Montréal

FREDERIC LEFEBVRE - "Merci du fond du coeur aux Français qui m'ont soutenu jusqu'au bout"

Suite au deuxième tour des élections législatives, Roland Lescure (LREM) remporte la 1ère circonscription face à Frederic lefebvre. 

 

Communiqué de Frederic lefebvre

L'élection législative dans la première circonscription des Francais de l'étranger a vu l'élection du candidat àl'étiquette En Marche avec un résultat écrasant et une participation extrêmement faible.  

La campagne a été marquée par ma rupture avec les Républicains et mon soutien réaffirmé à Emmanuel Macron, en cohérence avec mon attitude politique au parlement depuis 4 ans et ma campagne de premier tour. 

Je sais que certains ont pu être surpris par le choix du moment mais tous savent que cette décision sincère est dans la droite ligne de mes votes comme de ma campagne d'avant premier tour. 

Je n'ai jamais caché ma Vérité. 

Plus que jamais, j'entends, dans cet esprit, participer pour l'avenir à l'émergence d'une droite humaniste qui s'inscrive clairement dans la majorité présidentielle. 

Il en va de l'intérêt de la France ! 

 La campagne s'est déroulée sans incidents entre les candidats,  ce dont nous ne pouvons que nous féliciter. 

 Néanmoins le scrutin a été objectivement faussé par la désorganisation du vote par correspondance. 

Des dizaines de milliers de Français ont été écartés de cet exercice démocratique :  

 -Plus de 60% des Français qui vivent à plus d'une heure de transport d'un consulat général.

-La communauté juive qui ne peut voter le samedi. 

-Sans compter les personnes âgées ou à mobilité réduite qui dans des villes trouvaient leur bureaux de votes à plus d'une heure de transport. 

 Ces Français se sont dans un premier temps vu supprimer le vote par internet par une décision que j'ai dénoncée à l'époque (https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/3/17/MAEF1708315A/jo/texte) ce qui revenait à les priver de droit de vote. 

En compensation ils se sont vu offrir un assouplissement du vote par correspondance, annoncé par le précédent gouvernement (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/actualites/article/francais-de-l-etranger-modalites-de-vote-aux-elections-legislatives-06-03-1). C'était en apparence un moindre mal. La réalité fut toute autre. 

 Au premier tour 36 997 Francais ont voté, essentiellement les Français vivant dans les grandes villes où à proximité, notamment les fonctionnaires et étudiants de passage.

Mais, au moins autant, des Français installés de longue date, ont été purement et simplement empêchés de voter. 

Sur les 39000 Francais qui se sont expressément inscrits pour voter par correspondance, la démarche volontaire soulignant leur détermination, seuls 3812 ont été retenus dans les consulats. 

Près de 36000 ont donc été privés de droit de vote, faute d'acheminement dans les temps des enveloppes et bulletins. 

Il y a eu autant de votants que de Français empêchés de voter au premier tour ! 

 Au second tour, alors même que l'Etat mettait en avant la difficulté de récupérer les documents officiels de 19 candidats pour expliquer le retard d'acheminement au premier tour, la situation avec deux finalistes, ne s'est pas améliorée mais a largement empiré ! Des milliers de Français n'ont toujours rien reçu au lendemain du vote...

 Des élus locaux et des citoyens de toutes tendances ont décidé de former des recours contre l'élection. C'est légitime. 

 Interpellé par des milliers d'électeurs, je ne formerai pas de recours mais, comme je m'y suis engagé auprès d'eux,  je transmettrai leur requête au conseil constitutionnel.

Nous sommes en face d'un déni de démocratie qui fait de certains Français des citoyens de seconde zone, à qui le droit de vote a, de fait, été purement et simplement retiré. Une telle situation ne doit jamais plus se reproduire. 

 Et pourtant, j'ai aimé mener cette campagne. Elle fut un grand moment de sincérité et donc de vérité. C'est l'essentiel. 

Elle fut humainement enrichissante, avec son lot de blessures mais tant de chaleur. 

Merci du fond du coeur aux Français qui m'ont soutenu jusqu'au bout. 

Ils sont à l'image de ce que j'aime dans l'engagement politique, désintéressés et passionnés. 

Il leur a fallu une sacré dose de courage pour affronter les partis, En Marche comme les Républicains, qui ont tenté de salir mon attitude politique en la caricaturant. 

Que n'avons nous pas entendu : Girouette, suicide, tentative désespérée, manipulation,.., j'en passe. 

Ma fierté, dans ce dernier virage d'un tournant amorcé il y à 4 ans, est d'être en accord avec moi même PLUS que je ne l'ai jamais été. 

Ma satisfaction que les Français des Etats-Unis et du Canada aient décidés quasi unanimement de donner sa chance au nouveau President de la République. 

Aidons le à ne pas décevoir. 

Aidons le à réussir son pari. 

Aidons Emmanuel Macron à faire Réussir la France. 

Frederic lefebvre

 

Communiqué de presse (lepetitjournal.com/montreal) lundi 19 juin 2017

 
Montréal

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait écho. Une des volontés de cette expatriation est tout simplement le désir de commencer ou bien de poursuivre une carrière professionnelle. Lepetitjournal.com vous permet de faire le point sur les secteurs qui recrutent et les offres de postes au Canada.

Les gens les plus chanceux du Canada

La chance, ça va, ça vient pensez-vous ? Mais il existe quand même des personnes plus chanceuses que d’autres, n’est-ce pas ? Quoi que vous en…
Actualité Canada

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait écho. Une des volontés de cette expatriation est tout simplement le désir de commencer ou bien de poursuivre une carrière professionnelle. Lepetitjournal.com vous permet de faire le point sur les secteurs qui recrutent et les offres de postes au Canada.
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine