Revue des actualités et évènements notables en Principauté et à proximité.

Les mers en question

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP

Le colloque "Droit de la mer, 30 ans après Montego Bay, opportunités économiques et défis environnementaux ", organisé conjointement par la Fondation Prince Albert II, l’Institut océanographique Fondation Albert Ier Prince de Monaco, la revue spécialisée Marine et Océan et la Marine nationale française, s'est ouvert le mardi 9 octobre en présence du ministre d'Etat. A cette occasion, il a notamment rappelé que Monaco avait été l’un des premiers États signataires de cette Convention. Le Code monégasque de la mer, adopté le 22 décembre 1997, s’inscrit pleinement dans cette orientation. S.E.M. Michel Roger a également salué, au nom du Gouvernement princier, le travail de recherche mené par les institutions sises en Principauté dans le domaine des mers et des océans, notamment  le Centre Scientifique de Monaco, classé au deuxième rang des laboratoires consacrés au coraux dans le monde; l’Institut du droit économique de la mer, INDEMER; les Laboratoires de l’environnement de l’AIEA, qui accueillent depuis quelques semaines le Centre international de coordination sur l’acidification des océans; l’Organisation hydrographique internationale, qui tenait, du 3 au 5 octobre dernier en Principauté, la 7e Conférence du Comité ABLOS.
Ce colloque international du 9 octobre a réuni à Monaco personnalités politiques, industriels ainsi qu'experts de l'environnement marin et du droit de la mer. Les participants ont expliqué que les nouveaux enjeux économiques des océans et la régulation pour préserver les écosystèmes étaient en relation avec le devenir de l'Arctique, mais aussi la surpêche et les ressources minières et génétiques des grands fonds. Jean-Pierre Beurier, professeur de droit maritime à l'université de Nantes a précisé que "Du fait de la fonte de la banquise, il pourra y avoir des exploitations beaucoup plus faciles qu'aujourd'hui" mais a ajouté "qui dit exploitations minérales ou fossiles dit pollutions importantes, s'il n'y a pas des exigences drastiques qui pèsent sur les acteurs économiques". 
S.A.S. Albert II dont on connaît l'engagement dans ce domaine, y a plaidé en faveur de la multiplication des aires marines protégées et a rappelé en clôture de cette rencontre, les résolutions prises au sommet de Nagoya sur la biodiversité en 2010, il s'agissait de porter les aires marines protégées à 10% de la surface des océans d'ici 2020, elles sont de 2% actuellement. Le Prince a précisé que ces aires marines offraient des perspectives conciliant les intérêts économiques et les exigences écologiques car elles permettent de régénérer les stocks des espèces menacées tout en garantissant aux populations riveraines des débouchés essentiels. Ces aires marines protégées sont l'un des sujets abordés au cours de la 11e Conférence des parties de la Convention sur la diversité biologique, CDB, qui se déroule jusqu'au 19 octobre en Inde, à Hyderabad.

Francophonie

Le XIVe Sommet de la Francophonie s'est tenu du 12 au 14 octobre 2012 à Kinshasa (République démocratique du Congo). S.E. Michel Roger a conduit la Délégation monégasque (voir photo). Les Chefs d’État et de Gouvernement des États membres et observateurs de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) se réunissent tous les deux ans dans le but de "définir les grandes orientations politiques de la francophonie".

Fermeture du tunnel de Monaco

Pendant 4 nuits le tunnel de Monaco est fermé à la circulation. Escota, réseau autoroutes Estérel, Côte d'Azur, Provence et Alpes, signale qu'en raison de travaux, le tunnel de Monaco sur l'A500 sera fermé dans les deux sens de circulation les nuits des 15, 16, 17, et 18 octobre de 20 h à 6 h. L'accès à l'autoroute par l'échangeur 57 "Laghet" est également fermé. Échangeur conseillé, 57 "La Turbie" en provenance de Nice ou le 58 "Roquebrune Cap-Martin" en provenance de Menton.

L'agenda des évènements officiels de la Principauté est publié, cliquez ici pour y accéder

Plus d'infos et images en cliquant ici

A la une

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

ENJEUX - "L'Europe a-t-elle manqué le virage du numérique?"

Les Entretiens de Royaumont étaient de retour au Château Royal de Varsovie ce samedi 15 novembre. Des intervenants français et polonais, dont Jacques Attali ou François Fillon, ont constaté que l'Europe a mal négocié ce virage technologique. Ils en appellent à une Europe unifiée numériquement
Expat - Politique

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg

FRANÇAIS DE L’ETRANGER – Les choix budgétaires pour 2015

Le budget 2015 de "l'Action extérieure de la France" va être examiné par le Parlement. Les crédits dévolus aux Français de l’étranger et aux Affaires consulaires sont en légère baisse. L’aide sociale en pâtira. En revanche, les crédits consacrés aux bourses scolaires augmentent de 5,6 %.
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.