AEROPORT - Deux candidats pour la région de Melbourne

 

Pour répondre à la croissance exponentielle de Melbourne et sa région, deux projets d’aéroports sont en cours : une aérogare nationale à Tooradin, au Sud-est de Melbourne et un terminal international à l’Ouest, sur Avalon

Tooradin

Bien que les premières discussions concernant le troisième aéroport national dans la partie Est de la région de Melbourne remontent à plus de trente ans, le projet semble néanmoins se concrétiser. Tooradin, situé dans le Gippsland, au Sud-est de Melbourne et déjà équipé d’un aérodrome, se trouve en tête de liste pour accueillir cette nouvelle infrastructure. Sa localisation est particulièrement intéressante puisqu’elle permettrait de desservir toute la partie Est de la ville, dont la croissance démographique explose. A elle seule cette partie de l’Etat compte une population comparable à celle d’Adelaïde, soit un tiers de la population du Victoria.

Cet aéroport serait donc le bienvenu pour tous les voyageurs qui pour l’instant traversent péniblement la ville avant d’atteindre l’aéroport de Tullamarine. "Cela prend parfois plus de temps pour se rendre à Tullamarine que d’effectuer le voyage en avion jusqu’à Sydney", déclare un usager. Ainsi, ce nouvel aéroport faciliterait les voyages d'affaires sur la côte Est de l'Australie et serait source d’amélioration pour les relations commerciales. "Ce serait absolument fantastique pour le tourisme locale", se réjouit une commerçante de Tooradin. En effet, la péninsule de Mornington, Philipp Island ou encore Wilson Promontory, proches de Tooradin, deviendraient alors facilement accessibles.

Dans un premier temps, l'aéroport serait une plaque tournante pour les vols intérieurs nationaux, avec la possibilité d’accueillir des avions de 300 places, et pourrait par la suite s’ouvrir aux vols internationaux.

Avalon
Avalon, quant à lui, est déjà un aéroport domestique d’envergure qui est en passe de devenir le deuxième aéroport international de la région de Melbourne. Situé à 55 kilomètres à l’Ouest de la ville et facilement accessible en voiture par la Princess Highway en seulement 40 minutes, Avalon offre des avantages qui n’ont pas échappés au gouvernement qui a déjà donné son "feu vert".

Ainsi le ministère de la Défense, propriétaire du dit aéroport, a récemment décidé de modifier le bail afin de permettre la construction d’un nouveau terminal international. "Cette décision va faciliter les procédures et permettre ainsi d’entamer rapidement les travaux", se félicite le directeur de l’aéroport, Justin Giddings. C’est donc un bâtiment de 10.000 mètres carrés pour un coût de 15 millions de dollars qui devrait prochainement voir le jour. Mais si le gouvernement est si confiant en ce projet, c’est qu’il compte sur la contribution des pays émergents, et de la Chine en particulier, pour accroître le tourisme international. "Le développement d'Avalon permettra à l'économie victorienne de tirer partie des opportunités commerciales et touristiques émanant de nombreux pays émergents de la région asiatique", déclare Monsieur Giddings.

Mais pour que ce nouvel aéroport réponde parfaitement aux attentes de voyageurs internationaux, une liaison ferroviaire avec Melbourne est indispensable. Et à ce sujet, le gouvernement du Victoria a étudié la faisabilité pour une nouvelle voie ferrée entre l'aéroport et Melbourne. Il a déjà engagé 50 millions de dollars pour la conception, l’acquisition et l'aménagement du territoire, la construction et les travaux préliminaires à la liaison ferroviaire. Mais en plus de l’implication du gouvernement du Victoria, Ted Baillieu accepterait volontiers une aide fédérale pour l’assister dans ce projet.

Car effectivement, une liaison directe avec la ville est indispensable à tout aéroport d’envergure internationale. D’ailleurs tous les grands aéroports internationaux en sont dotés. Prenez l’exemple de Roissy Charles de Gaulle à Paris, Heathrow à Londres, ou encore John F Kennedy à New York…. n’est-ce pas là aussi une solution pour faciliter l’accès des voyageurs ? Alors à quand la liaison ferroviaire Melbourne - Tullamarine ?

Frederique Ritelle (www.lepetitjournal.com/melbourne.html) mercredi 7 novembre 2012

 
Melbourne

ENVIRONNEMENT - Les conditions réunies d’une possible épidémie de souris

Un dernier rapport du CSIRO alerte sur une potentielle épidémie de rongeurs à venir dans le Victoria et le South Australie. La multiplication des souris pourrait de fait provoquer une situation problématique. Pourquoi ? Où ? Et surtout quelles peuvent être les conséquences ? Retour sur la situation.
Actualité Australie

SOCIETE - Quand l’art aborigène devient Made In China

La colère gronde dans la communauté artistique indigène australienne. Désireux de changer la loi, les associations et collectifs d’artistes intensifient aujourd’hui la pression sur le gouvernement. Un combat pour rendre illégal l’importation et la vente de faux souvenirs aborigènes conçus en Asie et redorer l’artisanat national.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine