Marcelo EBRARD - Le prochain président mexicain aura-t-il des origines françaises ?

L’actuel chef de gouvernement du Distrito Federal, Marcelo Ebrard, affiche, depuis quelque temps déjà, l’ambition de succéder, en 2012, au président de la république mexicaine en exercice, Felipe Calderón. Cet homme de gauche, d’origine française, compte sur son expérience politique et son bilan à la tête de la mairie de Mexico pour convaincre les électeurs. Y parviendra-t-il?

Marcelo Ebrard (Photo: Eneas De Troya)

Une enfance et une formation françaises
Bien que Marcelo Ebrard soit né le 10 octobre 1959 au Mexique, sa famille est d’origine française. Son arrière-grand-père maternel, Fabian Casaubon, est né à Navarrenx, mais émigra au Mexique où il fonda une entreprise de lingerie française qui existe toujours. Quant à son grand-père paternel, il est originaire de Barcelonnette. Avec une telle ascendance, inutile de dire que l’enfance de Marcelo Ebrard a été fortement bercée par la langue et la culture françaises. A la maison, par exemple, tous les membres de la famille Ebrard s’expriment dans la langue de Molière. C’est aussi à cette période que la passion de l’actuel édile du Distrito Federal pour l’histoire politique et géopolitique de la France nait. Son frère se souvient: "A l’âge de huit ans, il essayait déjà de comprendre les tenants et les aboutissants de la bataille de Waterloo en la reconstituant avec des soldats de plomb. Le professeur d’histoire de Marcelo a même convoqué mes parents, un jour, parce que mon frère le corrigeait tout le temps durant ses cours !". Jeune adulte, Marcelo Ebrard ne perdra pas de vue cette passion: s’il fait une partie de ses études au Mexique où il étudie les relations internationales, il vit aussi quelque temps en France pour suivre une formation à l’École Nationale d’Administration.

Les premiers pas politiques
Marcelo Ebrard débute sa carrière politique en adhérant, en 1978, au Parti Révolutionnaire Institutionnel, au pouvoir depuis la révolution mexicaine de 1911. Il y occupe plusieurs fonctions importantes avant de claquer la porte vingt ans plus tard pour fonder son propre parti politique. En 2000, il songe à concourir au poste de chef du gouvernement du Distrito Federal mais juge finalement que les conditions d’une victoire ne sont pas réunies. Il préfère soutenir Manuel López Obrador, le candidat du Parti de la Révolution Démocratique, un autre parti de gauche. Ce dernier remporte l’élection et nomme Ebrard dans son gouvernement, au poste de ministre de la sécurité publique. Fort de cette expérience, il est élu, six ans plus tard, chef du gouvernement de la capitale alors qu’il se présentait sous l’étiquette du P.R.D, le parti qu’il a rejoint depuis peu.

"Le meilleur maire du monde"
Dès sa prise de fonction, Marcelo Ebrard s’intéresse aux questions sociales et sociétales. Sous son impulsion, son administration légalise, par exemple, l’avortement et autorise le mariage homosexuel. Il se penche aussi sur les problèmes environnementaux en cherchant, entre autres, à développer des transports publics et propres: plusieurs lignes de Métrobus sont créées alors que la construction d’une nouvelle ligne de métro est décidée. A la fin de l’année 2010, les efforts de Marcelo Ebrard pour améliorer les conditions de vie de ses concitoyens sont récompensés. Il reçoit le prix de meilleur maire du monde de la part de la fondation City Mayor qui justifie ainsi son choix: “C’est un réformiste libéral et pragmatique qui n’a pas peur de défier l’orthodoxie mexicaine. Il a défendu les droits des femmes et des minorités et est devenu un défenseur des sujets environnementaux mondialement reconnu”.

La présidentielle de 2012
Depuis longtemps déjà, les ambitions présidentielles de Marcelo Ebrard sont évidentes. Mais la compétition électorale de 2012 est loin d’être gagnée d’avance pour l’actuel maire du Distrito Federal. S’il veut y représenter la gauche, il doit d’abord écarter son rival du P.R.D. qui n’est autre que Manuel López Obrador, son prédécesseur à la mairie de Mexico. Les modalités de désignation du candidat du parti et de la gauche dans son ensemble, qui devrait intervenir en novembre 2011, font actuellement l’objet d’intenses tractations.

Olivier Charpentier (www.lepetitjournal.com/mexico) mardi 20 septembre 2011

A lire:
LOPEZ OBRADOR - Président autoproclamé en 2006, Président élu en 2012 ? 
POLITIQUE MEXICAINE – Panorama des partis politiques au Mexique

 
Mexico

Mexique: un journaliste retrouvé mort, 6e tué en 2017

Le corps d'un journaliste mexicain enlevé il y a plus d'un mois dans l'Etat de Michoacan (ouest) a été retrouvé, a annoncé lundi le parquet, ce qui porte à six le nombre de reporters tués au Mexique en 2017 sur fond d'impunité généralisée.
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine