JEUX VIDEO - Demandeur d'asile ou garde côte?

FlickrccVictorillen

Un étudiant en thèse du campus de l'Université de RMIT travaille sur un jeu vidéo un peu particulier: les joueurs pourront en effet choisir d'être, au choix, les gardes côtes australiens ou les réfugiés tentant d'arriver en bateau sur le continent. Selon Jens Stauber, l'auteur du jeu, il s'agit de sensibiliser l'opinion au problème des réfugiés et à l'extrême difficulté de leur situation. Alors que les "réfugiés" doivent tenter de s'organiser pour déjouer les gardes côtes, ces derniers perdent des points chaque fois qu'ils tirent avec leur fusil, donc le but du jeu n'est pas d'éliminer le maximum de personnes...

Jens Stauber n'en est pas à sa première création. En 2010, il avait mis au point un jeu appelé "1378", distance en mètres du no man's land qui séparait les deux Allemagnes pendant la guerre froide et que devaient parcourir les personnes tentant de s'échapper à l'ouest. Là encore, certains joueurs prenaient le rôle des gardes frontières alors que les autres assumaient celui des transfuges. Et l'an dernier, toujours dans la même veine, le jeune informaticien avait choisi comme contexte les demandeurs d'asile tentant d'entrer en Europe. Ce jeu avait un caractère éducatif et contenait des informations sous forme d'interviews, photos, vidéos et données expliquant la situation des demandeurs d'asile. D'ailleurs plusieurs écoles l'ont déjà utilisé pour déclencher des discussions dans la classe.

Edith Nicolas (www.lepetitjournal.com/melbourne.html) lundi 19 novembre 2012

Melbourne

ETAT ISLAMIQUE - Un adolescent australien défie son pays dans une vidéo

Abdullah Emir, un Australien de 17 ans est devenu le héros de la dernière vidéo du groupe fondamentaliste l'Etat Islamique, mise en ligne sur internet quelques heures après l'annonce d'un accord entre l'Australie et l'Irak pour l'envoi de forces spéciales contre les jihadistes de l'Etat islamique. C'est la première fois que la propagande du groupe Etat islamique met en avant un Australien
Actualité Australie

ETAT ISLAMIQUE - Un adolescent australien défie son pays dans une vidéo

Abdullah Emir, un Australien de 17 ans est devenu le héros de la dernière vidéo du groupe fondamentaliste l'Etat Islamique, mise en ligne sur internet quelques heures après l'annonce d'un accord entre l'Australie et l'Irak pour l'envoi de forces spéciales contre les jihadistes de l'Etat islamique. C'est la première fois que la propagande du groupe Etat islamique met en avant un Australien
A la une
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.