Melbourne

IMMOBILIER - Bientôt une restriction sur la taille des grattes-ciel ?

 

Melbourne projette de réglementer la taille des grattes-ciel, ceci afin de limiter le nombre de travailleurs dans un centre-ville déjà bien rempli. Problème, certains groupes d'industrie craignent une délocalisation des activités principales hors du Victoria.

Les grattes-ciel devront désormais justifier leur grande taille à Melbourne. C'est le nouveau projet du gouvernement du Victoria pour la ville de Melbourne, dévoilé mardi. Selon la proposition, tout bâtiment dépassant les restrictions en terme de hauteur imposées par l'Etat, devra prouver qu'il apportera une valeur particulière à la ville. Pour Richard Wynne, ministre de l'aménagement du territoire, ces exigences de construction sont inéluctables compte-tenu du grand nombre de travailleurs dans le centre-ville, frôlant la surpopulation.

Risque de délocalisation des activités principales

"La densité de population dans le centre de Melbourne est maintenant plus grande que certaines villes asiatiques comme Singapour et Hong Kong" signale M.Wynne. "Ces contrôles sont nécessaires pour s'assurer que Melbourne continue de se développer d'une manière durable."

Mais des groupes issus de l'industrie du bâtiment alertent sur le fait que des restrictions de hauteur étoufferaient le développement de la construction dans la ville et conduiraient les développeurs à investir dans d'autres Etats de l'Australie. "Sans l'investissement dans les grands projets, nous n'obtenons pas le bénéfice des emplois, ni celui des revenus, ni celui des projets novateurs dans cette ville" déplore Danni Addison, agent exécutif de l'Institut national du développement urbain. Selon lui, Melbourne est de moins en moins attrayante en raison de ce type de décisions concernant les aménagements effectués sans consultation avec l'industrie.

Une discussion publique évaluée par un comité indépendant

Une préoccupation écartée par Richard Wynne. "La ville de Sydney a obtenu plus de restrictions de hauteur qu'ici, à Melbourne. Nous allons aborder le sujet avec la communauté à ce sujet" a-t-il rassuré. La proposition devrait être l'objet d'une discussion publique évaluée ensuite par un comité indépendant. Le gouvernement prendra une décision en septembre.

Le Conseil de la Propriété du Victoria a précisé que la valeur des propriétés diminuerait si les modifications proposées étaient adoptées . "Les réformes d'aujourd'hui auront une incidence négative sur la valeur des propriétés car elles limitent la quantité d'options disponibles sur le site" développe Asher Judah, membre du Conseil. "Cela diminuera la valeur des terres et impactera le budget de l'Etat , ainsi que celui du gouvernement local" conclut-il.

 

Pierre Lépine, lepetitjournal.com/melbourne, jeudi 28 avril 2016

 
Melbourne
Actualité Australie
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine