Milan

ERAI – La force de frappe de Rhône-Alpes pour l’Italie

En 1987, Rhône-Alpes s’est dotée d'un organisme chargé de promouvoir ses atouts à l'étranger, pour attirer des investisseurs et pour aider les PME de la région dans leur développement international : ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International). C'est naturellement en Italie que la structure d'aide au développement international a ouvert son premier bureau tant les points de convergences économiques, géographiques, humains et culturels sont nombreux

Grâce à ses bureaux répartis à travers le monde et à ses collaborateurs au profil multiculturel, l'approche commerciale est fine, dynamique et adaptée. C'est la richesse d'ERAI, richesse que symbolise bien Mary Lefebvre, Project Manager en charge du pôle cluster et compétitivité au sein du bureau italien d'ERAI. Après avoir expliqué au Petitjournal.com Italie la structure d’Erai, elle a donné quelques exemples de projets menés à bien, avant de distiller quelques conseils aux apprentis entrepreneurs à l’international…

Un maître-mot : facilitateur

ERAI est organisée autour de 3 pôles : export, invest et clusters.

En Italie, son siège est à Turin.

EXPORT :
L'objectif est de soutenir les entreprises de Rhône-Alpes dans leur projets de développement à l'étranger. ERAI propose ainsi des solutions clés en mains et sur-mesure avec études de marché, prospection, recherche de distributeurs, domiciliation, recrutement, mise en relations avec les bons interlocuteurs... C'est ainsi que le bureau ERAI Italie a trouvé un distributeur (Vivieco) pour la girafe Sophie (fabriquée par la société Vulli basée à Rumilly en Haute-Savoie).

INVEST :
L'objectif est d'attirer les investisseurs et les capitaux étrangers en région Rhône- Alpes. Cela passe par un important travail de veille et de networking dans les pays où ERAI est implantée, de manière à anticiper et à se placer auprès des acteurs économiques ; puis ERAI aide ces entreprises à s'installer, à entrer en contact avec des partenaires locaux...

Clusters et pôles de compétitivité

Ce sont des entités qui permettent, sur un territoire donné, de mettre en réseau les acteurs clés d’un secteur d’activité dans une logique de synergie (entreprises, centres de formation, d’enseignement supérieur et laboratoires de recherche).

CLUSTERS :
70 pôles de compétitivité - dont 13 en Rhône-Alpes- ont été définis en France au niveau gouvernemental en 2003. L'objectif est de créer des synergies entre les acteurs économiques au niveau de la recherche, des centres de formation et d'enseignement supérieur et des entreprises. Des pôles comparables existent également en Europe – par exemple le pôle innovation Piémont 2007. ERAI facilite, grâce à un travail de réseautage, la mise en rapport au niveau européen de ces pôles de compétences. L'objectif est double : coopérer bien sûr, mais aussi pouvoir prétendre à des subventions européennes en montant des projets communs présentés ensuite à des appels d'offre lancés par l’Union européenne. Au final, grâce aux échanges, la compétitivité et les performances sont renforcées, permettant aux acteurs économiques d'être présents sur la scène internationale.

Quelques exemples de collaboration
- Dans le domaine de la mécanique avancée type machine-outil (l'Italie fait partie des leaders), il existe une collaboration entre le cluster ViaMéca 42 et le Mesap (pôle mécatronique du Piémont). Initiée par ERAI, elle vole à présent de ses propres ailes.
- Dans le cadre du projet européen Smart City, il existe une collaboration entre l'Italie et Rhône-Alpes entre autres pour le développement de voitures à hydrogène.

Et quelques conseils aux apprentis entrepreneurs à l’international…

La crise actuelle, quel impact ?
Les liens tissés entre l'Italie et la France sont très forts et relativement facilement opérationnels, notamment en raison de la proximité géographique. De plus, il semble que l’arrivée de Mario Monti à la tête du gouvernement italien ait permis de rassurer les acteurs économiques. Au final, l'impact de la crise sur l'activité d'ERAI en Italie reste limité, le nombre de dossiers traités restant constant, à la différence d'autres pays européens. Cependant, les entreprises ont des demandes de plus en plus ciblées et demanderont plutôt une rencontre avec quelques interlocuteurs très bien sélectionnés plutôt que de participer à un salon.  

Soyez ouverts !
Et pour finir quelques conseils … A vous qui voulez investir en Italie : soyez humbles, ce qui marche en France ne marchera pas forcément en Italie.
Et vous, cousins transalpins, vous voulez investir en France ? Venez convaincre vos interlocuteurs avec un dossier aux objectifs bien précis.


Françoise Jovenet et Léna Pelletier (www.lepetitjournal.com/Turin) lundi 12 novembre 2012

ERAI dans le monde : Une croissance régulière sur tous les continents
1 siège à Lyon
150 collaborateurs dont 70 répartis à travers 27 bureaux implantés dans 21 pays.

ERAI ITALIE :
150 entreprises rencontrées par an
40 entreprises de Rhône-Alpes accompagnées en Italie par an

Pour en savoir plus :
−    sur ERAI Italie
−    sur ERAI
−    sur les pôles de compétitivité

Lire également : ENTREPRISE  -  ERAI, le moteur économique de Rhône-Alpes en Italie

Milan

SORTIR – A Milan cette semaine

Jeudi, c'est sortie ! Cette semaine, nous vous invitons à la découverte. De l'artisanat en veux-tu en voilà à la Fiera ou comment trouver des idées…

BANLIEUES – Le malaise italien

Le mois de novembre a été marqué par de fortes tensions à la périphérie de quelques grandes villes italiennes. L’agitation, amplement répercutée dans…
Actualité Italie
A la une

NOEMIE LVOVSKY - "Le cinéma français est plus chanceux que les autres cinémas européens"

Avec Laura Smet et Marina Foïs, Noémie Lvovski compose le trio drôle et émouvant du film Tiens-toi droite réalisé par Katia Lewkowicz, en salles depuis le 26 novembre. Elle incarne Sam, une mère de famille nombreuse décidée à prendre son indépendance mais rongée par la culpabilité. Quelques jours avant la sortie du long métrage, lepetitjournal.com a rencontré l’actrice et réalisatrice de 49 ans. Ses métiers, le verbe être, son enfance…
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.