Milan

MAFIA CAPITALE – 250 ans de prison pour les 46 accusés du maxi-procès

Jeudi dernier, le tribunal de Rome n’a pas retenu l’accusation « d’association mafieuse » comme le soutenait le parquet dans ce procès monstre mettant au jour un vaste réseau criminel lié à la mairie de Rome de 2008 à 2013.


Après deux ans et demi de procès monstre, 46 accusés ont été condamnés en première instance à un total de 250 ans de réclusion. Peu, comparé aux cinq siècles requis par le parquet qui soutenait « l’association mafieuse ». Surnommé Mafia Capitale, ce procès a révélé les liens entre un vaste réseau criminel et l’administration romaine entre 2008 et 2013, sous le mandat de l’ancien maire de Rome Gianni Alemmano.

Entrepreneurs véreux et hommes politiques
Le réseau avait infiltré tous les échelons de l’administration locale, impliquant aussi bien des entrepreneurs véreux que des hommes politiques de droite comme de gauche. Un réseau qui permettait le contrôle d’appels d’offre, le détournement de fonds publics, en s’étendant à la gestion des ordures, à la maintenance des espaces verts, à l’hébergement des demandeurs d’asile, et au trafic de drogue. Un secteur plus lucratif.
A la tête du réseau, deux hommes. Massimo Carminati, âgé de 59 ans, un personnage trouble au passé d’extrême droite, a été condamné à 20 ans de prison. Surnommé « il nero » pour son passé fasciste ou « le Borgne » depuis un échange de tir avec la police où il avait perdu un œil, l’homme avait inspiré l’un des personnages du livre Romanzo criminale, adapté au cinéma. Dans les années 80, il appartenait à un groupe criminel romain, « la Magliana ».
Salvatore Buzzi, son bras droit, a quant à lui écopé de 19 ans. En tant que patron d’une coopérative qui travaillait pour Rome, il a joué le rôle de médiateur entre Carminati et le monde politique.

Criminalité ordinaire contre mafia
Alors que l’instruction parlait d’« association mafieuse », « C’était la première fois que ce chef d’inculpation était invoqué pour des personnes qui n’appartiennent pas directement à la mafia, Camorra ou ‘Ndrangheta », souligne Il Post.
Si elle avait été retenue, les peines des deux principaux condamnés et de vingt autres accusés auraient été nettement plus lourdes.

Pour le directeur du journal La Repubblica dans son éditorial, le verdict des juges est inquiétant : « Quand on aime Rome, il faut faire le ménage, ne pas dissimuler les malversations et la criminalité derrière une revendication d’orgueil postiche. »
La maire de Rome Virginia Raggi a quant à elle déclaré sur Facebook qu’il s’agissait de la « victoire des citoyens, de la société civile et de la légalité sur la criminalité ». Roberto Saviano, le célèbre auteur de Gomorra et spécialiste de la mafia, a quant à lui rappelé dans un tweet - avec ironie mais aussi probablement un brin d’amertume – que « la mafia n’existait pas non plus à Palerme autrefois. »


Recevez gratuitement tous les matins l'actu des Français et Francophones de Milan !

Retrouvez tous nos articles de la rubrique « Actualité »

M.-A.R. (www.lepetitjournal.com/Milan) – Lundi 24 juillet 2017

Source photo : FlickR – Moyan Brenn

 
Milan

TERRORISME – Menacée, l'Italie renforce ses mesures de sécurité

Au lendemain des attaques de Barcelone et de Cambrils jeudi dernier, Daesh a menacé l’Italie sur l’un de ses réseaux sociaux secret, Telegram « Lone Mujahid », en indiquant que le pays serait son « prochain objectif », selon l’organisation américaine SITE. Si le niveau d’alerte reste inchangé dans le pays, des mesures de sécurité ont aussitôt été renforcées, notamment à Rome et à Milan.

LANGUE – L’italien des vacances

Vous êtes en Italie pour les vacances ? Vous venez de vous installer et vous souhaitez voyager dans la Péninsule mais votre italien laisse encore à…
Actualité Italie

TERRORISME – Menacée, l'Italie renforce ses mesures de sécurité

Au lendemain des attaques de Barcelone et de Cambrils jeudi dernier, Daesh a menacé l’Italie sur l’un de ses réseaux sociaux secret, Telegram « Lone Mujahid », en indiquant que le pays serait son « prochain objectif », selon l’organisation américaine SITE. Si le niveau d’alerte reste inchangé dans le pays, des mesures de sécurité ont aussitôt été renforcées, notamment à Rome et à Milan.
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine