MANIFESTATIONS – L’Italie en colère, la violence au premier plan

Mercredi, les étudiants et la Cgil ont défilé dans les grandes villes d’Italie pour manifester contre les mesures d’austérité qui rythment la politique européenne et réclamer des réformes sociales qui mettent en avant la création d’emploi. Ces manifestations, organisées dans de nombreux pays d’Europe comme la France et l’Espagne ont très vite dégénéré en affrontements violents entre étudiants et forces de l’ordre. A Rome, Milan et Turin le bilan est lourd pour la journée de mercredi et le mécontentement des citoyens à son paroxysme. Retour sur les évènements qui ont entaché cette manifestation pacifique :

A Rome, quatre cortèges sont recensés, dont deux défilés étudiants non-autorisés. Très vite la tension est palpable et la manifestation dégénère. Aux abords de Ponte Sisto, le cortège s’engage dans une véritable Guerilla contre les forces de l’ordre. Bombes lacrymogènes, cocktails Molotov, pétards trafiqués, pavés et armes de poing, la variété des armes séquestrées par les autorités, autour des lieux d’affrontements, est impressionnante. Le bilan est lourd : huit arrestations, huit plaintes et 144 identifications et interpellations à l’issue de la révolte romaine. Pour les citoyens, la manifestation vient s’ajouter au débordement du Tibre au nord de la ville, deux situations critiques qui ont paralysé une bonne partie de la capitale pendant la journée.

A Milan, trois cortèges ont défilé dans les rues de la capitale économique. Les deux manifestations autorisées qui rassemblaient environs 6.000 manifestants, selon les autorités, ont dégénéré assez rapidement. Alors que le cortège des enseignants et de la Cgil rejoint pacifiquement la place du Dôme, celui des étudiants se divise. Un groupe armé de projectiles de toutes sortes – pierres, pétards, œufs…- tente de casser le cordon de sécurité de la police et s’attaque aux vitrines des magasins alentour. Un deuxième débordement est déclaré un peu plus tard à l’intérieur de la gare de Porta Genova, qui se conclut avec une dizaine de blessés parmi les forces de l’ordre et les manifestants.

A Turin, ils étaient 15.000 à défiler dans les rues ce mercredi. Alors que tout semble se dérouler pour le mieux, un groupe se détache du cortège étudiant. Trois affrontements successifs éclatent alors à l’Agenzia delle Entrate d’abord, puis sur le chantier du gratte-ciel de la banque Intesa San Paolo peu avant 11h, pris d’assaut par un groupe de manifestants bien décidé à tout saccager. Une occupation dont le bilan fait état de trois policiers blessés. Enfin, c’est le siège de la Province qui se transforme en terrain de combat entre manifestants et force de l’ordre. A la fin de cette journée mouvementée, huit manifestants ont été dénoncés pour vandalisme.

E.B (www.lepetitjournal.com/rome) Vendredi 16 novembre 2012

Milan

EXPO VAN GOGH – De l'importance de la pomme de terre aux champs de blé

A l'occasion du 125e anniversaire de la mort de l'artiste, le Palazzo Reale présente 63 œuvres de Van Gogh sur le thème de l'homme et la terre, bien commentées avec des extraits de lettres. L'évènement se déroule dans le cadre de l'initiative "Milan, Cœur de l'Europe", aux côtés des expos Chagall et Segantini. Bouleversant.

MEMOMI – Le musée virtuel de Milan

En quelques clics, vous pouvez désormais accéder facilement et gratuitement aux archives vidéos sur la ville et son histoire. Depuis fin septembre,…

SORTIR - A Milan cette semaine

Comme chaque semaine, la rédaction vous propose des idées culturelles. Dans notre sélection cette semaine, vivez Brooklyn avec William Klein. Le…
Actualité Italie

CAPITALE EUROPEENNE DE LA CULTURE 2019 – Matera redessine son avenir

Désignée Capitale Européenne de la Culture en 2019 pour représenter l’Italie, la ville de Matera entend valoriser cette opportunité extraordinaire pour proposer en Europe un nouveau modèle de développement culturel et économique. Retour sur la candidature de cette ville de la Basilicate, dans le Sud d’Italie, connue pour ses Sassi, un système urbain unique creusé dans le tuf, qui a su prendre son avenir en main
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Londres - Actualité

UE – Les hésitations du Royaume-Uni

La Grande Bretagne est souvent considérée comme sceptique quant au maintien de sa place dans l’Union Européenne. Depuis quelques temps, le…
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.