Revue des actualités et évènements notables en Principauté et à proximité.

Accréditations

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
Le mardi 30 octobre, S.E. Mgr Luigi Travaglino, nonce apostolique, S.E. Lawrence Cannon, ambassadeur du Canada et S.E. Susanne Wasum-Rainer, ambassadeur de la République fédérale d'Allemagne ont remis leurs lettres de créance auprès de S.A.S. le Prince Souverain.
Né à Naples en 1939, S.E. Mgr Luigi Travaglino est diplômé en droit canonique et entre au service diplomatique du Vatican en 1970. Représentant pontifical dans de nombreux pays puis élégué apostolique en Sierra Leone, vice-légat en Guinée, en Gambie, puis au Libéria, il devient nonce apostolique au Nicaragua. En 2001, il rejoint la Secrétairerie d'Etat, depuis 2011, il est observateur permanent du Saint-Siège auprès des organisations des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, FAO, IFAD, PAM.
Titulaire d'une maîtrise en administration des finances, S.E. Lawrence Cannon a été élu à la Chambre des Communes pour la première fois en 2006, puis réélu en 2008. Il a été ministre des Affaires étrangères en 2008. Il avait été membre de l'Assemblée nationale du Québec de 1985 à 1994.
S.E. Marianne Wasum-Rainer a suivi des études de droit et une formation préparatoire au service diplomatique et consulaire. Entrée au ministère fédéral des Affaires étrangères en 1987, elle est la directrice générale depuis 2009. Sa carrière l'a menée à Rabat et à Tel-Aviv en tant qu'ambassadeur, puis à Genève à la mission permanente de la République fédérale d'Allemagne auprès de l'Office des Nations Unies et d'autres organisations internationales.
Au cours du déjeuner donné par le Département des Relations extérieures, ont été évoquées les relations diplomatiques, culturelles et économiques que la Principauté pourrait développer avec ces trois pays.

Une nouvelle fresque

Le 30 octobre, avait lieu l'inauguration de la nouvelle fresque de la Chapelle de la Miséricorde. En présence de S.A.S. Albert II; S. E. Marie Chatardova, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République tchèque à Monaco; François Brych, consul général honoraire de la République tchèque à Monaco; Mgr Dominik Duka, cardinal de Prague; Mgr Barsi, archevêque de Monaco; Georges Marsan, maire de Monaco; Luigi Travaglino, nonce apostolique et naturellement Jiří Živný qui avait été chargé de la rénovation de la fresque du plafond. Rénovation qui a été financée en grande partie par François Brych et sa famille, mais aussi grâce à de généreux donateurs, ce qui souligne les liens étroits qui existent entre la République tchèque et la Principauté. Rappelons que la Chapelle de la Miséricorde a été édifiée dans les années 1640 sous le règne du Prince Honoré II pour y abriter la Confrérie des Pénitents Noirs. Au cours des siècles, elle a traversé maintes vicissitudes. Le 15 janvier 1930, la loi n° 125, relative au domaine public et privé de l’État et de la commune, déclare dans son article 4 la Chapelle des Pénitents, ou Chapelle de la Miséricorde, comme faisant "partie du domaine de la commune". Dans les décennies suivantes, quelques restaurations furent entreprises. En 2010, a commencé la phase de restauration de la Chapelle avec la rénovation du plafond et la réalisation d’une deuxième fresque avec le travail du maître restaurateur Jiří Živný et son équipe d’artistes tchèques. Courant 2013, les travaux intérieurs seront poursuivis avec une nouvelle mise en lumière de la Chapelle et une restauration complète de sa façade.
L'agenda des évènements officiels de la Principauté est publié, cliquez ici pour y accéder

Plus d'infos, audio, vidéo et images en cliquant ici

A la une

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Les expatriés sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont souvent perçus comme arrogants (comprenez: gourmands au niveau du salaire et volontaires…
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Les expatriés sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont souvent perçus comme arrogants (comprenez: gourmands au niveau du salaire et volontaires pour prendre des responsabilités). Voici les conseils d'Anne-Laure Fréant, de retour après un séjour de cinq au Canada et d'un an en Nouvelle-Zélande, pour retravailler rapidement en France.

VILLE DURABLE EN TURQUIE – Pour la France, “le potentiel est énorme”

Istanbul accueillera le 23 septembre un grand “colloque franco-turc sur la ville durable”. Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, organise cet évènement avec le soutien de Vivapolis et de nombreux partenaires*. Près de 250 participants sont attendus à l’hôtel Grand Hyatt, dont une cinquantaine de France. Eric Fajole, directeur d’Ubifrance Turquie, nous en dit plus sur ce colloque.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – Un Franco-allemand en charge des Français de l’étranger

A 36 ans, le député du Lot-et-Garonne remplace au pied levé Thomas Thévenoud comme secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Pur produit des grandes écoles françaises, de père allemand, cet ancien partisan de Strauss-Kahn avait choisi de soutenir Hollande lors des primaires du PS
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.