TAIWAN - Les gâteries pékinoises

Depuis quelques mois, on voit bien que la ferveur taïwanaise pour le rapprochement avec le continent, marque le pas : le Président nationaliste Ma Ying-jeou, qui vient de sauver son second mandat en avril 2012, est talonné par son vieux rival, le parti DPP autonomiste

Pour enrayer cet essoufflement, la Chine a apporté des cadeaux au 4ème Forum du Détroit à Xiamen (Fujian, le 18 juin) : un véritable « new deal » à l’intégration – sans le dire.

Aux firmes insulaires, 600 milliards de ¥uan (75 milliards d’€) de prêts à l’investissement en Chine sont offerts sur 4 ans - peut-être une partie du futur stimulus. S’ajoutent 300 milliards de ¥ (37,5 milliards d’€) en crédits de R&D.

Nanning, Wuxi et Changchun s’ajoutent aux 27 villes où les Taïwanais peuvent obtenir la résidence directe, et ce, pour deux ans au lieu d’un.
D’ici l’automne, dans six provinces côtières autour de Tianjin et Shanghai, ils obtiendront le permis de travail direct dans les firmes industrielles, les administrations et les écoles (une fois leur diplôme reconnu).

En échange, la Chine espère simplement la réforme de «règlements discriminatoires envers les étudiants chinois », soit un accès plus large aux universités de l’île, ce qui ne semble pas un objectif inaccessible.

En somme, dans le souci de se faire accepter par Taïwan, et dans l’incapacité de faire des concessions sur son propre système autoritaire, la Chine investit, à sens unique, à fonds perdus, sur l’avenir.

Eric Meyer (www.lepetitjournal.com/shnghai.com) mardi 26 juin 2012

Informations complémentaires
Extrait du Vent de la Chine N°23 (du 25 juin au 1er juillet 2012)
www.leventdelachine.com
Nouveau : Le Vent de la Chine sur votre iPhone

Pékin

SOCIETE – Offrir le bon cadeau, c’est pas du gâteau

Hier est sorti le livre de la rédaction, Carnet de Shanghai ! En avant-première, (re)découvrez un des articles qui en fait partie, parce qu'il est vrai que offrir le bon cadeau, en général c’est pas du gâteau ! Toutes les informations pour vous procurer notre livre à venir dans nos pages la semaine prochaine
Actualité Chine

LE VENT DE LA CHINE – La retraite à 65 ans dans 30 ans ?

Un sujet qui angoisse, dans les ministères – car il les concerne tous – est celui des pensions. Comment faire face au vieillissement social, quand le fonds national est ric-rac et des systèmes non intégrés voire disparates doivent soutenir 200 millions de vieux citadins et paysans, cadres et ouvriers publics, et entrepreneurs privés ? Chaque mois, le fonds verse des retraites fort inégalitaires, en moyenne 2000¥ au retraité des villes, et… 70¥ à celui des champs. Pour l’heure, la ressource suffit encore à la tâche : en 2014, d’après Caixin, la revue financière, le fonds a collecté 2,6 trillions de ¥ en cotisations salariales et patronales, et reversé 2,1 trillions
A la une

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

MERCI MAMAN – Des bijoux personnalisés qui plaisent à Kate Middleton

Créée il y a sept ans, Merci Maman est une start-up qui propose divers bijoux personnalisables par gravure connaît un succès grandissant au Royaume-Uni et en France. En 2014, elle a bénéficié d'un coup de pouce spectaculaire : Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, porte régulièrement l'un des colliers. L’histoire a tout de suite été relayée dans la presse internationale. Rencontre à Londres avec Béatrice et Arnaud de Montille, co-fondateurs de Merci Maman. 

ENTREPRENEURS & SAC À DOS – Un tour d’Asie de l’entrepreneuriat

http://entrepreneurs-et-sac-a-dos.com/
Marlène et Cyrille sont partis découvrir l’entrepreneuriat sous toutes ses formes au cours d’une traversée de l’Asie. Jeunes et passionnés, ils partent à l’aventure avec leurs économies à la recherche de modèles d’entrepreneuriat social et responsable sous le nom d’ « Entrepreneurs et sac à dos ».
Expat - Politique

THIERRY MARIANI – "Il faut que notre diplomatie serve les intérêts de la France"

Thierry Mariani
Député de la XIème circonscription des Français de l’étranger (Asie Océanie), Thierry Mariani était à Singapour pour célébrer, avec la communauté française, le 50ème anniversaire de la cité Etat. L’occasion d’évoquer avec lui Singapour, les Français de l’étranger, et la nécessité, sur le plan diplomatique de distinguer entre les zones où dominent les enjeux économiques et celles qui restent essentiellement confrontées à des problèmes de sécurité.

TAHAR BEN JELLOUN – Le conteur arabe qui écrit dans la langue de Molière

Tahar Ben Jelloun a rencontré son premier succès populaire en 1985 grâce au roman "L’enfant de sable". Il est couronné deux ans plus tard par le prestigieux prix Goncourt, avec "La nuit sacrée". A l’occasion de la 20e édition de la fête de la francophonie, il est venu à la rencontre de ses lecteurs de Shanghai.
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala