CRITIQUE - Boubacar Traoré en concert

Il n'y a que trois hommes sur scène. A gauche, le percussionniste Lassine Kone frappe sur une calebasse retournée qui forme un dome. D'un poing, il produit des coups sourds espacés, de son autre un cliquetis saccadé contre le bois. A droite Vinvent Bucher, un véritable virtuose de l'harmonica, sortant de son instrument des sons et mélodies incroyables. Et d'autant plus incroyables qu'ils se fondent, se marient et s'entrelacent avec la guitare centrale, celle de Traoré. La guitare est une 6 cordes, acoustique, branchée à un amplificateur. Des moyens minimums donc. Et pourtant ces trois hommes ont saturé la salle d'une musique endiablée, enrichie par la seule voix du guitariste. Au centre donc Traoré rayonnant en vêtements maliens traditionnels, dans un imprimé bleu et jaune. A 70 ans, c'est le roi incontesté du blues malien. Il avance et recule sur la scène et rythme la musique de ses petits pas dansants. Le joueur d'harmonica lui fascine par sa virtuosité, à se demander parfois quel est vraiment l'instrument qu'il tient caché contre sa bouche (Bob Dylan, à côté, fait figure de piètre amateur). Et l'homme à la percussion, de loin le plus sobre, rythme les envolées des deux autres et créé par sa sobriété un cadre idéal à leur lyrisme. Des musiciens époustouflants qui tirent la quintessence de leur instrument, transmettant des émotions fortes et pleins de notes d'humour aussi, car on sent que ces hommes y trouvent beaucoup de plaisir. Un grand moment du festival de musiques du monde AWME, présenté ce week-end à travers Melbourne.

Boubacar Traoré, Play house, Art Centre, samedi 17 novembre.

Edith Nicolas, (www.lepetitjournal.com/melbourne.html) lundi 19 novembre 2012

 
Melbourne

L'HUMEUR DE PIERRE - Pas sorti de l'auberge...

Après six mois passés en Australie, je me remémore mes débuts en auberge de jeunesse. Des débuts difficiles, qui défont les idées reçues sur le côté soi-disant génial de ce type d'hébergement.
Actualité Australie
Une internationale

ACCUEILS FRANCOPHONES - Des bons plans, de l'écoute, des rencontres

Anne Trousseau est la Présidente de la Fédération Internationale des Accueils Français et francophones à l’Etranger (FIAFE) depuis mai 2014. La FIAFE est une association ouverte aux Français à l’étranger et aux francophones, présente dans 90 pays. L’objectif? Faciliter l’intégration des arrivants dans le pays en mettant en relation les francophones et en créant des liens avec la culture locale. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

LEPETITJOURNAL.COM - Soyez la voix des Français et francophones dans votre ville

Vous cherchez un défi personnel, professionnel et dans les médias ? Vous voulez être votre propre patron tout en intégrant un réseau en pleine expansion ? Vous possédez de fortes attaches dans la communauté des expatriés et des Francophones de votre ville que vous désirez faire fructifier ? Devenez partenaire du site lepetitjournal.com !

MANAGEMENT - Christian Barqui, président de l'APM : "On n’apprend pas sans émotion"

Créée en 1987 à l’initiative de Pierre Bellon, alors PDG de Sodexo, l’APM, Association pour le Progrès du Management, suscite l’engouement d’un nombre croissant de dirigeants en France et à l’international. L’association compte désormais 353 clubs réunissant une fois par mois de 20 à 25 dirigeants autour d’un expert. Le Président et le Directeur Général de l’APM, reviennent sur les éléments clés qui concourent à ce succès.
Expat - Politique

MICHAELLE JEAN - "Nous n’agissons pas seulement pour le français, mais pour le public et les 77 délégations sportives francophones"

La secrétaire générale de la Francophonie était à Rio la semaine dernière afin d’assister à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques, accompagnée du musicien Manu Dibango, Grand Témoin de la Francophonie pour ces Olympiades. Notre édition de Rio a pu s’entretenir avec la Canadienne lors des premières épreuves d’aviron, à la Lagoa de Rio. 
Magazine