LES JEUDIS DE L’HISTOIRE - 11 novembre 1918 : Souvenir, souvenir !

Chaque année, le Consulat général de France à Milan se retrouve avec toute la communauté française pour commémorer l'armistice de la Première Guerre mondiale qui a eu lieu le 11 Novembre 1918. L’association Le Souvenir Français est une des parties prenantes à cette manifestation. Un pont entre passé et présent. Un autre, entre France et Italie

Le Temple de la Victoire, un lieu de mémoire
A Milan, la cérémonie n’a pas seulement une valeur symbolique, rappelant une des dates importantes de l'histoire du XXème siècle français. C’est aussi l'occasion de rendre hommage aux soldats français tombés pendant la Première Guerre mondiale et enterrés au "Temple de la Victoire". Un monument réalisé par Giovanni Muzio, le même architecte qui avait dessiné la "Cà Brutta" où se trouve aujourd'hui le Consulat de France à Milan. Inauguré le 4 Novembre 1928 à l’occasion du dixième anniversaire de la victoire de l’Italie dans la Première Guerre mondiale, le monument se situe entre la Basilique de Sant'Ambrogio et la Caserne Garibaldi. Le complexe est composé de deux bâtiments.
Le premier est "Le Monument commémoratif de la grande guerre" réalisé par Muzio dans les années 30. Il s’agit d’un temple qui retrace les batailles des italiens dans la Grande Guerre. Sa structure octogonale est un rappel et un hommage à la tradition des églises milanaises tels San Lorenzo et le Temple de Saint-Sébastien.
Les huit côtés du temple sont constitués de quatre portes et de quatre niches de remplacement, comme les huit portes que comptait la ville de Milan au Moyen Age. En partant de celle exposée le plus au nord et dans le sens des aiguilles d’une montre, on trouve les portes suivantes : Comasina, Nuova, Orientale, Tosa, Romana, Ticinese, Vercellina e Giovia.

A l’entrée, dans un pur style fasciste, trône une statue de Saint Ambroise, le saint patron de Milan, signée Adolfo Wildt, un sculpteur italien d'origine suisse. Fortement touchée pendant les bombardements de 1943, cette statue a subi de lourds dommages, tout comme le temple. Elle a rapidement été réparée grâce à l’aide de la ville de Milan.

Le second bâtiment dessiné par Mario Baccini en 1973 se développe sur trois niveaux souterrains. C’est là que reposent les dépouilles des soldats tombés pour la France dans la Première et la Seconde Guerre Mondiale. Tous les ans, leur mémoire est  honorée de sorte à ne pas oublier la Grande Guerre et sa dimension européenne. Parmi les participants actifs, notons la présence des représentants locaux de l’association le Souvenir Français.

Le Souvenir Français, une des plus anciennes associations françaises
Le « Souvenir Français » est une association à la mémoire des soldats français morts au combat. Elle a été créée en 1887 par Xavier Niessen, un professeur alsacien qui avait alors voulu prouver l'attachement indéfectible des Alsaciens et des Lorrains à la France. Une façon de manifester son refus du nouvel ordre prussien dans la région. Sa mission est triple : conserver le souvenir de ceux qui sont morts pour la France ; entretenir les monuments élevés à leur gloire ; transmettre le flambeau du souvenir aux générations successives.
Le 7 mars 1888, il appelle les Français à rejoindre l’association. Une période active s’ensuit. En 1906, l’association est reconnue d’utilité publique, ce qui fait du Souvenir Français une des plus anciennes associations loi 1901 privées.
La Première Guerre mondiale voit nombre des adhérents mobilisés. Les membres survivants veillent aux sépultures et au soutien des familles des décédés. L’association est alors en charge de 88.000 tombes datant de 1870 et ne peut s’occuper seule des 1.700.000 morts de la Grande Guerre. C’est alors que la loi du 31 juillet 1920 créée le service national des sépultures. Celui-ci prend désormais en charge les cimetières militaires et organise des nécropoles nationales.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le général Lacapelle, Président du Souvenir Français, demande de répertorier les sépultures des 100.000 soldats morts pendant les combats de 1940 afin de les entretenir.
Aujourd’hui, le Souvenir Français est présent dans 68 pays. Chaque délégation étrangère entretient dans son pays respectif la mémoire de ceux qui sont morts pour la France, qu'ils soient français ou étrangers et organisent des cérémonies d'amitié avec les pays dans lesquels ils résident.

Dott. Marco Baratto pour lepetitjournal.com/milan - jeudi 8 novembre 2012
Délégue Général du Souvenir Francais en Italie

 

La cérémonie se déroulera dimanche 11 novembre à 11h30 en présence des représentants institutionnels. Le Consul général Joël Meyer invite tous les membres de la communauté française à participer à cette manifestation.

Monument aux Morts - Sacrario dei Caduti - situé Piazza Sant’Ambrogio à Milan.

A l’occasion des préparatifs pour le centenaire de la Grande Guerre, le Souvenir Français en Italie, veut constituer un groupe des travail avec toutes les associations françaises pour réaliser un programme de manifestation pour le période 2014/2018. Pour tout renseignement, envoyer un mail à marcobaratto@tiscali.it

creditphoto : FXBernard de www.anciensditalie.net

Milan

STAGE – Arrivederci Elise e Mathilde !

Depuis quelques mois, Elise Quinio et Mathilde Tricot travaillaient à la rédaction du Petitjournal.com de Milan dans le cadre d’un stage. Vous n’avez…

MUSIQUE – Les concerts de l’été

C’est l’été, il fait beau et c’est le temps d’acclamer en musique, une foule d’artistes. Pour l’occasion, la rédaction donne le LA et vous a concocté…
Actualité Italie

FRANCISCA BOUCHER – "La monarchie garde son importance en Belgique"

Tout juste une semaine après la Fête nationale française, la Belgique célèbre aujourd’hui le début de sa monarchie. Souhaitant être toujours plus proche de l’ensemble des communautés francophones présentes en Italie, la rédaction a interviewé Francisa Boucher, Conseiller Économique auprès de l’ambassade de Belgique en Italie pour Brussels Invest & Export.
A la une

ZONES DE CONFLITS - Ces itinéraires aériens qui font débat

Au total ce sont trois milliards de voyageurs qui ont pris l'avion l'an dernier, considéré comme moyen de transport le plus sûr au nombre de kilomètres parcourus. Mais 2014 s'inscrit sous le signe des tragédies. Alors que le spectre du vol MH370 plane encore, la catastrophe aérienne baptisée MH17 suscite de nombreuses interrogations sur la sécurité des couloirs aériens empruntés.
France/Monde
En direct d'Europe
londres - Communauté

CRICKET - Le mystère enfin résolu

S’il y a bien un mystère qu’aucun Français de Londres n’a résolu, c’est celui du cricket. Il est pourtant le deuxième sport le plus…
Expat
Expat - Emploi

RETOUR EN FRANCE - "Je ne me sens plus chez moi"

 "Je suis complètement à court d’excuses, je n’ai plus le choix, il va falloir que je dise au revoir à ma ville chérie, Mexico, et que j’aille faire un tour en France voir la famille". Je réalise très vite que le stress de Jean est plus sérieux que cela en a l’air. Il n’est pas retourné en France depuis des années et la perspective de se retrouver là-bas, en famille cet été, le paralyse.
Expat - Politique
Magazine
Les trophées 2014

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.