MEXCLAR - A la rencontre des artisans mexicains

Né en août 2011, le projet Mexclar s'est réuni autour de trois amitiés, Jorge, architecte, Justine et Marie, étudiantes en design industriel et en graphisme. Nous sommes allés à leur rencontre pour comprendre leur démarche, "une expérience culturelle et humaine qui favorise l'échange entre les savoirs-faire et la richesse des matériaux Mexicains, afin de contribuer à la sauvegarde de son artisanat"

Photo: Simon Guillemet

Naissance de Mexclar : nature du projet et financement
Durant l'été 2011, ayant terminé leurs études, Justine et Marie ont le réel désir de monter un projet ensemble, entre leurs connaissances en matière de design et de graphisme et celles de Jorge, architecte mexicain, c'est presque naturellement qu'ils pensent à l'artisanat mexicain : la poterie, l'orfèvrerie ou encore le travail du bois issus de l'héritage précolombien deviennent alors l'essence du projet qui les anime jusqu'à aujourd'hui.

Commence alors un long processus de réflexion portant à la fois sur la nature de cette initiative, les valeurs qu'elle véhicule et sur sa faisabilité, le financement.
Selon Justine "il était très important de penser à comment revaloriser l'artisanat mexicain tout en réfléchissant à l'idée de partage des connaissances entre les différents corps de métiers".
Autant d'inquiétudes et de questionnements qui seraient par la suite mis à l'épreuve au contact des artisans.
Quant au financement, il est le fruit d'un apport personnel, d'une bourse du CLAP (Comité Local d'Aide aux Projets de la Mission Locale de Lille destiné aux jeunes de 16 à 25 ans) ainsi que de la plateforme Kisskissbankbank, site de financement collectif destiné à des porteurs de projets créatifs et innovants.

Arrivée au Mexique, immersion dans l'artisanat mexicain
Une fois, le projet mis en place et les fonds collectés, Mexclar est donc arrivé au Mexique en mars 2012, prêt à partir à la rencontre des artisans qui font la richesse culturelle du pays. Munis de plusieurs prototypes d'objets du quotidien, des arts de la table et du mobilier urbain, ils sont partis mettre en pratique ce qui jusqu'alors était encore très abstrait. Les États de Oaxaca, Morelos ou encore du Distrito Federal ont été leur lieu de travail pendant 6 mois afin de créer et réaliser une série d'objets toujours en conservant l'idée de partage et d'échange des matériaux, des savoirs-faire et des traditions : vases, tables, accessoires de mode, lampes, autant de pièces qui font maintenant l'objet d'une collection unique autour de laquelle se sont réunis charpentiers, potiers, bijoutiers ou encore maroquiniers. Précisons qu'il ne s'agit pas là de pièces destinées à être exposées, elles sont pensées pour durer dans le temps, comme le précise Jorge: "notre démarche est aussi militante puisqu'en réalisant des objets solides et durables, nous luttons contre le consumérisme et le tout-jetable".

Ils seront les 23, 24 et 25 Novembre au Corredor Cultural de la Roma/Condesa, rue Jalapa, leurs objets seront en vente afin de récompenser comme il se doit l'artisanat mexicain.
Dans le futur ? Peut-être Houston où ils ont été contactés pour continuer ce projet ou l'Uruguay dont ils apprécient également l'artisanat et où ils pourraient tenter l'aventure.

Simon Guillemet (www.lepetitjournal.com/mexico) mercredi 14 novembre 2012

Mexico

GASTRONOMIE - La Vie en Rose, nouveau restaurant de la Roma norte (publi-redationnel)

La Vie en Rose est le nouveau restaurant Français de la colonia Roma norte. Cet établissement a ouvert ses portes il y a moins de deux mois au numéro 275 de la Avenida Álvaro Obregón. Tout en évoquant le romantisme d'Edith Piaf, La Vie en Rose revendique un concept original liant la tradition de la gastronomie française et un décor raffiné rappelant le Paris des "années folles".
A la une
France/Monde
En direct des Amériques
Sao Paulo - Actualité Brésil

LENA ET LA MODE - "Entre quatre murs"

Chaque vendredi, retrouvez "Lena et la mode", une série de dessins humoristiques sur le rapport des jeunes Brésiliennes à la mode. Ces…
Expat
Expat - Emploi

VILLE DURABLE EN TURQUIE – Pour la France, “le potentiel est énorme”

Istanbul accueillera le 23 septembre un grand “colloque franco-turc sur la ville durable”. Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, organise cet évènement avec le soutien de Vivapolis et de nombreux partenaires*. Près de 250 participants sont attendus à l’hôtel Grand Hyatt, dont une cinquantaine de France. Eric Fajole, directeur d’Ubifrance Turquie, nous en dit plus sur ce colloque.

ENERGIE – Le géant allemand ”MVV Umwelt” à la conquête du marché français

L’entreprise ”MVV Umwelt”, spécialisée dans le domaine de la production d’énergie par incinération des déchets et biomasse, s’est associée depuis quelques mois à la société d’économie mixte ”SEMARDEL” pour créer une société commune qui va leur permettre de mutualiser leurs compétences et répondre aux appels d’offres de l’Hexagone.Michael Class, Directeur Général de ”MVV Umwelt”, et Holger Franke, Directeur du développement international, s’entretiennent avec lepetitjournal.com/francfort dans un français presque parfait sur le nouveau couple franco-allemand des déchets uni pour le meilleur et pour le pire !
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – Un Franco-allemand en charge des Français de l’étranger

A 36 ans, le député du Lot-et-Garonne remplace au pied levé Thomas Thévenoud comme secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Pur produit des grandes écoles françaises, de père allemand, cet ancien partisan de Strauss-Kahn avait choisi de soutenir Hollande lors des primaires du PS
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.