa carrière et considère à tort qu’il n’a plus de carrière ".

Abandonner la perspective d’une carrière linéaire…

"Il faut, selon elle, réinventer la notion de carrière: substituer à la logique d’une carrière linéaire, conçue traditionnellement comme une suite de postes permettant une progression en responsabilités et en salaire, souvent au sein d’une même entreprise, celle d’une carrière nomade avec ses ruptures et sa diversité, dans laquelle ce qui compte, c’est le projet professionnel et le développement de ses compétences".

… pour réussir une carrière nomade

Oui, mais comment faire ? - "Tout d’abord en retrouvant ce fil rouge, puis en saisissant toutes les opportunités que peuvent offrir l’expatriation. Je travaille  3 aspects clefs: les compétences, le réseau et l’image". "Je me suis attachée, dans la troisième partie de mon livre, à donner des conseils pratiques pour optimiser l’utilisation de ses réseaux, gérer son image, préparer son pitch et s’entrainer à le dire. En ce qui concerne les compétences, celles-ci peuvent s’acquérir dans des environnements extrêmement variés. Ce qui est essentiel, c’est d’éviter de se disperser, d’avoir en tête ses ancrages et son projet, et de choisir des engagements permettant de mettre en œuvre les compétences qui vont dans le sens de ce projet. Les activités bénévoles fournissent un bon exemple. C’est un travers très français que de sous estimer l’expérience acquise dans ce cadre. On a tendance à les cacher sous le tapis sous prétexte qu’elles n’ont pas été rémunérées. Les anglo-saxons sont beaucoup plus pragmatiques. Ce qui est important c’est la réalité de l’engagement, les réalisations, la capacité démontrée à faire avancer des projets… Tout cela est parfaitement transférable dans le secteur professionnel classique. La vraie question, c’est le regard qu’on porte soi-même sur son expérience et la manière dont on se prépare à en rendre compte."

"C’est mon expérience d’expatriée qui a fait la différence… "

Parmi les témoignages, dont Stéphanie Talleux se fait l’écho dans son livre, celui d’Isis est particulièrement éloquent. Isis est DRH en France lorsqu’elle interrompt sa carrière pour accompagner son conjoint en Asie. Arrivée sur place, les promesses initiales s’évaporent. Malgré de nombreuses démarches, elle ne parvient pas à retrouver un emploi. "Je suis restée deux ans là bas et je suis rentrée en France avant la fin du contrat de mon mari pour trouver du travail….J’ai finalement été employée pour un poste à plus forte responsabilité que celui que j’occupais avant l’expatriation. C’est mon expérience d’expatriée qui a fait la différence pour obtenir mon poste de DRH mobilité internationale d’un grand groupe français. Je connais à présent parfaitement les rouages et les codes du monde expatrié …"

Propos recueillis par Bertrand Fouquoire (www.lepetitjournal.com-Singapour). Vendredi 19 octobre 2012

 
Pékin

SOUVENIRS DE PÉKIN – Idées de cadeaux à ramener dans vos valises

 Vous rentrez bientôt en France et vous n’avez pas encore pensé à ramener quelques souvenirs à vos proches ? Pourtant revenir les mains vides est souvent hors de question, même pour les expatriés de longue date ! lepetitjournal.com/pékin a sélectionné une série de cadeaux simples, et à petits prix à emmener dans vos valises.
Actualité Chine

HARBIN - Les Charmes de Daowai

On a souvent vanté l'architecture russe de Harbin. Il est vrai que la ville fondée le long du chemin de fer de l'Est chinois par la Russie tsariste est tellement marquée par l'héritage culturel de la Sainte Russie que la ville a longtemps été surnommée la Saint-Petersbourg de l'Est. Les églises orthodoxes, transformées en églises catholiques pour certaines ou en musées pour d'autres, subsistent encore nombreuses, et ce malgré le déchaînement de la Révolution Culturelle dans cette région. Pourtant on parle assez peu de Daowai, (la ville du dehors en Chinois, Daoli étant la partie russe, la ville du dedans). Or, on trouve dans cette partie de la ville toute l'authenticité des vieux quartiers ouvriers regroupés en allées, un peu sur le même modèle que les lilongs Shanghaiens
Une internationale

COEXISTER - Loin des clivages et des amalgames

Faire un tour du monde n'est jamais une aventure anodine, encore moins lorsque celui-ci s'inscrit dans un projet ambitieux : explorer les initiatives interreligieuses aux quatre coins du globe et prouver, loin des clivages et des amalgames, que la pluralité religieuse de nos sociétés contemporaines est une véritable force pour le vivre-ensemble.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

GAME CHANGERS - Le témoignages de celles et ceux qui "disruptent" le jeu à l’international

Qui sont les Game Changers ? Celles/ceux qui incarnent l'agilité, l'audace et la transformation. Lors de la récente conférence de l’International au Féminin, étaient invitées stars de l'E-commerce, chefs d'entreprise, responsables innovation d’entreprises libérées, VP International de grands groupes, Startupeuses. Voici les secrets de celles et ceux qui ouvrent l'horizon et partagent les clefs de leur réussite.

EXPATRIATION - Pourquoi se reconvertir est important ?

Que vous soyez une femme, un homme, le conjoint suiveur ou le/la salarié(e) qui est expatrié(e), la problématique est totalement identique. Il arrive des moments (une expatriation ou une nième expatriation, un accouchement, un burn-out ou tout autre évènement) qui peuvent être un déclencheur. Ce(s) moment(s) permettent de « sortir la tête du guidon » et nous aident à prendre du recul pour nous apercevoir que nous avons été, jusque-là, en mode automatique. Nous avons suivi un chemin sans même nous poser trop de questions et/ou prendre de vraies décisions quant à la vie que nous souhaitons avoir.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine