ECONOMIE – La Chine investit massivement en Europe

 

Conséquence indirecte de la crise en zone euro ? Le Vieux Continent, a fortiori la France, serait actuellement la cible privilégiée des investisseurs chinois à l’étranger. Zoom sur un phénomène en plein essor

Les cosmétiques L'Occitane roulent avec des fonds chinois

L’entrée de Fosun International dans le capital du Club Med en juin 2010 a fait date. Depuis, de nombreux investisseurs, la China Investment Corporation (fonds souverain chinois) en tête, se sont engouffrés dans la brèche ouverte par le plus grand conglomérat privé chinois. Et ce, tous secteurs d’activité confondus, de la logistique à la haute technologie. Pour ne citer qu’eux : les cosmétiques L’Occitane, les multinationales Total et GDF Suez, l’opérateur de communication par satellites Eutelsat ou encore la firme électronique Bang & Olufsen, roulent désormais avec des capitaux en provenance de l’Empire du Milieu.

En plein essor, le phénomène vise un partenariat « gagnant-gagnant ». D’un côté, la Chine élargit ainsi son réseau, tout en espérant un retour sur investissement, sous forme de transfert de technologie ou de savoir-faire, avec à la clef, une montée en gamme de sa propre industrie. De l’autre, les entreprises européennes bénéficient d’un afflux de capitaux et de conditions facilitées pour s’implanter et se développer sur le marché chinois. Une perspective séduisante pour nombre de sociétés, mises à rude épreuve par la crise sévissant sur le Vieux Continent.

RMB- Euros

L’Europe, nouvel eldorado
Dans la roue des prises de participation, les fusions-acquisitions ont également gagné du terrain. Pour exemple : le constructeur automobile suédois Saab, la maison de prêt-à-porter française Sonia Rykiel, le réseau de parfumeries tricolores Marionnaud, le céréalier britannique Weetabix, le fournisseur de BTP allemand Putzmeister et bien autres… battent désormais pavillon rouge.  

En pleine tourmente économique, l’Europe apparaît donc comme un nouvel eldorado pour l’Empire du Milieu. La preuve en chiffres : suivant l’indice Dragon*, publié par le fonds sino-européen A Capital*, elle aurait capitalisé 34% des opérations chinoises à l’étranger en 2011. Et loin de donner des signes de faiblesse, son attractivité se serait encore renforcée cette année. Toujours selon A Capital, au 2e trimestre 2012, le Vieux Continent aurait enregistré une progression record, concentrant 95% des investissements chinois (hors ressources naturelles).

Le Shangri-La Shanghai possède désormais son pendant parisien

La France dans le tiercé de tête
Et la France alors ? A priori, elle figurerait dans le tiercé de tête des investisseurs chinois en Europe, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne, bon premier. Dans l’Hexagone, l’afflux de capitaux s’est d’abord cristallisé sur le vin et l’hôtellerie, avec le rachat de nombreux vignobles dans le Bordelais et l’ouverture à Paris des palaces Shangri-La et Mandarin-Oriental (bientôt rejoints par le Peninsula).

Depuis, les Chinois ont largement diversifié leurs billes. En ligne de mire : le luxe, l’énergie, les transports… Autant de secteurs à haute valeur ajoutée, convoités par l’Empire du Milieu, afin de pallier ses carences en la matière. Un investissement stratégique pour l’avenir.

* Premier fonds sino-européen  de capital de croissance, A Capital publie l’indice Dragon, indicateur de référence des investissements chinois dans le monde : www.acapitaldragonindex.com

Barbara Guicheteau (www.lepetitjournal.com/shanghai) Jeudi 11 octobre 2012

Pékin

SENSATIONS DE CHINE – Intimités

Après deux mois d’absence où j’ai déserté l’Empire du Milieu, je redécouvre certaines habitudes, certaines attitudes des Chinois avec un regard neuf.…
Actualité Chine

EPERMARKET - Trois ans aujourd’hui, entretien avec son fondateur

Pour une métropole telle que Shanghai, les achats en ligne semblent être la voie du futur. La société de vente en ligne de nourriture, frais, épicerie et produits d’entretien a ouvert à Shanghai il y a déjà trois ans pour les communautés expatriées. Le succès est au rendez-vous, découvrons pourquoi grâce à une interview de son créateur, Jean Yves Lu
A la une
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.