TELECOM - La bataille planétaire d'HUAWEI et de ZTE contre le monde

 

La bataille était ingagnable. Le 08/10, le Congrès américain statue que Huawei et ZTE, n°2 et n°5 des télécom mondiaux, font peser un risque d’espionnage massif sur les Etats-Unis par détournement des milliards de bytes de données, circulant à chaque seconde à travers leurs serveurs installés dans le pays

Soupçonnant ces deux groupes de Shenzhen de liens avec les services secrets chinois, le Congrès recommande, aux firmes privées de boycotter leurs serveurs et commutateurs. A Washington, il recommande de  bloquer tout investissement de la part de ces compagnies leur permettant de devenir compagnies américaines.
Les conséquences sont dévastatrices : Huawei va perdre son marché de 1,3 milliard de $ de ventes de l’an passé aux USA et peut-être jusqu’à 10 milliards ailleurs, du fait d’un effet boule de neige. Dès le 9 octobre, Ottawa interdit à Huawei d’équiper son réseau national sécurisé. Huit mois plus tôt, Canberra faisait de même, pour son réseau à larges bandes à 38 milliards de $.
L’Union Européenne n’est pas loin derrière, seulement bloquée par le refus de ses géants (Alcatel-Lucent, Ericsson) de porter plainte par peur de rétorsions de leurs partenaires chinois.
Il faut dire que dix ans en arrière, le Ministère chinois des télécoms imposait aux constructeurs occidentaux le dépôt des codes-source. Ceci forçait l’étranger à remettre ses secrets technologiques et permettait à la Chine au moins théoriquement de détourner toutes les informations gérées par ses outils.

Sur le fond, le Congrès semble faire payer à Huawei et ZTE une politique chinoise systématique de confiscation des technologies étrangères pour concurrencer ensuite leurs auteurs sur leurs propres marchés. La Chine a gagné cette guerre, mais à présent, il lui faut gagner la paix. D’autres grandes batailles se profilent sur d’autres marchés – TGV, nucléaire, solaire ou éolien. Comme dans les télécoms, la Chine, pour aller de l’avant, va devoir inventer avec l’Ouest un type de relation radicalement nouvelle intégrant confiance, partage et citoyenneté du monde.

Eric Meyer (www.lepetitjournal.com/shanghai.html). Mercredi 17 octobre 2012

Extrait du Vent de la Chine N°33 (du 15 au 21 octobre 2012)
www.leventdelachine.com

Nouveau : Le Vent de la Chine sur votre iPhone

 


Pékin
Actualité Chine
A la une

HARUKI MURAKAMI - "Quand je commence un roman, je ne sais pas trop ce que je vais écrire"

Haruki Murakami est le romancier contemporain japonais le plus adulé dans son pays et le plus connu à l'étranger, mais aussi le plus secret et le plus distant des médias. Dans un rare entretien en tête-à-tête dans son petit bureau de Tokyo, il raconte les coulisses de son nouveau roman "L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage" à paraître le 4 septembre en France
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

ETUDES DE PHILOSOPHIE - Quels débouchés ?

A l’heure des choix d’orientations, la première question posée par l’étudiant est : quel débouché mes études pourront m’offrir ? A cet égard, les cursus de sciences humaines, et plus particulièrement de philosophie, ont mauvaise presse. Les clichés réduisent souvent ses diplômés à choisir la voie de l’enseignement. En réalité, ils ne sont pas si démunis face au marché du travail. Panorama des métiers à considérer
Expat - Politique

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2014. La Commission Européenne a ouvert dans la foulée une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Les trophées 2014

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.