ECONOMIE – La Chine investit massivement en Europe

 

Conséquence indirecte de la crise en zone euro ? Le Vieux Continent, a fortiori la France, serait actuellement la cible privilégiée des investisseurs chinois à l’étranger. Zoom sur un phénomène en plein essor

Les cosmétiques L'Occitane roulent avec des fonds chinois

L’entrée de Fosun International dans le capital du Club Med en juin 2010 a fait date. Depuis, de nombreux investisseurs, la China Investment Corporation (fonds souverain chinois) en tête, se sont engouffrés dans la brèche ouverte par le plus grand conglomérat privé chinois. Et ce, tous secteurs d’activité confondus, de la logistique à la haute technologie. Pour ne citer qu’eux : les cosmétiques L’Occitane, les multinationales Total et GDF Suez, l’opérateur de communication par satellites Eutelsat ou encore la firme électronique Bang & Olufsen, roulent désormais avec des capitaux en provenance de l’Empire du Milieu.

En plein essor, le phénomène vise un partenariat « gagnant-gagnant ». D’un côté, la Chine élargit ainsi son réseau, tout en espérant un retour sur investissement, sous forme de transfert de technologie ou de savoir-faire, avec à la clef, une montée en gamme de sa propre industrie. De l’autre, les entreprises européennes bénéficient d’un afflux de capitaux et de conditions facilitées pour s’implanter et se développer sur le marché chinois. Une perspective séduisante pour nombre de sociétés, mises à rude épreuve par la crise sévissant sur le Vieux Continent.

RMB- Euros

L’Europe, nouvel eldorado
Dans la roue des prises de participation, les fusions-acquisitions ont également gagné du terrain. Pour exemple : le constructeur automobile suédois Saab, la maison de prêt-à-porter française Sonia Rykiel, le réseau de parfumeries tricolores Marionnaud, le céréalier britannique Weetabix, le fournisseur de BTP allemand Putzmeister et bien autres… battent désormais pavillon rouge.  

En pleine tourmente économique, l’Europe apparaît donc comme un nouvel eldorado pour l’Empire du Milieu. La preuve en chiffres : suivant l’indice Dragon*, publié par le fonds sino-européen A Capital*, elle aurait capitalisé 34% des opérations chinoises à l’étranger en 2011. Et loin de donner des signes de faiblesse, son attractivité se serait encore renforcée cette année. Toujours selon A Capital, au 2e trimestre 2012, le Vieux Continent aurait enregistré une progression record, concentrant 95% des investissements chinois (hors ressources naturelles).

Le Shangri-La Shanghai possède désormais son pendant parisien

La France dans le tiercé de tête
Et la France alors ? A priori, elle figurerait dans le tiercé de tête des investisseurs chinois en Europe, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne, bon premier. Dans l’Hexagone, l’afflux de capitaux s’est d’abord cristallisé sur le vin et l’hôtellerie, avec le rachat de nombreux vignobles dans le Bordelais et l’ouverture à Paris des palaces Shangri-La et Mandarin-Oriental (bientôt rejoints par le Peninsula).

Depuis, les Chinois ont largement diversifié leurs billes. En ligne de mire : le luxe, l’énergie, les transports… Autant de secteurs à haute valeur ajoutée, convoités par l’Empire du Milieu, afin de pallier ses carences en la matière. Un investissement stratégique pour l’avenir.

* Premier fonds sino-européen  de capital de croissance, A Capital publie l’indice Dragon, indicateur de référence des investissements chinois dans le monde : www.acapitaldragonindex.com

Barbara Guicheteau (www.lepetitjournal.com/shanghai) Jeudi 11 octobre 2012

 
Pékin

SOUVENIRS DE PÉKIN – Idées de cadeaux à ramener dans vos valises

 Vous rentrez bientôt en France et vous n’avez pas encore pensé à ramener quelques souvenirs à vos proches ? Pourtant revenir les mains vides est souvent hors de question, même pour les expatriés de longue date ! lepetitjournal.com/pékin a sélectionné une série de cadeaux simples, et à petits prix à emmener dans vos valises.
Actualité Chine

HARBIN - Les Charmes de Daowai

On a souvent vanté l'architecture russe de Harbin. Il est vrai que la ville fondée le long du chemin de fer de l'Est chinois par la Russie tsariste est tellement marquée par l'héritage culturel de la Sainte Russie que la ville a longtemps été surnommée la Saint-Petersbourg de l'Est. Les églises orthodoxes, transformées en églises catholiques pour certaines ou en musées pour d'autres, subsistent encore nombreuses, et ce malgré le déchaînement de la Révolution Culturelle dans cette région. Pourtant on parle assez peu de Daowai, (la ville du dehors en Chinois, Daoli étant la partie russe, la ville du dedans). Or, on trouve dans cette partie de la ville toute l'authenticité des vieux quartiers ouvriers regroupés en allées, un peu sur le même modèle que les lilongs Shanghaiens
Une internationale

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

STARTUPS - Où fait-il bon entreprendre ?

Le monde est chamboulé par l'arrivée massive de startups qui remettent au goût du jour l'économie collaborative et qui reconfigurent le marché du travail. Rien qu'au niveau des "licornes", ces jeunes entreprises valorisées à plus d'un milliard de dollar, on en compte actuellement 47 en Europe sur 140 dans le monde. Venez découvrir d'autres faits marquants à propos de ce nouveau business avec l'infographie ecoreuil.fr. 

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine