LES JEUDIS DE L’HISTOIRE - 11 novembre 1918 : Souvenir, souvenir !

Chaque année, le Consulat général de France à Milan se retrouve avec toute la communauté française pour commémorer l'armistice de la Première Guerre mondiale qui a eu lieu le 11 Novembre 1918. L’association Le Souvenir Français est une des parties prenantes à cette manifestation. Un pont entre passé et présent. Un autre, entre France et Italie

Le Temple de la Victoire, un lieu de mémoire
A Milan, la cérémonie n’a pas seulement une valeur symbolique, rappelant une des dates importantes de l'histoire du XXème siècle français. C’est aussi l'occasion de rendre hommage aux soldats français tombés pendant la Première Guerre mondiale et enterrés au "Temple de la Victoire". Un monument réalisé par Giovanni Muzio, le même architecte qui avait dessiné la "Cà Brutta" où se trouve aujourd'hui le Consulat de France à Milan. Inauguré le 4 Novembre 1928 à l’occasion du dixième anniversaire de la victoire de l’Italie dans la Première Guerre mondiale, le monument se situe entre la Basilique de Sant'Ambrogio et la Caserne Garibaldi. Le complexe est composé de deux bâtiments.
Le premier est "Le Monument commémoratif de la grande guerre" réalisé par Muzio dans les années 30. Il s’agit d’un temple qui retrace les batailles des italiens dans la Grande Guerre. Sa structure octogonale est un rappel et un hommage à la tradition des églises milanaises tels San Lorenzo et le Temple de Saint-Sébastien.
Les huit côtés du temple sont constitués de quatre portes et de quatre niches de remplacement, comme les huit portes que comptait la ville de Milan au Moyen Age. En partant de celle exposée le plus au nord et dans le sens des aiguilles d’une montre, on trouve les portes suivantes : Comasina, Nuova, Orientale, Tosa, Romana, Ticinese, Vercellina e Giovia.

A l’entrée, dans un pur style fasciste, trône une statue de Saint Ambroise, le saint patron de Milan, signée Adolfo Wildt, un sculpteur italien d'origine suisse. Fortement touchée pendant les bombardements de 1943, cette statue a subi de lourds dommages, tout comme le temple. Elle a rapidement été réparée grâce à l’aide de la ville de Milan.

Le second bâtiment dessiné par Mario Baccini en 1973 se développe sur trois niveaux souterrains. C’est là que reposent les dépouilles des soldats tombés pour la France dans la Première et la Seconde Guerre Mondiale. Tous les ans, leur mémoire est  honorée de sorte à ne pas oublier la Grande Guerre et sa dimension européenne. Parmi les participants actifs, notons la présence des représentants locaux de l’association le Souvenir Français.

Le Souvenir Français, une des plus anciennes associations françaises
Le « Souvenir Français » est une association à la mémoire des soldats français morts au combat. Elle a été créée en 1887 par Xavier Niessen, un professeur alsacien qui avait alors voulu prouver l'attachement indéfectible des Alsaciens et des Lorrains à la France. Une façon de manifester son refus du nouvel ordre prussien dans la région. Sa mission est triple : conserver le souvenir de ceux qui sont morts pour la France ; entretenir les monuments élevés à leur gloire ; transmettre le flambeau du souvenir aux générations successives.
Le 7 mars 1888, il appelle les Français à rejoindre l’association. Une période active s’ensuit. En 1906, l’association est reconnue d’utilité publique, ce qui fait du Souvenir Français une des plus anciennes associations loi 1901 privées.
La Première Guerre mondiale voit nombre des adhérents mobilisés. Les membres survivants veillent aux sépultures et au soutien des familles des décédés. L’association est alors en charge de 88.000 tombes datant de 1870 et ne peut s’occuper seule des 1.700.000 morts de la Grande Guerre. C’est alors que la loi du 31 juillet 1920 créée le service national des sépultures. Celui-ci prend désormais en charge les cimetières militaires et organise des nécropoles nationales.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, le général Lacapelle, Président du Souvenir Français, demande de répertorier les sépultures des 100.000 soldats morts pendant les combats de 1940 afin de les entretenir.
Aujourd’hui, le Souvenir Français est présent dans 68 pays. Chaque délégation étrangère entretient dans son pays respectif la mémoire de ceux qui sont morts pour la France, qu'ils soient français ou étrangers et organisent des cérémonies d'amitié avec les pays dans lesquels ils résident.

Dott. Marco Baratto pour lepetitjournal.com/milan - jeudi 8 novembre 2012
Délégue Général du Souvenir Francais en Italie

 

La cérémonie se déroulera dimanche 11 novembre à 11h30 en présence des représentants institutionnels. Le Consul général Joël Meyer invite tous les membres de la communauté française à participer à cette manifestation.

Monument aux Morts - Sacrario dei Caduti - situé Piazza Sant’Ambrogio à Milan.

A l’occasion des préparatifs pour le centenaire de la Grande Guerre, le Souvenir Français en Italie, veut constituer un groupe des travail avec toutes les associations françaises pour réaliser un programme de manifestation pour le période 2014/2018. Pour tout renseignement, envoyer un mail à marcobaratto@tiscali.it

creditphoto : FXBernard de www.anciensditalie.net

 
Milan

VOEUX 2017 DU CONSUL - Olivier Brochet « 2016 fut l’année des défis importants posés à l’Europe » !

Le consul général de la France à Milan, Olivier Brochet, a exprimé ses voeux 2017 le 12 janvier. En présence des grandes instituions françaises d’Italie et de Milan, dont faisaient partie la Chambre Française de Commerce et d'Industrie en Italie, Business France, Atout France, l’Institut Français Milano, Olivier Brochet a souhaité dresser le bilan de 2016 et les perspectives de 2017.
Actualité Italie

VIOLENCE FAITE AUX FEMMES - Un fléau toujours d'actualité

Un triste fait divers la semaine dernière a malheureusement remis à la une en Italie la violence faite aux femmes. Lepetitjournal.com de Rome revient sur ce tragique fait divers, et fait le point sur les chiffres de l’année 2016, l’historique des mentalités et les perspectives pour lutter contre ce fléau.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine