(Publi) MAISON D’HOTE – CASA MARLY, perle du Morelos à 1h30 de Mexico

Maison magnifique, "refuge parfait", la Casa Marly respire de toute part l’inspiration créatrice, artistique et généreuse de ses hôtes enchanteurs: Françoise et Éric Ledoux. Au kilomètre 4,5 de l’autoroute Mexico/Acapulco, venir se ressourcer quelques jours à Casa Marly pourrait être l’expérience mexicaine à ne surtout pas rater. Explication en trois points. 

Casa Marly. Photo: Marion Du Bron

La Casa Marly au paradis
La Casa Marly jouit du climat privilégié du Morelos avec encore plus de soleil et de lumière qu’à Cuernavaca. Le Morelos est, avec ses fleurs, la Provence mexicaine, véritable paradis pour les amoureux de la nature, les adeptes du deltaplane ne sont pas rares en cette contrée.
Le Morelos est aussi une région avec une histoire et une culture exceptionnelles. Parmi les nombreuses merveilles locales, il se trouve la pyramide de Xochicalco (ce qui veut dire en nahuatl  "la maison des fleurs") à 10 minutes de La Casa Marly. On pourra éventuellement survoler ce petit Monte Alban en ULM. Loin des flots touristiques de Teotihuacan, l’ensemble des sites archéologiques de la région possède un charme unique aux panoramas grandioses (voir le Tepozteco).
Les patrimoines colonial et moderne ne sont pas moins exceptionnels: de la Casa Marly, la route mythique des haciendas conduit tout droit à Taxco et à ses trésors baroques.

Casa Marly. Photo: Marion Du Bron

Luxe, calme et volupté
La Casa Marly est une maison qui cultive un art de vivre à la française propice à la méditation, au repos, à la réflexion, à la nonchalance, à la discussion, aux échanges, aux rires et à la création. Serait-ce parce que ses hôtes y ont mis tout leur cœur en souvenir du père et de l’oncle, le fameux Henri de Chatillon, et en signe de l’amour qu’il porte pour les cultures mexicaine et française?
Les lieux rappellent le raffinement d’une villa méditerranéenne. Les influences de la décoration sont éclectiques et le résultat sensationnel: boules Barragán, céramiques préhispaniques, personnages d’opéra sur feuilles de palmier, sculptures chrétiennes, peintures, jardin à la française: l’art et le bon goût jaillissent de toute part.
La maison de Françoise et d’Éric Ledoux, véritable création, est tout simplement magnifique.

La cuisine de Françoise
On vient surtout à Casa Marly pour la cuisine de Françoise qui a su, ces dix dernières années, se rendre célèbre. Peut-être parce que Françoise, petite-fille de Lyonnaise, met dans sa cuisine la passion et l’inspiration qu’elle vouait naguère au dessin d’imprimés textile (son métier d’origine).
Les repas toujours équilibrés et gastronomiques (mélange détonnant !) varient selon les saisons et sont agrémentés de nombreux légumes. On dégustera d’exquises terrines de poissons, des salades fraîcheurs, du gigot au gratin dauphinois, de la daube provençale ou de la blanquette de veau. Il y a peu, Françoise s’est initiée à la pâtisserie: les tartes meringuées au citron vous attendent !!

Marion Du Bron (www.lepetitjournal.com/mexico)  mardi 5 février 2013

Informations pratiques:
Tél.: 01 (777) 391 52 05
Mail: info@casamarly.com.mx
Mail: casamarly@hotmail.com 
Site internet: http://www.casamarly.com.mx
Prix des chambres: de 1450 à 2200 pesos, petit-déjeuner continental inclus
Repas adultes : 380 pesos
Repas enfants : 100 pesos

Mexico

CLICHÉS - 13 Différences entre un ami normal et un ami mexicain

Le site Matador, qui regroupe une communauté de voyageurs indépendants partageant leurs expériences à travers différents pays, aime relever des clichés souvent drôles et amusants parfois agaçants ou simplement surprenants sur les gens dans leur quotidien suivant leur culture et nationalité. voici une sélection de 13 clichés sur les Mexicains et les amis mexicains.

POESIE - Carnaval de concreto II

Le Petit Journal de Mexico vous propose ce mercredi, dans sa rubrique littérature, un autre poème du poète, performeur et journaliste mexicain Hugo…
A la une

ERIC-EMMANUEL SCHMITT - "J’ai découvert que j’étais français à l’étranger"

Romancier, réalisateur, dramaturge, conteur… À 54 ans, Éric-Emmanuel Schmitt est une machine naturelle à créer. À succès aussi puisque ses œuvres littéraires et théâtrales sont saluées de par le monde et reçoivent des récompenses en Italie, en Espagne, en Allemagne, en Suisse et, bien sûr, en France. À l’occasion de la sortie de son nouveau roman épistolaire Le poison d’amour, paru aux éditions Albin Michel, qui plonge dans le journal intime de…
France/Monde
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

SINGAPOUR - Paradis des start-up

Start up Singapour
Selon une étude menée par la Singapore Venture Capital and Private Equity Association (SVCA), Singapour serait le meilleur endroit pour créer et développer une start-up en Asie du Sud-Est .

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.