AVIATION – L’aéromodélisme rétro à Mexico a un maître

Marco Antonio Guillermo nous a ouvert la porte de son atelier: un univers avec des ailes. Sur les murs, des dizaines d’avions attendent la prochaine sortie, l’heure où ils domptent le ciel. D’où lui vient cette passion? Comment donne t-il forme à ces avions ? Comment volent-ils ? Marco Antonio Guillermo nous livre les secrets de l’aéromodélisme rétro

Photos: Marion Du Bron

Dans les rêves d’un enfant
Marco reçoit pour ses 11 ans le kit d’un Piper Cub, un avion mythique des années trente. C’est le début d’une passion. Dès lors il utilisera systématiquement son argent de poche pour s’acheter ses maquettes, les construire et les faire voler.

La construction des avions : un travail d’orfèvre
Comment fabrique-t-on ces avions ? Avec de la patience, de la précision, du savoir faire, de l’habilité et de l’art. Marco construit ses avions de A à Z (à l’exception du moteur). D’abord, il élabore les pièces à partir d’un patron. Le squelette de l’armature est taillé dans le bois de balsa, un bois d’Amazonie d’une extrême légèreté. Il est ensuite recouvert de papier japonais ou de tissu, la soie étant particulièrement prisée pour ses qualités intrinsèques qui optimisent l’aérodynamisme. Il faut parfois plusieurs semaines voire plusieurs mois pour lui donner vie. Marco fabrique l’hélice à la main, tâche longue et laborieuse mais ainsi elle est plus belle et plus légère. L’assemblage des diverses pièces est aussi un moment délicat car il faut mettre l’élastique à l’intérieur du fuselage et le relier à l’hélice, ce qui permettra à l’avion de prendre de la hauteur. On peut remplacer l’élastique par un moteur mais on perd alors la magie du silence. Enfin, les ailes, la queue et le nez de l’avion sont fixés et l’avion est prêt au décollage. Quel est secret pour que les avions volent ? La conception et la construction doivent être parfaites. L’avion est un oiseau.

Les avions mythiques
Les avions de la première moitié du XXe siècle appartiennent à une époque mythique, le temps des pionniers, ces aventuriers fous qui défiaient la gravité, les premiers vols, les premières traversées: c’est qu’ils avaient une confiance absolue dans leurs engins. D’ailleurs les avions des années 20 volent toujours. On comprend alors la fascination de Marco pour ces avions avec des noms hollywoodiens : Piper, Spook, Silver Streak, Cleveland Gull, Pacific Ace, Jaguar, Porkey, Pee Wee, Mr Malcolm, Sparky, Tiger, Phantom, Cruiser, Wisp, Mr-Bryo, Eugenie. Lors du vol libre qui se nomme ainsi car non télécommandé, certains avions se perdent, à moins qu’ils n’aillent voler vers d’autres cieux, explorer le monde, à la recherche du temps perdu.
Trop rares sont les passionnés au Mexique de ces oiseaux de bois et de soie et Marco apparait ici comme un solitaire. Sans sponsors, participer aux festivals aux USA, au Canada ou en France est illusoire car transporter ces avions dans de bonnes conditions, cela requiert une logistique particulière. Alors levons nos yeux encore une fois sur ces avions et laissons nous porter par la magie : amis, bon vol !

Marion DU BRON (www.lepetitjournal.com/mexico) mercredi 6 février 20123

Pour en savoir plus: Site Internet

 
Mexico

ISLA DE LAS MUNECAS – L’île des poupées

Dans la région de Xochimilco, au sud de la ville de Mexico, se trouve l’île des poupées « isla de las muñecas ». L’île est devenue aujourd’hui une des attractions touristiques les plus effrayantes et étranges du monde. Si vous êtes adeptes de films d’horreurs, cette île est faite pour vous !

Obtenir un diplôme à distance

Obtenir un diplôme durant son expatriation, c’est possible ! Découvrez le témoignage de Cécile Fenaux, expatriée aux Etats-Unis. "A l’époque, ma…
Une internationale

ETUDIER A L'ETRANGER - Lepetitjournal.com et LeFigaro.fr étudiant s’associent pour mieux vous informer

S'immerger dans une langue étrangère, gagner en autonomie, se plonger dans une nouvelle culture ou tout simplement découvrir le monde... On a tout à gagner à élargir son horizon quand on est étudiant, d'autant que cette expérience sera appréciée par les employeurs. Mais ce départ ne doit pas se faire au hasard, et il est important d'être bien informé pour éviter les déconvenues. LeFigaro.fr étudiant et lepetitjournal.com vous donnent des clés…
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

LEPETITJOURNAL.COM - Soyez la voix des Français et francophones dans votre ville

Vous cherchez un défi personnel, professionnel et dans les médias ? Vous voulez être votre propre patron tout en intégrant un réseau en pleine expansion ? Vous possédez de fortes attaches dans la communauté des expatriés et des Francophones de votre ville que vous désirez faire fructifier ? Devenez partenaire du site lepetitjournal.com !

MANAGEMENT - Christian Barqui, président de l'APM : "On n’apprend pas sans émotion"

Créée en 1987 à l’initiative de Pierre Bellon, alors PDG de Sodexo, l’APM, Association pour le Progrès du Management, suscite l’engouement d’un nombre croissant de dirigeants en France et à l’international. L’association compte désormais 353 clubs réunissant une fois par mois de 20 à 25 dirigeants autour d’un expert. Le Président et le Directeur Général de l’APM, reviennent sur les éléments clés qui concourent à ce succès.
Expat - Politique

DIPLOMATIE – Etre consule de France à Istanbul pendant le coup d'Etat militaire

Muriel Domenach a occupé de septembre 2013 à août 2016 le poste de Consule générale de France à Istanbul. Entre suppression des festivités du 14 juillet du fait de menaces terroristes et coup d'Etat militaire, elle raconte comment elle a vécu personnellement les événements, les mesures prises pour rassurer les ressortissants français et revient sur trois années très riches en Turquie

MICHAELLE JEAN - "Nous n’agissons pas seulement pour le français, mais pour le public et les 77 délégations sportives francophones"

La secrétaire générale de la Francophonie était à Rio la semaine dernière afin d’assister à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques, accompagnée du musicien Manu Dibango, Grand Témoin de la Francophonie pour ces Olympiades. Notre édition de Rio a pu s’entretenir avec la Canadienne lors des premières épreuves d’aviron, à la Lagoa de Rio. 
Magazine