EXPO 2015 – Un morceau du Saint Gothard pour le pavillon suisse

La date du 12 septembre 2014 restera gravée dans la mémoire suisse. C’est en effet vendredi que la première pierre du pavillon hélvétique a été posée, en présence des partenaires privés et institutionnels : un morceau de granit du Saint Gothard. L’heure pour la Suisse de dévoiler son interprétation du thème "Nourrir la planète. Energie pour la vie". Les travaux de construction sur le site de à Rho-Pero peuvent donc commencer.

Du granit du Saint Gothard comme première pierre

Pour lancer les travaux de construction de son pavillon, la Suisse a redoublé de symbolique. Dante Martinelli, commissaire général de la Confération suisse à Expo 2015 et Manuele Bertoli, président du Conseil d’Etat du Tessin ont en effet posé comme première pierre, un morceau de granit provenant du massif du Saint-Gothard. Un geste commenté par Nicolas Bideau, directeur de Presenza Svizzera du Département fédéral des Affaires étrangères, qui a déclaré : "Je suis particulièrement heureux que la première pierre du pavillon vienne du Saint-Gothard. Ceci représente fort bien notre pavillon suisse: une pierre solide, proche des traditions, et en même temps ouvert à des projets équitables dans le monde." La cérémonie s’est déroulée dans une ambiance festive en présence des partenaires privés et institutionnels. 

De la grande innovation à la façon suisse

D’une superficie de 4.432 m2, le pavillon suisse sera composé d’une grande terrasse ouverte et de quatre tours visibles de loin, remplies de nourriture, tels des silos. Une tour sera remplie d’eau pour la durablité, une autre de sel pour la responsabilité, une troisième de café pour l’innovation et la dernière de pommes pour la tradition.

Les visiteurs entreront dans les ascenseurs des tours, et une fois au sommet, ils pourront se servir des aliments en question. Au fur et à mesure que les tours se videront, les plate-formes sur lesquelles elles reposent, évolueront, modifiant ainsi la structure même du pavillon. Une métamorphose qui durera tout le temps d’Expo 2015 et que les curieux pourront suivre en temps réel sur les réseaux sociaux. 

Une façon d’interpeller le public et de l’inviter à réfléchir sur ses modes de consommation. La Suisse veut se présenter comme le pays de la nutrition responsable et solidaire. Stefano Gatti, directeur des Affaires Internationales d’Expo 2015 a qualifié l’approche suisse vraiment intéressante et de haute qualité. "Les "tours de nourriture" où les visiteurs auront libre accès constituent une invitation à tous à adopter une attitude responsable et à faire une utilisation intelligente des ressources." a-t-il exprimé.

Une fois l'exposition universelle terminée, les tours seront réutilisées dans les villes suisses en qualité de serre. Au total 75% des matériaux utilisés à la construction du pavillon pourront être recyclés à la fin d’Expo 2015.

Les partenaires suisses

Pour participer à Expo 2015, le Parlement suisse a débloqué un crédit d'un montant de 23,1 millions de francs suisses, dont huit seront financés par le sponsoring. Parmi les principaux sponsors, citons Nestlé, les Salines suisses, Geberit, Vacheron Constantin. 

Les cantons des Grisons, du Tessin, d'Uri et du Valais, mais aussi le Saint-Gothard et les villes de Bâle, Zurich et Genève seront représentés. 

Au travers de ces partenaires privés et institutionnels, la Suisse entend faire découvrir aux visiteurs ses points forts en matière agro-alimentaire, scientifique, touristique et de transport.

Sophie Her (Lepetitjournal.com de Milan) – lundi 15 septembre 2014

crédit photos : www.padiglionesvizzero.ch/

 

Retrouvez nos articles de la rubrique "Expo Milano 2015"

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Milan !

 
Milan

EXPAT – Comment se loger à Milan ?

S’expatrier est déjà un grand chamboulement. Mais lorsqu’il s’agit de se loger dans une ville que l’on ne connaît pas, cela peut devenir un vrai…
Actualité Italie
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

6 FEVRIER – La fête nationale same

Depuis 1992, le 6 février, c’est la fête nationale same (samenationaldagen). Une occasion pour nous d’aborder la culture et l'histoire de…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine