AEROPORT - Deux candidats pour la région de Melbourne

 

Pour répondre à la croissance exponentielle de Melbourne et sa région, deux projets d’aéroports sont en cours : une aérogare nationale à Tooradin, au Sud-est de Melbourne et un terminal international à l’Ouest, sur Avalon

Tooradin

Bien que les premières discussions concernant le troisième aéroport national dans la partie Est de la région de Melbourne remontent à plus de trente ans, le projet semble néanmoins se concrétiser. Tooradin, situé dans le Gippsland, au Sud-est de Melbourne et déjà équipé d’un aérodrome, se trouve en tête de liste pour accueillir cette nouvelle infrastructure. Sa localisation est particulièrement intéressante puisqu’elle permettrait de desservir toute la partie Est de la ville, dont la croissance démographique explose. A elle seule cette partie de l’Etat compte une population comparable à celle d’Adelaïde, soit un tiers de la population du Victoria.

Cet aéroport serait donc le bienvenu pour tous les voyageurs qui pour l’instant traversent péniblement la ville avant d’atteindre l’aéroport de Tullamarine. "Cela prend parfois plus de temps pour se rendre à Tullamarine que d’effectuer le voyage en avion jusqu’à Sydney", déclare un usager. Ainsi, ce nouvel aéroport faciliterait les voyages d'affaires sur la côte Est de l'Australie et serait source d’amélioration pour les relations commerciales. "Ce serait absolument fantastique pour le tourisme locale", se réjouit une commerçante de Tooradin. En effet, la péninsule de Mornington, Philipp Island ou encore Wilson Promontory, proches de Tooradin, deviendraient alors facilement accessibles.

Dans un premier temps, l'aéroport serait une plaque tournante pour les vols intérieurs nationaux, avec la possibilité d’accueillir des avions de 300 places, et pourrait par la suite s’ouvrir aux vols internationaux.

Avalon
Avalon, quant à lui, est déjà un aéroport domestique d’envergure qui est en passe de devenir le deuxième aéroport international de la région de Melbourne. Situé à 55 kilomètres à l’Ouest de la ville et facilement accessible en voiture par la Princess Highway en seulement 40 minutes, Avalon offre des avantages qui n’ont pas échappés au gouvernement qui a déjà donné son "feu vert".

Ainsi le ministère de la Défense, propriétaire du dit aéroport, a récemment décidé de modifier le bail afin de permettre la construction d’un nouveau terminal international. "Cette décision va faciliter les procédures et permettre ainsi d’entamer rapidement les travaux", se félicite le directeur de l’aéroport, Justin Giddings. C’est donc un bâtiment de 10.000 mètres carrés pour un coût de 15 millions de dollars qui devrait prochainement voir le jour. Mais si le gouvernement est si confiant en ce projet, c’est qu’il compte sur la contribution des pays émergents, et de la Chine en particulier, pour accroître le tourisme international. "Le développement d'Avalon permettra à l'économie victorienne de tirer partie des opportunités commerciales et touristiques émanant de nombreux pays émergents de la région asiatique", déclare Monsieur Giddings.

Mais pour que ce nouvel aéroport réponde parfaitement aux attentes de voyageurs internationaux, une liaison ferroviaire avec Melbourne est indispensable. Et à ce sujet, le gouvernement du Victoria a étudié la faisabilité pour une nouvelle voie ferrée entre l'aéroport et Melbourne. Il a déjà engagé 50 millions de dollars pour la conception, l’acquisition et l'aménagement du territoire, la construction et les travaux préliminaires à la liaison ferroviaire. Mais en plus de l’implication du gouvernement du Victoria, Ted Baillieu accepterait volontiers une aide fédérale pour l’assister dans ce projet.

Car effectivement, une liaison directe avec la ville est indispensable à tout aéroport d’envergure internationale. D’ailleurs tous les grands aéroports internationaux en sont dotés. Prenez l’exemple de Roissy Charles de Gaulle à Paris, Heathrow à Londres, ou encore John F Kennedy à New York…. n’est-ce pas là aussi une solution pour faciliter l’accès des voyageurs ? Alors à quand la liaison ferroviaire Melbourne - Tullamarine ?

Frederique Ritelle (www.lepetitjournal.com/melbourne.html) mercredi 7 novembre 2012

Melbourne

COUP DE COEUR - Australian Daily de Olivier Vojetta

En février 2013, lepetitjournal.com vous faisait découvrir le blog d'Olivier Vojetta, français fraichement arrivé en Australie qui écrivait chaque jour des chroniques à la fois drôles et pertinentes sur sa nouvelle ville de résidence: SydneyCe blog littéraire s'est transformé en livre : “AUSTRALIAN DAILY, 365 thoughts of a Frenchman in Sydney” est le recueil des aventures quotidiennes d’Ollie (le double australien de Olivier Vojetta) pendant un…

G20 - Les enjeux du sommet de Brisbane

Le G20 s'est tenu ce week-end à Brisbane, réunissant durant deux jours 19 pays plus l’Union Européenne: focus sur les sujets qui animent les débats
Actualité Australie

COUP DE COEUR - Australian Daily de Olivier Vojetta

En février 2013, lepetitjournal.com vous faisait découvrir le blog d'Olivier Vojetta, français fraichement arrivé en Australie qui écrivait chaque jour des chroniques à la fois drôles et pertinentes sur sa nouvelle ville de résidence: SydneyCe blog littéraire s'est transformé en livre : “AUSTRALIAN DAILY, 365 thoughts of a Frenchman in Sydney” est le recueil des aventures quotidiennes d’Ollie (le double australien de Olivier Vojetta) pendant un an de juillet 1992 à juillet 1993
A la une

MATHIEU AMALRIC - "Ma vie est de réaliser des films"

Mathieu Almaric est attendu par une foule d’admirateurs au sous-sol de la Fnac Montparnasse, à Paris, qu’il fréquentait comme vendeur il y a 30 ans. Après sa dédicace pour la sortie en DVD du film La Chambre Bleue, il filera en scooter au théâtre de la Bastille pour jouer dans la pièce Le Moral des ménages. L'acteur qui en est à sa 6e réalisation se confie sur son enfance expatriée qui l’a finalement conduit vers un domaine où il excelle…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

ENJEUX - "L'Europe a-t-elle manqué le virage du numérique?"

Les Entretiens de Royaumont étaient de retour au Château Royal de Varsovie ce samedi 15 novembre. Des intervenants français et polonais, dont Jacques Attali ou François Fillon, ont constaté que l'Europe a mal négocié ce virage technologique. Ils en appellent à une Europe unifiée numériquement
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L’ETRANGER – Les choix budgétaires pour 2015

Le budget 2015 de "l'Action extérieure de la France" va être examiné par le Parlement. Les crédits dévolus aux Français de l’étranger et aux Affaires consulaires sont en légère baisse. L’aide sociale en pâtira. En revanche, les crédits consacrés aux bourses scolaires augmentent de 5,6 %.

MATTHIAS FEKL – "Les Français de l’étranger sont un atout extraordinaire"

Deux mois après sa prise de fonction à la tête du secrétariat d’Etat au Commerce extérieur, à la Promotion du tourisme et aux Français de l’étranger, Matthias Fekl souhaite plus que jamais mettre en valeur le potentiel que représente la communauté des Français de l’étranger. Sa stratégie ? Proximité et pragmatisme
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.