Nouvelle Calédonie

PRIX DES MEDICAMENTS - Une réforme à marge constante

        
Suite aux changements de tarification des médicaments en métropole, le gel des prix a été instauré en 2014 à la demande des pharmaciens pour leur éviter une forte réduction de leurs marges. 
 
Il avait été convenu entre les parties que la réforme du prix des médicaments devait se faire à marge constante compte tenu des importantes difficultés du Ruamm.
 
Après un audit et de très nombreuses réunions de travail, le gouvernement a accepté les propositions des pharmaciens pour élaborer la nouvelle formule de calcul des prix des médicaments.
 
Le gouvernement a d’abord fait modifier le code de la santé par une loi de pays, il vient d’arrêter la délibération correspondante. Il lui restera alors à arrêter les coefficients de marge permettant de fixer le prix de vente des médicaments.
 
Mais, la période de gel des prix a permis à la filière, grossistes et pharmaciens, une amélioration sensible de leurs marges de plus de 400 millions par an depuis 2014.
 
Donc deux options s’offrent aux institutions :
- Soit de fixer des coefficients qui garantissent une marge constante aux pharmaciens plus conforme aux contraintes du Ruamm.  
- Soit de fixer des coefficients qui prennent en compte la hausse de marge générée pendant la période de gel, solution qui a la faveur des pharmaciens.
 
C’est ce qui semble aujourd’hui mobiliser le Syndicat des pharmaciens de NouvelleCalédonie (SPNC).
 
En attendant, le gel des prix demeure jusqu’à l’adoption d’ici la fin de l’année de l’arrêté fixant les coefficients de marge.

 

(http://www.lepetitjournal.com/nouvelle-caledonie) – vendredi 11 août 2017

 

 
A la Une en Nouvelle-Calédonie

UN OUVRAGE, UN PORTRAIT – Le piéton du Dharma

Retrouvez tous les samedis, en partenariat avec La Bouquinerie, un auteur calédonien ou un ouvrage calédonien. La littérature calédonienne explose depuis ses dix dernières années et est de plus en plus représentée dans les grands salons. Partez à la découverte de ses ouvrages, auteurs du bout du monde.
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine