Milan

RETOUR D’EXPAT – Cécilia Dinardo : « Un retour en France entre regrets et soulagement »

 

L’été est la saison des déménagements entre les heureux nouveaux arrivants dans le Belpaese et ceux qui font leurs bagages pour rentrer dans l’Hexagone. Comme Cécilia, qui après deux riches années d’expérience en Italie où elle était venue pour le travail, elle repart, avec un bébé en plus dans ses valises, l’appréhension de retrouver Paris mais aussi le soulagement de laisser certains obstacles qui ont entachés son expérience italienne.


Lepetitjournal.com/Milan : Pourquoi avez-vous fait le choix de rentrer en France après deux ans en Italie ?
Cécilia Dinardo : Je me suis installée en Italie car j’avais envie d’une expérience professionnelle à l’étranger. J’ai ainsi travaillé dans une entreprise italienne de cosmétiques, à Bergame, pendant 2 ans. Mon compagnon m’a suivi et cela n’a pas été toujours évident pour lui, aussi parce qu’au début il ne parlait pas la langue et il n’avait pas de travail fixe. Cette fois, c’est pour lui qu’on déménage : il a trouvé un travail en France. Et moi aussi !

Vous partez avec regret ?
Pour la qualité de la vie, oui. Le quotidien est doux, la région est verte, magnifique. On a tous les week-ends quelque chose à découvrir entre les lacs et les montagnes… A Paris, le fait de pouvoir s’évader en si peu de temps va sûrement nous manquer. Sans parler de la nourriture…
Mais je suis aussi soulagée de quitter ce système de santé, notamment avec mon bébé. J’ai vécu une grossesse ici et cela a été un vrai casse-tête médical. Être suivie dans le public à 100 %, cela est quasiment impossible. En tous les cas à Bergame. Alors que j’y m’y suis prise des mois à l’avance, on me proposait un rendez-vous pour une échographie des mois après la date nécessaire ! Quant à l’anesthésiste, les appels sont restés sans réponse pendant trois semaines. Evidemment ensuite il n’y avait plus de place. Je regrette qu’il soit nécessaire de passer aussi souvent par le privé, qui est en plus très cher.

A part ce souci, qu’est-ce que l’Italie vous a appris ?
L’expérience a été incroyable, aussi bien humainement que professionnellement. Au travail, cela a été difficile au début. On découvre ce qu’est une entreprise familiale à l’italienne… A savoir, un système très pyramidal avec très peu de communication et de confrontation. Le côté positif en contrepartie, c’est que l’on travaille en grande autonomie. La fonction managériale est vraiment très différente de celle française.
On se trouve aussi bien-sûr enrichie sur le plan humain. On apprend beaucoup sur soi, à s’adapter à une nouvelle façon de vivre, une nouvelle langue, une nouvelle administration.

Qu’est-ce qui vous a le plus irrité de l’Italie ?
Comme déjà dit, le système de santé ! Mais aussi la lenteur de l’administration…

Ce que vous aimez le plus de l’Italie ?
Les Italiens ! Ils sont accueillants, attentifs, sincères et chaleureux. Le contact est facile et généreux.

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des Français et Francophones de Milan !

Retrouvez tous nos articles de la rubrique « Portrait d’expat »

Marie-Astrid Roy (www.lepetitjournal.com/Milan) – Mercredi 26 juillet 2017

 
Milan

FERRAGOSTO – Comment fête-on le 15 août en Italie ?

Ferragosto est une façon de parler du 15 août, l’équivalent en Italie de notre Assomption. Les Italiens le célèbrent avec beaucoup de ferveur : processions religieuses, feux d'artifice, concerts, etc. C'est aussi un moment où l’on se retrouve en famille et entre amis. Mais d'où vient cette fête ? Quelles sont ses origines, son histoire et ses traditions ?

LANGUE – L’italien des vacances

Vous êtes en Italie pour les vacances ? Vous venez de vous installer et vous souhaitez voyager dans la Péninsule mais votre italien laisse encore à…

APP – Milan dans un smartphone

Les 5 App gratuites les plus utiles pour vivre et visiter Milan ! Découvrez les indispensables que tout Milanais devrait avoir sous la main.
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine