Milan

STATISTIQUES - Prévisions alarmantes pour 2013

Alarmant mais sans surprise le communiqué de presse publié hier par l’Institut des statistiques italiennes, ISTAT. La récession sera encore au rendez-vous en 2013. Hausse du chômage, baisse du PIB, baisse de la consommation. Tous les indicateurs sont au rouge. Tableau noir des prévisions pour 2012/2013

Chômage : retour au seuil symbolique des 10%, taux record chez les jeunes
Après une année 2012 marquée par une augmentation significative du taux de chômage dans la péninsule, l’ISTAT prévoit la poursuite de la tendance pour 2013. Avec une moyenne annuelle de 10,6% pour l’année en cours, le taux de chômage pourrait en effet concerner 11,4 % de la population active l’année prochaine. Un résultat expliqué par le taux de chômage de longue durée, conjugué à la contraction du marché du travail. D’ici à la fin de 2012, pas moins de 378.000 contrats à durée déterminée sortiront des statistiques de l’emploi. Une étude publiée au mois d’août par la Confartigianato, la fédération italienne des artisans, dénonçait les taux records de l'Italie en matière de chômage des jeunes : 29,6% pour les 15- 24 ans et 23,2% pour les 25-54 ans contre des taux moyens européens, respectivement de 21 % et de 15,2 %. Une autre étude, réalisée par l’institut de sondage Datagiovani, confirme la situation difficile des jeunes Italiens, se basant cette fois sur des données psychologiques plutôt qu’économiques. Ainsi, 47 % des jeunes interrogés espèrent obtenir un contrat à plein temps. Avec seulement 20 % des jeunes qui espèrent en une rémunération d'au moins 1.000 euros, contre 50% en 2007, la précarité s’installe. Elle serait passée, toujours d’après cet institut de sondage, de 20% en 2004 à 39% en 2011. Le seuil des 40% aurait été franchi au premier trimestre de 2012.
Conséquence, 4 millions d’italiens de 18 à 35 ans rêvent d’immigrer comme 2 millions de la même tranche d’âge l’ont déjà fait en 2010.

Indicateurs de croissance en berne
La diminution du produit intérieur brut commencée au troisième trimestre 2011 devrait se poursuivre. L'Istat prévoit en effet une réduction en 2012 du PIB italien de 2,3%.  Les mesures prises devraient porter leurs fruits sur le 2ème semestre 2013 et conduire à une diminution moyenne de 0,5% sur 2013.
Dans le contexte global de crise, les dépenses de consommation courante ont baissé de 3,2% depuis le début de l’année. En 2013, elles devraient continuer de baisser (-0,7%), du fait des difficultés sur le marché du travail et de la faiblesse du revenu nominal. La durée de la crise actuelle dépasserait ainsi celle de 2008/2009 (5 trimestres) et celle de 1992/1993 (6 trimestres).
Enfin, l’Istat fait part d’une baisse des investissements lourds de 7,2%. Une dégradation liée à la réduction des investissements par les entreprises et les administrations publiques. 2013 devrait connaître une légère reprise du cycle de production et une légère amélioration des conditions d'accès au crédit permettant de tabler sur un ralentissement de l’ordre de -0,9% Toutefois, un retour aux investissements de la part des entreprises est peu probable du fait de la chute des profits, du faible niveau des capacités utilisées et des difficultés du côté de la demande.

Le ralentissement du commerce mondial et les éventuelles tensions sur les marchés financiers sont des facteurs majeurs de risque à la baisse de ces prévisions, précise enfin le communiqué de presse. Comme si le tableau n’était pas encore assez sombre.

Sophie Her (www.lepetitjournal.com/milan) - mardi 6 novembre 2012

Lire aussi :

REFORME - Marché du travail : ce qui va changer

creditphoto : corbis

Milan

DESIGN WEEK (end) - Où et comment ?

Si les semaines passent vite, la Design-week, elle, est toujours trop courte ! Bien qu’elle ait envahi la ville depuis quelques jours, si vous n’avez…
Actualité Italie

INVESTISSEURS ITALIENS – L’attractivité de la France se confirme en 2013

Mardi dernier se tenait à Milan la 6e conférence annuelle de présentation des investissements italiens en France, organisée par l’AFII (Association Française des Investissements Internationaux). Avec 64 projets d’investissements en France sur 685, les investissements italiens représentent près de 10% des investissements internationaux en volume. Une tendance à l’équilibre par rapport à 2012 qui confirme l’intérêt des italiens pour le marché français. Cette année encore, plusieurs porteurs de projet ont témoigné de leur expérience française.
A la une

DÉMÉNAGEMENT – 10 clés pour rester zen !

Expatriation rime, qu’on le veuille ou non, avec déménagement. Difficile quand on fait ses cartons d'échapper au stress et à la fatigue. Pour éviter les galères quelques semaines avant la date fatidique, il est déjà temps de mobiliser toutes vos capacités d’organisation et d’anticipation
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

TRANSITION DE CARRIERE - Les 3 freins les plus fréquents pour les expatriées

Suivre son conjoint en expatriation est une occasion qui permet de prendre du recul sur sa vie et sa carrière. C’est à ce moment-là que nous nous apercevons de tous les besoins que nous avons et nous souhaitons les rééquilibrer. Accompagnant des femmes en transition de carrière depuis plus de 3 ans maintenant, voici les 3 principaux freins au passage à l’action que j’ai identifiés.
Expat - Politique
Magazine
Les trophées 2014

TROPHEES 2014 - Revivez la soirée en vidéo avec France Diplomatie et France 24

À l'initiative du petitjournal.com, les "Trophées des Français de l'étranger" ont été remis à leurs sept lauréats jeudi 6 mars au Quai d'Orsay, en présence de Mme Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l'étranger. Découvrez les reportages consacrés aux lauréats sur France 24 et la vidéo officielle de la soirée réalisée par le ministère des Affaires étrangères