Mexico

MERIDA – La cité blanche, classée 4 ème dans le Best of 2017 de Lonely Planet

 

Lepetitjournal.com/mexico vous fait découvrir la ville de Mérida, classée 4 ème dans le "Best of 2017" de Lonely Planet !

Située au sud du golfe du Mexique, et au nord de la péninsule Yucatan, Merida qu’on appelle la ville blanche est la capitale du Yucatan. Elle se trouve à près de 1.500 km de la ville de Mexico. 

La ville fut fondée le 6 janvier 1542, par le conquistador Francisco de Montejos fils (le père avait déjà tenté une invasion auparavant mais fut forcé de partir sous pression des Indiens). Elle est aussi construite à l’emplacement de l’antique cité maya T’ho, qui signifie « ville des cinq collines ».

Aujourd’hui Merida, est une ville réputée pour sa propreté, d’où son surnom « La ville blanche », elle fait d'ailleurs partie des villes mexicaines les plus sûres (selon le Lonely Planet). Mais elle porte aussi ce nom à cause de la pierre calcaire (blanchâtre) qui prédomine toute la ville.

Avec plus d'un million d'habitants, Merida est une ville bruyante, et chaleureuse. Elle possède aussi une identité culturelle unique, notamment en raison de son fort passé coloniale et maya. La cité blanche, très vivante, ne manque pas de fêtes, foires etc.. Son riche programme de concerts, spectacles et expositions attirent de nombreux visiteurs. La gastronomie est aussi un point fort de Merida, une cuisine qui utilise aussi des ingrédients traditionnels mayas. 

La ville a aussi un très bon climat toute l’année (26° de moyenne).

 

Que faire à Merida :

 

Cathédrale San ildefonso

La fameuse cathédrale est connue pour être parmi les plus anciennes du continent américain. Sa construction débuta entre 1562 et 1567.

Ouverte de 7h à 12h et de 16h à 20h visite gratuite.

Pour voir la cathédrale 

 

Paseo Montejo

Le Musée régional d’anthropologie et d’histoire Paseo Montejo, est situé dans un très beau palais, faisant partie d’une des plus anciennes architectures de la ville. Le palais était aussi l’ancienne demeure des gouverneurs, il fut construit en 1911.

Ouvert de 8h à 17h, et mardi.

Pour plus d'informations: museocasamontejo.com

Yaxcopoil

Situées à 20 km du sud de Merida, certaines anciennes plantations de henequen ou sisal (agave), de l’Etat de Yucatan, sont restées intactes. L’une d’elle, la fameuse Yaxcopoil est encore préservée, et il est possible de la visiter. Vous pourrez découvrir une ancienne plantation, qui a été tenue par une famille de cinq générations. Pour 50 pesos, vous pourrez vous promener sur la plantation, et découvrir la vieille demeure, des tableaux représentants les cinq générations etc…

Pour plus d'informations: yaxcopoil.com

(www.lepetitjournal.com/mexico), vendredi 28 octobre 2016

Pour voir le top 10 des villes à visiter en 2017, du Lonely Planet: Best of 2017

 

 
Mexico

Mondial 2026: USA, Canada et Mexique font candidature commune

Pas de mur dans le football: les Etats-Unis, le Mexique et le Canada ont annoncé lundi qu'ils faisaient candidature commune pour organiser la Coupe du monde 2026, une alliance inédite qui a reçu, selon eux, la bénédiction de Donald Trump.
Une internationale
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

PERMIS VACANCES TRAVAIL – Ce qu’il faut savoir avant de partir

Le Permis Vacances Travail permet de vivre une expérience unique, puisqu’il permet de faire un séjour longue durée à l’étranger, en ayant la possibilité de cumuler des petits boulots sur place pour se financer. Avant de s’envoler pour d’autres horizons, mieux vaut toutefois être bien préparé

COACHING - Être pilote de sa vie, ça veut dire quoi ?

Aujourd’hui, j’ai fait une très belle rencontre à Shanghai et cette personne m’a posé une excellente question : “Pour toi, c’est quoi être pilote de sa vie ? Comment est-ce que je peux avoir un peu plus la sensation d’être pilote de ma vie ?”
Expat - Politique

PIERRE VERLUISE – "M. Trump pourrait être une formidable opportunité pour l’Europe"

Contestée par près de la moitié des candidats de cette présidentielle, l’Union européenne n’a jamais semblée aussi fragile. Traversant une crise profonde, la question de son avenir se fait plus prégnante que jamais. Entre référendum de sortie, retour au Franc, et reconquête d’une souveraineté nationale, comment pouvons-nous expliquer un tel euro-scepticisme ? Pierre Verluise, docteur en géopolitique, directeur du Diploweb.com et co-auteur avec Gérard-François Dumont de "Géopolitique de l’Europe. De l’Atlantique à l’Oural" (PUF) nous répond.
Magazine