AVIATION – L’aéromodélisme rétro à Mexico a un maître

Marco Antonio Guillermo nous a ouvert la porte de son atelier: un univers avec des ailes. Sur les murs, des dizaines d’avions attendent la prochaine sortie, l’heure où ils domptent le ciel. D’où lui vient cette passion? Comment donne t-il forme à ces avions ? Comment volent-ils ? Marco Antonio Guillermo nous livre les secrets de l’aéromodélisme rétro

Photos: Marion Du Bron

Dans les rêves d’un enfant
Marco reçoit pour ses 11 ans le kit d’un Piper Cub, un avion mythique des années trente. C’est le début d’une passion. Dès lors il utilisera systématiquement son argent de poche pour s’acheter ses maquettes, les construire et les faire voler.

La construction des avions : un travail d’orfèvre
Comment fabrique-t-on ces avions ? Avec de la patience, de la précision, du savoir faire, de l’habilité et de l’art. Marco construit ses avions de A à Z (à l’exception du moteur). D’abord, il élabore les pièces à partir d’un patron. Le squelette de l’armature est taillé dans le bois de balsa, un bois d’Amazonie d’une extrême légèreté. Il est ensuite recouvert de papier japonais ou de tissu, la soie étant particulièrement prisée pour ses qualités intrinsèques qui optimisent l’aérodynamisme. Il faut parfois plusieurs semaines voire plusieurs mois pour lui donner vie. Marco fabrique l’hélice à la main, tâche longue et laborieuse mais ainsi elle est plus belle et plus légère. L’assemblage des diverses pièces est aussi un moment délicat car il faut mettre l’élastique à l’intérieur du fuselage et le relier à l’hélice, ce qui permettra à l’avion de prendre de la hauteur. On peut remplacer l’élastique par un moteur mais on perd alors la magie du silence. Enfin, les ailes, la queue et le nez de l’avion sont fixés et l’avion est prêt au décollage. Quel est secret pour que les avions volent ? La conception et la construction doivent être parfaites. L’avion est un oiseau.

Les avions mythiques
Les avions de la première moitié du XXe siècle appartiennent à une époque mythique, le temps des pionniers, ces aventuriers fous qui défiaient la gravité, les premiers vols, les premières traversées: c’est qu’ils avaient une confiance absolue dans leurs engins. D’ailleurs les avions des années 20 volent toujours. On comprend alors la fascination de Marco pour ces avions avec des noms hollywoodiens : Piper, Spook, Silver Streak, Cleveland Gull, Pacific Ace, Jaguar, Porkey, Pee Wee, Mr Malcolm, Sparky, Tiger, Phantom, Cruiser, Wisp, Mr-Bryo, Eugenie. Lors du vol libre qui se nomme ainsi car non télécommandé, certains avions se perdent, à moins qu’ils n’aillent voler vers d’autres cieux, explorer le monde, à la recherche du temps perdu.
Trop rares sont les passionnés au Mexique de ces oiseaux de bois et de soie et Marco apparait ici comme un solitaire. Sans sponsors, participer aux festivals aux USA, au Canada ou en France est illusoire car transporter ces avions dans de bonnes conditions, cela requiert une logistique particulière. Alors levons nos yeux encore une fois sur ces avions et laissons nous porter par la magie : amis, bon vol !

Marion DU BRON (www.lepetitjournal.com/mexico) mercredi 6 février 20123

Pour en savoir plus: Site Internet

Mexico

EXPATRIATION - Parler l'espagnol n'est pas suffisant (Publi-partenariat)

Nous commettons tous des erreurs inter-culturelles, inconsciemment. Le principal est de les reconnaître pour les éviter par la suite et cultiver des attitudes professionnelles et personnelles gagnantes, au Mexique. En en ayant conscience, nous pouvons améliorer notre comportement, en tant qu'étranger, pour mieux nous faire accepter des Mexicains.

MAX AKA - Journal d'Aztlán, épisode 31

Résumé des épisodes précédents: Arthur reste introuvable mais Antonewsky apprend que sa mère n'est autre que "La Jaguara" une trafiquante d'envergure…
A la une

RENCONTRE AVEC DIDIER LE BRET – Directeur du Centre de crise du MAEDI

La télévision tourne en boucle. Après la prise d’otage de Sydney dans la nuit, on vient d’en annoncer une seconde à Gand en Belgique ! Didier Le Bret directeur du Centre de crise du ministère des Affaires Étrangères et ses équipes sont en état d’alerte. Son seul commentaire, qui en dit long sur ses préoccupations : "A priori, il n’y a pas de Français". Rencontre avec celui qui veille à la sécurité des ressortissants Français à l’étranger au…
France/Monde
En direct des Amériques
Santiago - Actualité

Maule- Un méga-volcan sous les eaux

Un groupe de chercheurs de l’Université Wisconsin-Madison a publié une étude sur le volcan de la Laguna del Maule révélant que l’explosion…
Expat
Expat - Emploi

EXPAT DU JEUNE - Easy or not easy ?

« Pour vous, de toutes façons, partir en expatriation, c’est facile : vous êtes jeune, vous êtes adaptable, vous êtes libre comme l’air » Et si, en fait, partir jeune, c’était justement un peu plus difficile ?
Expat - Politique

TELEVISION - Thierry Mariani dans la peau d’un handicapé

Ce soir, lundi 15 décembre, Direct 8 diffusera le premier épisode de sa nouvelle émission d’immersion intitulée Politiques Undercover. Une sorte de « Vis ma vie » à la sauce politique dont le but est de mettre un responsable politique dans la peau d’un Français lambda pour lui faire vivre les difficultés quotidiennes de millions de citoyens. Le député UMP de la 11ème circonscription des Français établis hors de France, Thierry Mariani, a testé les transports parisiens en fauteuil roulant. 

PRELEVEMENTS SOCIAUX DES NON-RESIDENTS - Comment faire pour espérer être remboursés ?

Votés en 2012, les prélèvements sociaux (CSG-CRDS) sur les plus-values et revenus immobiliers pour les contribuables français non résidents ont été reconduits dans la loi de finances 2015. La Commission Européenne a ouvert une procédure d’infraction contre la France sur la conformité au droit européen de ces prélèvements. En cas d'issue favorable, attendue début 2015, comment espérer un remboursement rétroactif ?
Magazine
Les trophées
Francophonie

FRANCOPHONIE – LE XVe Sommet à Dakar

Le 15e Sommet de la Francophonie se déroule à Dakar du 29 au 30 novembre. Les chefs d’État et de gouvernement de l’OIF se réunissent pour définir les prochaines orientations de la Francophonie, statuer sur l’admission de nouveaux pays membres et élire le prochain Secrétaire général de la Francophonie. Invité de France 24, RFI et TV5 Monde, François Hollande a tenu à rappeler que la France était "au service de la francophonie".