Revue des actualités et évènements notables en Principauté et à proximité.

Photo (c) CDP
Photo (c) CDP
A l'ONU

Le 24 septembre, José Badia, conseiller du Gouvernement pour les Relations extérieures a assisté à la réception offerte par Michelle et Barack Obama à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations Unies. Chaque année, il en est de même, le président des États-Unis d'Amérique, en sa qualité de pays hôte de l'ONU, reçoit tous les chefs de délégation des États membres de l'organisation participant à la semaine ministérielle de l'Assemblée générale. José Badia conduisait la délégation monégasque à cette 67e session et à cette occasion s'est exprimé, à la tribune de l'Assemblée générale dans l'après-midi du 28 septembre. Il a rappelé que le Gouvernement princier "a joint sa voix à ceux qui ont condamné les violences perpétrées tant par les autorités que par d'autres protagonistes en République arabe syrienne où la situation ne cesse de se détériorer". Et José Badia d'ajouter qu'il était préoccupé par la situation qui prévalait dans la région du Sahel et de condamner toute attaque contre les missions diplomatiques et consulaires. Il a estimé que l'implication de l'ONU dans la prévention des conflits demeurait encore très insuffisante. Il a souligné l'importance de l'éducation et insisté sur le fait que malgré les efforts budgétaires qu'impose la crise, on ne pouvait perdre de vue la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement, OMD. Appelant aussi à la mise en œuvre des engagements pris à Rio+20, José Badia a mis l'accent sur le développement durable des océans et l'importance de "l'économie bleue". Déclarant que Monaco appuierait toute initiative visant à améliorer la coordination et l';efficacité du travail de l'ONU sur les océans. Il a rappelé que c'était une impérieuse nécessité en faveur les générations futures, de faire que la Conférence de Doha sur les changements climatiques soit un succès.
En outre, au cours de cette même semaine, le conseiller de Gouvernement a participé à plusieurs réunions de haut niveau et s'est entretenu, à l'occasion de rendez-vous bilatéraux, avec plusieurs de ses homologues.

Au Conseil de l'Europe

Philippe Narmino, directeur des Services judiciaires, a participé à la 31e Conférence du Conseil de l’Europe des ministres de la Justice qui s’est tenue à Vienne du 19 au 21 septembre sur le thème "Les réponses de la justice à la violence urbaine". Deux sous-thèmes étaient aussi à l'ordre du jour, "Les groupes organisés et leurs nouveaux moyens de communiquer" et "Les mineurs, en tant qu’auteurs et victimes". Le 19 septembre, la conférence était précédée d’une discussion informelle entre les ministres, qui portait sur des questions pratiques liées à la corruption. Les discussions concernant la violence urbaine, plus particulièrement consacrées aux mineurs et aux nouveaux moyens de communiquer, ont confirmé que l’approche choisie par Monaco dans ces domaines correspondait aux préoccupations du Conseil de l’Europe. Il s'agit notamment de la garantie des droits fondamentaux des mineurs et du renforcement de la coopération permettant de lutter contre l’utilisation des nouvelles techniques de communication à des fins criminelles.
Le 20 septembre, Philippe Narmino a par ailleurs procédé à la signature au nom de la Principauté de Monaco de la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, STE n°210. La conférence a également donné lieu à la présentation par la Commission européenne pour l’efficacité de la Justice, CEPEJ, de son rapport d’évaluation des systèmes judiciaires européens dont il ressort que la Principauté de Monaco est, toutes proportions gardées avec les réserves liées à la taille du pays, l’un des États européens mobilisant le plus de ressources en faveur du fonctionnement de la justice.

 

Plus d'infos et images en cliquant ici

L'agenda des évènements officiels de la Principauté est publié, cliquez ici pour y accéder
A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmitt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.