Avertissement légal

L'utilisateur du site www.lepetitjournal.com s'engage à n'utiliser les informations ou données provenant du site que pour ses besoins propres et pour un usage interne, et à n'en faire directement ou indirectement aucune exploitation commerciale. Il s'interdit en particulier de modifier, de rediffuser ou de reproduire les données ou informations contenues sur le site, et ce, quel que soit le type de format ou support.

L'utilisateur n'acquiert aucun droit sur le site, sur l'ensemble des signes distinctifs apparaissant sur ce dernier ainsi que les informations ou données provenant du site. L'ensemble de ces éléments ainsi que les données publiées et les marques citées sont et demeurent la propriété exclusive de lepetitjournal.com et/ou de leurs titulaires respectifs et sont donc protégés par les lois sur la propriété intellectuelle.

L'utilisateur reconnaît et accepte les caractéristiques de l'Internet. En conséquence, www.lepetitjournal.com ne peut être tenu pour responsable de l'indisponibilité des moyens de télécommunication et d'accès au réseau Internet ainsi que des temps de réponse liés à l'utilisation du réseau Internet.

lepetitjournal.com SARL
6 rue d’Uzes
75002 PARIS – SIRET 45339014800014 – APE : 221AJ -

Société au capital de 5600 euros
Numéro de TVA : FR 8145 3390148 000 14

Le site internet www.lepetitjournal.com est hébergé par :

OXALIDE
25 boulevard de Strasbourg
75010 Paris{jcomments off}

lepetitjournal.com SARL
8 Chemin des Molières
42700 FIRMINY
France
RCS de St-Etienne – SIRET 45339014800014 – APE : 221AJ -

Société au capital de 5600 euros
Numéro de TVA : FR 8145 3390148 000 14
A la une

GUILLAUME CANET / CEDRIC ANGER - "C’est un serial killer assez inédit dans le genre"

La prochaine fois, je viserai le cœur s’inspire de l’affaire Alain Lamare. Les faits ont lieu dans l’Oise entre 1978 et 1979. Un maniaque agresse et tue plusieurs auto-stoppeuses. La police et la gendarmerie peinent à trouver l’homme qui échappe à tous les barrages. Chose qui lui est dans un premier temps facile puisqu’il s’agit en fait d’un jeune gendarme modèle qui enquête sur ses propres crimes. Notre édition de Londres a rencontré le…
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Sydney - Actualité Australie

PRINCE PHILIP - Un chevalier controversé

Si lundi, le jour de la fête nationale australienne, 16,000 citoyens de 15 pays différents sont devenus australiens traduisant une fois…
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriations, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie