HOMOSEXUALITÉ - L’Italie en retard sur l’Europe

La Commission justice du Parlement italien a rejeté pour la troisième fois, jeudi 7 novembre, le projet de loi visant à punir l’homophobie et la transphobie. Ce texte prévoyait une extension de la Loi Mancino adoptée en 1993, “contre la discrimination raciale, ethnique ou religieuse”, aux violences et discriminations envers l’homosexualité. “Le Popolo della libertà, la Lega Italia et l’Unione del centro ont voté contre le texte” a déclaré à la presse le rapporteur de la loi et leader du mouvement homosexuel, Anna Paula Concia. “La bataille du Partito Democratico et de l’Italia dei valori continuera et nous demanderons encore d’approuver une norme de civilité dont notre pays a absolument besoin”, a-t-elle ajouté. “C’est la énième fois que le texte est bloqué à la Chambre alors qu’il est attendu par toutes les organisations italiennes d’homosexualité“, a insisté Franco Grillini, responsable des droits civiques de l’Idv. Rappelons qu’en juillet 2011, la bataille était la même pour Paolo Piane alors leader d’Archigay, principale association pour les droits homosexuels en Italie. Il en avait alors appelé à l’Union européenne pour “faire face à cette dangereuse augmentation de l’homophobie que le parlement italien a décidé de légitimer”.

L’Italie semble contrer la tendance européenne et américaine d’élargissement des droits et de reconnaissances aux couples homosexuels, comme le souligne Franco Grillini. “Il semble incroyable que le jour même où le gouvernement français approuve des textes sur le mariage gay, la Cour Constitutionnelle espagnole donne la voie libre à cette loi avec laquelle se sont mariés 23.000 couples gays en Espagne, et surtout le jour où est élu un président des Etats-Unis favorable au mariage homosexuel ; en Italie, une droite réactionnaire bloque de nouveau une mesure sociale en vigueur dans la majeure partie des pays européens”. En effet, mercredi dernier le Conseil des ministres français a adopté le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels. Le texte se retrouvera au Parlement début 2013, s’il est adopté ce sera l’une des réformes sociétales historiques, équivalente à l’abolition de la peine de mort ou la légalisation de l’avortement. “C’est une étape importante vers l’égalité des droits”, a déclaré la ministre française déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti. L’Italie, pays où l’Eglise catholique conserve un fort pouvoir, ne semble pas encore engagée dans cette voie là.

Caroline Ache (www.lepetitjournal.com/rome ) Vendredi 9 novembre 2012

Milan

SORTIR – A Milan cette semaine

Bon OK c’est la rentrée et rien que l’idée vous déprime. Mais hauts les cœurs, septembre est aussi un moment phare pour la scène culturelle. Ne vous laissez pas abattre et suivez-nous ! Au programme cette semaine : un maitre révolutionnaire de l’art italien, un concert cultement dingue et une expo qui interroge. Alors ?
Actualité Italie

MEDIAS – La famille Agnelli fait main basse sur The Economist

Voilà un groupe qui ne souffre pas de la crise. La holding Exor, appartenant à la puissante famille industrielle Agnelli vient de s’offrir The Economist Group qui détient entre autres l’hebdomadaire britannique du même nom. Une opération qui pourrait lui rapporter gros.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

DIPLOMATIE CULTURELLE - Alliance Française et Institut Français : qui est qui ?

Composante majeure du rayonnement français, la diplomatie culturelle peut compter entre autres sur le réseau de l’Institut Français et celui des Alliances Françaises pour la promotion et la diffusion de la langue et de la culture françaises à travers le monde. Si leur action est complémentaire, l’existence de ces deux acteurs conduit parfois à un manque de lisibilité.

GERARD LARCHER – "Nos pays savent faire l’unité dans la diversité"

Venu à Milan pour visiter l’Exposition universelle, Gerard Larcher a lancé un appel à la solidarité sur les dossiers d’actualité de la migration, de la Grèce et de la sécurité. Une solidarité illustrée par la qualité des relations franco-italiennes soulignée par le Consul général de France Olivier Brochet, qui célébrait pour la première fois la fête nationale à Milan.
Magazine